AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire: «Djaaaaa l’enfant là les dérangeait avec ses ambitions pour le trône qu’eux-mêmes visaient ! Djaaaaaa ils étaient en fait jaloux de l’enfant là!» (Proche de Guillaume Soro)

3 min read
Soro et Hambak

Côte d’Ivoire: «Djaaaaa l’enfant là les dérangeait avec ses ambitions pour le trône qu’eux même visaient ! Djaaaaaa ils étaient en fait jaloux de l’enfant là!» (Proche de Guillaume Soro)

Guillaume Soro serait-il en train d’inspirer Amadou Gon et Hamed Bakayoko après sa départ du RHDP et l’annonce de sa volonté à conquérir le pouvoir en 2020?
Le cas Guillaume Soro, un cas d’école
Critiqué pour avoir manifesté trop tôt des ambitions présidentielles, Guillaume Soro aurait eu le nez creux. Aujourd’hui, au regard des événements, l’histoire semble lui donner raison. Et tout cas, c’est ce que croit Mamadou Traoré, un de ses proches qui s’étonnent que les raisons pour lesquelles Guillaume Soro a été ostracisé, sont les mêmes qui animent les personnes qui ont été à la base de la fatwa contre Soro.
« Hier, Tienigbanani (allusion faite à Guillaume Soro) a été combattu et est toujours combattu par ses aînés et ses frères de la même génération au sein de la famille pour un reproche qu’on lui a fait et qu’on lui fait toujours. Celui d’être trop pressé, de ne pas attendre que le bon dieu finisse son règne avant de rêver à lui succéder au pouvoir », explique Mamadou Traoré.
Dans son texte publié sur sa page Facebook, l’homme dit constater qu’au sein de la famille (RDR) que Guillaume Soro a quittée, un héritier voire plusieurs héritiers ‘’moins courageux’’ (allusion faite à Amadou Gon et Hamed Bakayoko) que le premier (Guillaume Soro), se sont déclarés. Sans élections. Sans consultation de la base. Pourtant, selon ces derniers, en Afrique, tant que le roi n’est pas mort, de son vivant, il ne désigne pas son successeur. Si de son vivant, l’un de ses fils, de surcroît le plus jeune, s’hasarde à prétendre au trône, il devrait être déshabillé et frappé sur la place publique. Il devrait être déshérité.
« Alors pourquoi déjà au sein de sa famille, pendant qu’il (allusion faite au Président Ouattara) règne et qu’il n’a pas encore désigné son héritier, on voit déjà un ou des héritiers potentiels montrer clairement qu’ils guettent son trône? N’est-ce pas là le crime de lèse-majesté que ces mêmes personnes ont reproché à Guillaume Soro ? », s’interroge Mamadou Traoré. Pour ce proche de Guillaume Soro, lorsqu’Amadou Gon et Hamed Bakayoko ‘’combattaient’’ Guillaume Soro au sein du RDR, désigné ici par famille, ce n’était pas pour le bon dieu (Ouattara) mais c’était pour eux même !
« Djaaaaa l’enfant là les dérangeait avec ses ambitions pour le trône qu’eux même visaient ! Djaaaaaa ils étaient en fait jaloux de l’enfant là ! Et pour le neutraliser, ils ont fait croire au bon dieu que son pire ennemi c’était l’enfant là », ironise Mamadou Traoré. Puis d’enfoncer le cou: « En réalité, et si les pires ennemis du bon dieu étaient ces enfants là plutôt que petit là? Ne dit-on pas qu’en politique le pire ennemi du souverain c’est celui qui marche tous les jours avec lui, qui partage ses intimités et à qui il donnerait le bon dieu sans confession ? ».
Au cours de la cérémonie officielle de réouverture de l’hôpital général Félix Houphouët-Boigny d’Abobo-nord, le vendredi 21 juin 2019, en présence du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko s’était montré virulent à l’encontre de Guillaume Soro. « Tu es le plus petit, tu n’es pas plus fort que le plus grand. Tu n’as aucune légitimité et tu veux le dépasser. Quand tu fais ça, tu veux désorganiser la famille », avait-il déclaré. Une sortie qui n’en finit pas de susciter la colère des partisans de Guillaume Soro.
Lire la suite sur : https://www.afrique-sur7.fr/427633-guillaume-soro-gon-hamed-bakayoko

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading