AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire/Littérature: Le premier livre de Dr Hyacinthe Kouassi frôle une censure du régime d’Abidjan

5 min read
IMG 20240511 WA0108
10 / 100

En collaboration avec Les éditions de la Fondation Félix Houphouët Boigny (FFHB), Dr Hyacinthe Kouassi a organisé une conférence de presse pour présenter au grand public son premier livre intitulé : « L’importance de l’apprentissage dans un contexte de développement tardif », le samedi 11 mai 2024, à la salle de conférence du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH). Un livre paru officiellement en avril dernier qui est également le premier bébé d’un travail de recherches dans plusieurs domaines dont les résultats sont censés être publiés en 7 tomes du même genre.

En désaccord avec les politiques pratiquées depuis plus de 40 ans par les dirigeants africains, le chef-d’œuvre se présente comme un moyen de correction afin de rattraper le retard en terme de développement prenant en compte les atouts, les besoins, les exigences au niveau local pour faire décoller l’industrialisation véritable du continent et transformer sur place les matières premières.

L’auteur aborde le tome 1 de ses travaux en mettant en lumière le sous-thème,  »Régions des grands lacs et Vallée du Nil: apprentissage, émergence de l’Afrique comme premier centre de l’innovation et amélioration des conditions de vie », exposant les atouts de la Révolution Nubienne (en Afrique à une certaine époque).

Un sous-titrage dans lequel il plonge le lecteur dans l’histoire pour  le préparer à comprendre que les problèmes économiques de l’Afrique ne sont pas une fatalité, mais qu’il s’agit d’un retard occasionné suite au déclin de la Révolution égyptienne.

A cette conférence de presse, Hyacinthe Kouassi s’est attelé à mettre de l’eau aux lèvres du grand public. L’écrivain rassure qu’au fur et à mesure de la lecture de tous les 7 tomes de son œuvre, l’africain comprendra que son retard en terme de développement économique bien sûr peut être surmonté par de simples volontés de politiques gouvernementales et par une prise de conscience collective des populations.

Des exemples pris en Europe, des cas de pays asiatiques y compris celui du modèle Chinois qu’il préconise le plus à la Côte d’Ivoire sont assez évocateurs de ce qu’il promet de démontrer avec les parutions des 6 autres prochains tomes du livre.

Loin d’être hermétique, la démarche, sinon les messages de l’auteur ne sont pas toujours facile à cerner dès une seule et simple lecture de ce présent premier tome.

C’est du moins ce qu’on pu rapporter dans la salle certaines personnalités l’ayant déjà parcouru.

Selon les témoignages reçus sur place, le nouvel écrivain n’a pas changé de fusil d’épaule par rapport à ses sorties virulentes effectuées jadis contre des pratiques et méthodes de grandes institutions notamment la Banque mondiale.

Une attitude qui lui porte à tort ou à raison l’étiquette de l’homme en désaccord avec le système ou soit mal compris dans les sociétés à économie néo libérale.

A en croire les enseignements tirés de l’œuvre par des lecteurs, Dr Hyacinthe Kouassi continue de choquer dès ce tome 1 du livre pour atteindre son objectif de promouvoir la nouvelle économie de développement pour l’Afrique.

En pointillés, sinon de façon voilée, il ramène la question très dérangeante de la lutte contre la corruption des élites pour résoudre les problématiques qui découlent du thème principal de son livre.

Le système économique de la Côte d’Ivoire ou du moins son application est caduque par rapport aux réalités du moment, d’après les mêmes témoignages.

 »Il faut suivre l’exemple de Félix Houphouët-Boigny qui avait fait preuve de clairvoyance en envoyant des personnes se faire former en ingénierie agronomique au Brésil pour venir faire de la Côte d’Ivoire le premier pays mondiale de cacao.

Les nouveaux dirigeants doivent réellement avoir une politique d’ouverture sur l’extérieur en copiant ou imitant chez les autres les bons exemples. L’une des informations capitales qui n’a pas été assez véhiculée, c’est que l’Angleterre a copié sur le premier modèle de révolution industrielle chinois pour enclencher la sienne. Singulièrement en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, c’était encore pour apprendre sur les autres qu’Houphouët-Boigny avait initié l’expédition des compagnons de 1946 », déduisent plusieurs lecteurs ayant parcouru l’œuvre.

Sans citer les noms de pays sur le continent, l’écrivain tend à fouetter l’orgueil de la plus part d’entre eux. L’homme est allé jusqu’à montrer dans un film institutionnel présenté sur écran géant lors de cette conférence de presse que l’un des exemples à suivre actuellement se trouve au Mali : l’école Fangan-School (institut d’enseignement général et de formation professionnelle dédié à l’industrialisation du continent et à la transformation des produits sur place).

Un cas d’exemple dont la promotion n’est pas partout bien accueillie dans le pays de l’auteur selon ce qui se rapporte déjà sur les réseaux sociaux.

En effet, la sortie de ce livre intervient dans un contexte où depuis plusieurs mois, les relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et les autorités maliennes ne sont pas aux baux fixes (une guerre froide en les putschistes maliens et le pouvoir d’Abidjan).

En sortant son livre avec ce cas d’exemple pour le booster en ces moments de tension entre les deux pays, l’auteur semble se tirer une balle dans le pied à son insu en suscitant de la part du pouvoir ivoirien, la censure de l’œuvre.

Pire, Dr Hyacinthe Kouassi pourrait être poursuivi pour haute trahison contre son pays en faisant de façon indirecte sciemment ou inconsciemment l’apologie du voisin malien en état de belligérance avec la Côte d’Ivoire.

En tout cas, pour l’instant, tous les regards sont tournés vers son éditeur, Les éditions FFHB et son secrétaire général, Pr Jean Noël Loucou pour jouer la carte de la conciliation auprès du pouvoir Ouattara vu qu’ils sont tous attachés à un certain Houphouetisme.

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading