AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

REGARDEZ : Deux rappeurs africains demandent l’exclusion de TotalEnergies de la CAN

5 min read
regardez deux rappeurs africains demandent lexclusion de totalenergies de la can
Logo

Dans un journal rappé avec un seul titre à la une, “Oil United Vs Green Team, deux rappeurs sénégalais Xuman et Keyti, dénoncent le sponsoring de la CAN par TotalEnergies. Ce clip vidéo produit grâce à un partenariat entre Greenpeace Afrique et Kick Polluters Out demande à la Confédération Africaine de Football (CAF) de suspendre cette collaboration qui ternit l’image du football africain.

YAOUNDÉ, Cameroun, 12 Janvier 2024-/African Media Agency (AMA)/- Un clip vidéo mettant en scène deux rappeurs sénéglais célèbres a été publié aujourd’hui par Greenpeace Afrique et son partenaire Kick Polluters Out, un mouvement de créateurs et d’activistes africains luttant contre le sportwashing par les grands pollueurs. [1] La vidéo critique le parrainage par le géant des énergies fossiles TotalEnergies de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), la principale compétition internationale de football masculin en Afrique, qui débute le samedi 13 janvier au stade olympique d’Ebimpé, en Côte d’Ivoire. Greenpeace Afrique demande à la CAF d’exclure TotalEnergies de ce tournoi et encourage les fans de football du monde entier à partager la vidéo afin de s’engager non seulement pour leur équipe, mais aussi pour un avenir où l’air sera pur et libéré de la tyrannie des combustibles fossiles. Thandile Chinyavanhu, responsable de la campagne pétrole et gaz de Greenpeace Afrique, a déclaré : “Les énergies fossiles, qui sont le moteur d’entreprises comme TotalEnergies, empoisonnent les poumons des athlètes africains et des supporters de football. La science affirme que nous devons abandonner les combustibles fossiles au profit des énergies propres. Mais Total continue de déplacer des communautés pour de nouveaux forages pétroliers et de cracher des gaz à effet de serre avant d’expédier ses profits massifs en Europe. Total transforme la CAN, célébration de l’unité africaine, en une grotesque opération de greenwashing.  “Il est temps de chasser TotalEnergies de nos stades. Notre passion pour le football est profonde, mais notre amour pour une Afrique propre et saine l’est tout autant”, a-t-elle ajouté.  Dans ce clip vidéo, les deux rappeurs décrivent une CAN d’un autre genre, opposant les Écologistes et les Pétroliers. D’un côté, les “Oil United,” tristement célèbres pour leur obsession envers l’exploitation excessive des ressources pétrolières et gazières, au détriment des écosystèmes naturels. Cette équipe s’oppose à la Green Team, dévouée quant à elle à la préservation de la planète face à la voracité des multinationales pétrolières. Ce match revêt une importance cruciale pour les générations actuelles et futures qui subissent chaque jour les affres des grands pollueurs. Keyti du Journal Rappé a déclaré : “Notre devise est l’autonomisation des jeunes par l’information, car en réalité, les jeunes Africains sont ceux qui, à ce stade, peuvent réellement changer la dynamique de nos pays”. Cette parodie musicale dénonce le greenwashing de TotalEnergies, une compagnie qui se sert délibérément des millions de téléspectateurs de la CAN pour redorer son image, tout en continuant à tirer profit de l’extraction de combustibles fossiles qui détruisent le climat. Les deux artistes dépeignent TotalEnergies comme hypocrite, tout en décrivant ses nouveaux plans d’exploration des combustibles fossiles en Afrique comme un mépris flagrant de la crise climatique. Le clip vidéo vient s’ajouter à une autre vidéo publiée par la même équipe à de mêmes fins.  Samm Farai Monro, cofondateur de Kick Polluters Out et Directeur de Magamba Network, a déclaré: “TotalEnergies est coupable d’avoir commis une faute. Elle aime donner d’elle-même une image propre et verte avec son parrainage de l’AFCON. Mais la réalité est bien différente. À l’heure où les scientifiques nous disent d’arrêter tout nouveau projet d’énergie fossile, Total développe plus de ressources pétrolières et gazières en Afrique que n’importe quelle autre entreprise[3]. En tant qu’Africains, nous devons donner un carton rouge à TotalEnergies. On aime le football mais on déteste la pollution !” Actuellement, TotalEnergies provoque une vague de destruction sur le continent africain. Elle construit l’oléoduc est-africain (EACOP) pour transporter le pétrole du lac Albert, en Ouganda, jusqu’au port de Tanga, en Tanzanie. Ce projet destructeur devrait entraîner le déplacement de plus de 100 000 personnes, selon la campagne Stop EACOP[4]. Au Mozambique, TotalEnergies est accusé d’attiser les conflits dans la région déjà instable de Cabo Delgado avec son projet de développement gazier de 20 milliards de dollars. En Afrique du Sud, Total a reçu le feu vert du gouvernement pour effectuer des forages pétroliers et gaziers en mer, malgré les inquiétudes fondées concernant l’impact sur la vie marine et l’environnement. Pour ajouter au contexte, Total a réalisé un bénéfice net stupéfiant de plus de 6,7 milliards de dollars au cours du troisième trimestre 2023.  Regardez la vidéo et partagez-la sur YouTubeInstagramX. Notes [1] Voir Kick Polluters Out sur X pour plus d’informations sur le mouvement. [2] Rapport du PNUE sur la lutte contre le changement climatique  [3] Qui finance l’expansion des combustibles fossiles en Afrique ? [4] Site web de Stop EACOP [5] Bénéfices de TotalEnergies pour le troisième trimestre 2023 Distribué parAfrican Media Agency pour Greenpeace. Contacts: Pour plus d’informations, veuillez contacter Luchelle Feukeng, Responsable de la communication et du storytelling chez Greenpeace Afrique, ferdinand.omondi@greenpeace.org Greenpeace International Press Desk: pressdesk.int@greenpeace.org +31 (0) 20 718 2470 (disponible 24 heures sur 24).  Pour les derniers communiqués de presse internationaux, suivez-nous sur  X @greenpeacepress Source : African Media Agency (AMA)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading