AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

L’Africa Investment Forum promeut le sport comme secteur clé de la croissance économique en Afrique

9 min read
lafrica investment forum promeut le sport comme secteur cle de la croissance economique en afrique
image 4
La BK Arena (anciennement connue sous le nom de Kigali Arena jusqu’en 2022) est le plus grand stade couvert d’Afrique de l’Est. Le 24 mai 2022, le nom du stade a été changé en « BK Arena » après la signature d’un contrat de sponsoring de six ans d’une valeur de huit millions de dollars avec Bank of Kigali. Il accueille des compétitions sportives et événements culturels.

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 8 Novembre 2023 -/African Media Agency(AMA)/-Le sport est à l’honneur de l’Africa Investment Forum 2023, qui se tient du 8 au 10 novembre à Marrakech, au Maroc. Depuis son édition inaugurale en 2018, la première plateforme d’investissement en Afrique a régulièrement mis en évidence le vaste potentiel du sport en tant qu’activité économique sur le continent. Aujourd’hui, l’industrie mondiale du sport, qui pesait 512 milliards de dollars en 2023, devrait atteindre 624 milliards de dollars en 2027(le lien est externe), selon le Sports Global Market Report 2023 publié par la Business Research Company.(le lien est externe)

Alors que l’Amérique du Nord détenait la plus grande part du marché du sport en 2022, l’Afrique devrait connaître un taux de croissance de 8 % au cours des trois à cinq prochaines années, selon la Global Sports Survey 2023 de PwC(le lien est externe) (Étude mondiale sur le sport 2023 de PricewaterhouseCoopers).

La croissance attendue du business du sport en Afrique est tirée par une population jeune et l’émergence d’athlètes qui connaissent un succès mondial dans plusieurs sports, notamment le football, le basket-ball et la boxe, indique le livre « Économie du sport en Afrique : Réalités, défis, opportunités (le lien est externe)», publié par l’African Sports & Creative Institute (ASCI). Le continent abrite la population la plus jeune du monde, 70 % de celle-ci étant âgée de moins de 30 ans.

Le sport offre de formidables opportunités d’acquisition de compétences, d’emploi et d’entrepreneuriat.

L’Afrique est devenue une source majeure de talents pour les ligues de football européennes : plus de 500 joueurs africains sont actuellement sous contrat dans onze grandes ligues européennes, selon les données de KPMG.

L’appétit croissant pour les talents africains motive également les entrepreneurs de toute l’Afrique à créer des systèmes et des initiatives qui monétisent l’industrie du sport. Comme l’a expliqué Ndeye Diarra de Silverbacks Holdings(le lien est externe), une société de capital-risque basée à Maurice, à « How we made it in Africa(le lien est externe) », l’adoption de modèles économiques dans le domaine du sport peut inciter les marques à investir dans les talents africains.

« Nous devrions soutenir des équipes ici en Afrique, telle devrait être notre vision. Le sport est le prochain secteur qui fera un carton en Afrique », a insisté Masai Ujiri, président des Toronto Raptors et fondateur de l’organisation à but non lucratif Giants of Africa Foundation(le lien est externe), lors des Market Days de l’Africa Investment Forum 2022(le lien est externe). Il a qualifié le sport de meilleur écosystème pour créer des emplois et améliorer les moyens de subsistance de la jeunesse africaine.

M. Ujiri a cité les Toronto Raptors en exemple. « Prenez la Scotiabank Arena, le stade des Toronto Raptors qui peut accueillir 20 000 personnes : Les Toronto Raptors perçoivent 800 millions de dollars dans le cadre d’un contrat de 10 ans permettant à Scotiabank de donner son nom à notre stade(le lien est externe). 800 millions de dollars rien qu’en droits de naming. Le président rwandais Paul Kagame vient de conclure un accord similaire avec Bank of Kigali pour la Kigali Arena. Imaginons maintenant que vous souhaitiez organiser un événement à la Scotiabank Arena et que vous les appeliez : vous ne pourrez pas avoir de disponibilité dans les deux années à venir. Pourquoi ? Parce qu’en plus des compétitions de basket-ball, le stade affiche complet avec des concerts, des conférences, des spectacles de cirque, et autres évènements ».

image 5
La Scotiabank Arena des Toronto Raptors est le complexe sportif et musical le plus fréquenté du Canada, les droits de naming versés par Scotiabank s’élevant à 800 millions de dollars. Billboard.com / Tom Pandi

M. Ujiri s’est fait le champion de l’investissement dans les infrastructures sportives et le développement de la jeunesse par l’intermédiaire de sa fondation Giants of Africa.

image 6
Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi A. Adesina (6e à partir de la gauche), Dikembe Mutombo, géant congolais-américain du basket-ball, qui a participé à huit reprises au NBA All-Star Game et membre du Hall of Fame (7e), Masai Ujiri, président des Toronto Raptors et fondateur de Giants of Africa (10e), et Didier Drogba, ancienne star emblématique du Chelsea Football Club et légendaire capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire (11e), ont inauguré une installation sportive ultramoderne pour les jeunes défavorisés de Côte d’Ivoire lors de la cérémonie de lancement de Giants of Africa à l’orphelinat de garçons de Bingerville.

Plus tôt en 2022, Masai Ujiri, Didier Drogba, ancienne star emblématique du Chelsea Football Club et légendaire capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire, ainsi que Dikembe Mutombo, géant congolais-américain du basket-ball ayant participé à huit reprises au NBA All-Star Game et membre du Hall of Fame, ont inauguré une installation sportive ultramoderne à l’orphelinat des garçons de Bingerville, dans la banlieue d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, qui a été lancé par la Fondation « Giants of Africa ». Cette fondation utilise le basket-ball pour éduquer et enrichir la vie des jeunes Africains. L’organisation fournit des installations, des équipements sportifs et des entraîneurs de qualité pour développer le basket-ball en Afrique. Elle soutient également les enfants et les jeunes adultes défavorisés par le biais de plusieurs camps de basket conçus pour aider les jeunes Africains à voir grand.

Selon le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi  Adesina, « des investissements tels que ceux de Giants of Africa sont d’importantes graines plantées pour un avenir meilleur des jeunes en Côte d’Ivoire et en Afrique. »

M. Drogba a souligné les immenses possibilités qu’offre le sport et le pouvoir qu’il a de changer des vies. « Je me reconnais à travers tous ces enfants, issus de milieux modestes ; le sport, et le football en particulier, m’ont permis de bâtir ma carrière », a-t-il déclaré. « Le sport est une leçon de vie. Le sport, ce n’est pas seulement des gens qui courent après un ballon, c’est aussi un défi pour notre cerveau : il est important d’apprendre, de s’éduquer, d’être capable de lire un contrat. Vous avez ici des exemples de réussite : le grand frère Masai, le grand frère Dikembe, le président Adesina… ce sont tous des exemples pour vous, les jeunes ».

Le Rwanda est un exemple exceptionnel de la manière dont on peut réussir à libérer simultanément le pouvoir et le potentiel du sport et du tourisme. En 2023, le Rwanda Development Board (Conseil de développement du Rwanda) a conclu un partenariat quinquennal de développement du football et de promotion du tourisme avec le Bayern de Munich, club de football phare de la Bundesliga. Cet accord intervient après des partenariats avec le club de Premier League anglaise, Arsenal, le club de Ligue 1 française, Paris-Saint-Germain, et la Basketball Africa League (BAL). 

Le Rwanda a également investi massivement dans des infrastructures sportives telles que la Bank of Kigali (BK) Arena, qui accueille la ligue nationale de basket-ball du pays et attire des événements majeurs, des conférences et des concerts. Cette approche du sport contribue à stimuler le tourisme et ouvre la voie pour que le Rwanda devienne un pôle majeur en matière d’événements sportifs, de divertissement et d’affaires.

La Kigali Arena, construite en 2019, a changé de nom en 2022 pour devenir la BK Arena après la signature d’un contrat de sponsoring de six ans pour un montant de huit millions de dollars avec la Bank of Kigali, ce qui constitue le plus gros partenariat de droits de naming pour un stade sur le continent africain.

En août 2023, M. Ujiri a donné le coup d’envoi d’un projet de développement urbain à Kigali, présenté comme un centre social, culturel et sportif pour les classes moyennes en expansion du pays. Situé à proximité de la BK Arena, le Zaria Court devrait ouvrir ses portes début 2025. Selon un communiqué de presse, le projet « s’articule autour d’un centre d’accueil urbain qui réutilise les bâtiments existants et comporte un boutique-hôtel de 80 chambres, des restaurants, un rooftop lounge (salon-bar sur le toit), une salle de sport, des espaces de bien-être, des espaces de coworking (espaces de travail partagé) et un studio de podcasting ». Au cœur du site se trouve un terrain polyvalent qui servira de lieu d’accueil pour des manifestations sportives, des festivals, des spectacles, des marchés et d’autres événements ». Il devrait être le premier d’une longue série de Zaria Courts qui seront construits à travers le continent.

« Ce projet (…) montre que le sport peut servir de catalyseur pour les quartiers et pour les nations — des emplois, des entreprises et des économies entières peuvent bénéficier de la présence de ce type d’espaces », a souligné M. Ujiri.

Le président du Rwanda, Paul Kagame, était lui aussi présent à la cérémonie de pose de la première pierre. « Le potentiel est énorme. Il est en fait illimité. Ce type d’investissement permet de développer les infrastructures, les économies et le tourisme. L’impact est bien plus important que ce que l’œil perçoit », a-t-il déclaré.

En 2022, Chinelo Anohu, directrice principale de l’Africa Investment Forum, s’est jointe à M. Ujiri et au président Kagame lors d’un forum intitulé « Moving Sports Forward ». Mme Anohu a déclaré que l’accent mis sur le sport comme activité commerciale était opportun. Elle a souligné l’importance d’investir dans l’ensemble de la chaîne de valeur du sport et le rôle que le sport peut jouer pour stimuler la cohésion sociale dont le continent a tant besoin.

image 7
« L’Africa Investment Forum collabore avec les gouvernements et le secteur privé pour promouvoir le sport en tant que catalyseur des affaires », a déclaré la directrice principale de l’Africa Investment Forum, Chinelo Anohu (2e à droite), lors du forum Moving Sports Forward, à Kigali, en juin 2022.

Elle a ajouté que l’Africa Investment Forum collaborait avec les gouvernements et le secteur privé pour promouvoir le sport en tant que catalyseur des affaires. Elle a insisté sur la nécessité de créer un environnement favorable sous la forme de politiques favorables à l’investissement, notamment des cadres juridiques appropriés ainsi que des mesures d’allègement fiscal et d’incitation.

Les Market Days 2023 de l’Africa Investment Forum, du 8 au 10 novembre 2023 à Marrakech, mettent en relation des investisseurs avec des transactions bancables dans le secteur du sport et des industries créatives. Leur thème est le suivant : « Débloquer les chaînes de valeur de l’Afrique ». D’autres secteurs sont à l’honneur, notamment les énergies renouvelables, l’agro-industrie, et plus particulièrement les zones spéciales de transformation agro-industrielle, ainsi que la fabrication de batteries lithium-ion pour les véhicules électriques.

En réunissant des partenaires pour conclure des accords, l’Africa Investment Forum offre une plateforme unique pour traduire le potentiel commercial de l’Afrique en investissements concrets.

Les huit partenaires fondateurs de l’Africa Investment Forum sont le Groupe de la Banque africaine de développement, Africa50, Africa Finance Corporation, Afreximbank, la Banque de développement de l’Afrique australe, la Banque européenne d’investissement, la Banque islamique de développement et la Banque de commerce et de développement de l’Afrique orientale et australe.

Distribué par  African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

Source : African Media Agency (AMA)

About The Author