AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Santé-Gagnoa : L’Ong « Divine Quiétude Pour Tous » soulage de 500 kits le centre de Dialyse

3 min read
ceb835bd 8b28 4429 b8bb ba7212efc52e
6 / 100

Au total, 500 kits complets pour réaliser des dialyses à 500 patients. Voilà le don fait par l’Ong « Divine Quiétude Pour Tous » pour soulager 80 patients qui fréquentent deux fois par semaine, le centre régional de dialyse de Gagnoa logé au CHR de ladite localité.

Le don remis dans l’après-midi du vendredi 19 avril, dans les locaux dudit établissement, situé au sein du Centre hospitalier régional (CHR) de Gagnoa, se compose d’un ensemble d’éléments, dont le plus important est un rein artificiel. « La vie de nos parents dialysés ne tient que par ce cylindre, qui est le filtre artificiel », a indiqué le directeur régional du centre de dialyse, docteur Abbey Arnaud, médecin spécialiste du rein et de la dialyse, médecin santé public.

ceb835bd 8b28 4429 b8bb ba7212efc52e
Santé-Gagnoa : L’Ong "Divine Quiétude Pour Tous" soulage de 500 kits le centre de Dialyse 7

Il a expliqué que ce rein artificiel remplace les reins natifs, avec lesquels l’homme naît et qui sont au nombre de deux. « Si dieu a donné deux reins, c’est que c’est vraiment un organe très important », a-t-il insisté, pour saluer l’action de l’Ong en direction des personnes dont les reins sont défaillants.

« C’est notre contribution pour lutter ensemble contre ce tueur silencieux », a déclaré la présidente de l’organisation non gouvernementale, dame Gueissou Ozoua Esther Joëlle. Elle a indiqué que, par ce geste, son organisation née en 2023, se donne pour objectif de redonner espoir et sourire aux personnes victimes de l’insuffisance rénale.

« Nous voulons croire en leur chance de guérison et tuer en eux, tout désespoir », a-t-elle indiqué.

« Tenez-bon et ayez foi en votre guérison », a lancé dame Ozoua, à l’adresse des patients présents ce jour-là, pour des séances de dialyse. Elle leur a demandé de croire en la vie et en la disponibilité du corps médical, tout en remerciant le parrain de l’action, Zadi Zakéhi Michel, parent d’une ancienne dialysée de plusieurs années, conseiller du district du Gôh-Djiboua.

Le centre régional de dialyse de Gagnoa couvre les régions du Goh, du Loh-Djiboua, de la Nawa, du Haut-Sassandra et de San Pédro.

Ouvert en 2008 avec trois patients, et avec l’aide de contribution de volontaires, dont celle du président Laurent Gbagbo, le centre a débuté son fonctionnement effectif en 2015. Il reçoit environ 80 patients par semaine, à partir de seulement six fauteuils-générateurs fonctionnels (sept sont hors d’usage). Une des thérapies de l’insuffisance rénale est la dialyse, qui consiste à purifier le sang à l’aide d’une machine dénommée le générateur de dialyse.

Ce n’est qu’en 2015, que le centre a effectivement fonctionné, pour porter à 80, le nombre de patients dialysés en 2024.

Notons que chaque séance de dialyse dure au moins quatre heures et chaque patient a deux séances par semaine, pour un coût de 1750 FCFA/ séance subventionnée.

« Merci de nous aider. Un patient, c’est au moins 100 000 Fcfa de dépense le mois, en transport, médicaments de tension, de diabète et autres, sans compter que majoritairement, ils sont sans emploi », a lancé le directeur.

DDAG

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading