AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

La Fondation Gates va accélérer l’innovation et la fabrication de vaccins à ARNm en Afrique et dans le monde 

7 min read
la fondation gates va accelerer linnovation et la fabrication de vaccins a arnm en afrique et dans le monde
Challenge2

DAKAR, Sénégal, le 09 Octobre 2023 -/African Media Agency (AMA)/-  Aujourd’hui, lors de la réunion annuelle Grand Challenges 2023, Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill & Melinda Gates, a annoncé de nouveaux investissements pour faire progresser l’accès à la recherche sur l’ARNm et aux technologies de fabrication de vaccins qui soutiendront la capacité des pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI) à développer des vaccins vitaux de haute qualité et à grande échelle. Cette initiative s’appuie sur les leçons que la fondation a tirées de plus de 20 ans de collaboration avec les fabricants de vaccins dans les PRFI et sur la possibilité de tirer parti des récents progrès scientifiques pour développer des outils de santé à la fois peu coûteux et de haute qualité qui permettront d’atteindre davantage de personnes dans le monde. La technologie de l’ARNm est considérée comme une solution ayant le potentiel de changer la donne pour plusieurs maladies infectieuses, y compris la tuberculose, le paludisme et la fièvre de Lassa, qui affectent de manière disproportionnée les personnes dans les PRFI. Cette nouvelle technologie peut réduire considérablement les coûts de recherche et de fabrication de vaccin par ARNm et permettre un accès élargi, contribuant ainsi à combler les importantes lacunes.

« Mettre la technologie innovante de l’ARNm entre les mains de chercheurs et de fabricants en Afrique et dans le monde contribuera à faire en sorte que davantage de personnes puissent bénéficier de ces vaccins de nouvelle génération », a déclaré le Dr Muhammad Ali Pate, ministre nigérian chargé de la coordination de la santé et de la protection sociale et expert mondial des vaccins. « Cette collaboration est une étape encourageante qui améliorera l’accès aux technologies de santé essentielles et aidera les pays africains à mettre au point des vaccins qui répondent aux besoins de leur population. »

La fondation a annoncé un financement total de 40 millions de dollars américains pour faire progresser l’accès à la plateforme de recherche et de fabrication à faible coût sur l’ARNm de Quantoom Biosciences, qui a été développée grâce à une subvention Grand Challenges de recherche précoce attribuée à sa société mère, Univercells. L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) et Biovac, des instituts de recherche ayant une expérience dans la fabrication de vaccins, basés respectivement au Sénégal et en Afrique du Sud, recevront chacun 5 millions de dollars pour acquérir la technologie et pourront l’utiliser pour développer localement des vaccins nécessaires. Pour faire progresser la technologie et réduire les coûts de commercialisation, la fondation fournira également 20 millions de dollars américains à Quantoom Biosciences, garantissant ainsi que les PRFI puissent bénéficier des outils de santé à ARNm de nouvelle génération. La Fondation Gates accordera 10 millions de dollars supplémentaires à d’autres fabricants de vaccins dans les PRFI qui sont encore à nommer.

Ce nouveau financement s’appuie sur l’investissement précédent de 55 millions de dollars américains de la fondation dans la technologie de fabrication de vaccins à ARNm.

« L’expansion de notre capacité à découvrir et à fabriquer des vaccins à ARNm abordables en Afrique est une étape importante et nécessaire vers une autosuffisance vaccinale dans la région », a déclaré le Dr Amadou Sall, PDG de l’IPD. « Nous nous réjouissons de ce nouveau financement, qui favorisera le développement de technologies vitales sur le continent tout en contribuant à la sécurité sanitaire mondiale en élargissant l’approvisionnement et l’accès aux vaccins, ce qui nous permettra de parvenir à une plus grande équité en santé dans le monde entier. »

Les vaccins à ARNm ont des processus de recherche et de fabrication plus simples que les vaccins traditionnels, donc élargir l’accès à cette technologie de nouvelle génération peut aider des pays comme le Sénégal et l’Afrique du Sud à gagner en autonomie pour découvrir et développer des vaccins à la fois à faible coût et de haute qualité contre des maladies telles que le paludisme et la tuberculose, des maladies qui correspondent à leurs priorités en matière de santé.

« L’innovation peut être transformatrice, mais uniquement si elle atteint les personnes qui en ont le plus besoin », a déclaré Morena Makhoana, PDG de Biovac. « Cette collaboration contribuera à combler les importantes lacunes dans l’accès aux vaccins à ARNm prometteurs contre les maladies qui touchent de manière disproportionnée les plus pauvres dans le monde. Il nous aidera également dans notre mission d’établir une capacité de fabrication de vaccins de bout en bout à grande échelle en Afrique, pour un approvisionnement mondial. »

La technologie modulaire à ARNm de Quantoom résout les blocages courants rencontrés dans les technologies actuelles de recherche et de fabrication de vaccins à ARNm, la rendant plus simple et moins coûteuse à utiliser. Par exemple, le coût de production d’un vaccin pourrait baisser de plus de 100 % avec la plateforme de Quantoom par rapport à la technologie traditionnelle de l’ARNm. Cela pourrait également réduire considérablement le besoin d’experts hautement qualifiés, élément qui continue d’être un obstacle à la production de vaccins en Afrique et ailleurs, et ce tout en maintenant ou même en améliorant la qualité du produit.

« Accroître la disponibilité de vaccins abordables et de haute qualité qui répondent aux besoins des communautés locales est l’un des meilleurs moyens d’améliorer les résultats en matière de santé mondiale et de réduire les décès évitables », a déclaré Trevor Mundel, président de la division Santé mondiale de la fondation. « En réduisant les obstacles à l’accès pour les pays à revenu faible ou intermédiaire, nous pouvons contribuer à faire en sorte qu’un plus grand nombre de personnes dans le monde bénéficient des innovations en matière de santé qui sauve des vies. »

« Le développement de nouveaux vaccins est un processus coûteux, gourmand en ressources et qui se trouve concentré dans les pays à revenu élevé », a déclaré José Castillo, PDG de Quantoom Biosciences. « Nous sommes ravis de nous associer à IPD et Biovac pour étendre notre technologie au Sénégal et en Afrique du Sud et aider à accroître l’accès aux nouveaux vaccins à ARNm, l’un des nouveaux outils les plus prometteurs de la médecine.»

Le financement supplémentaire pour Quantoom s’appuie sur une subvention initiale attribuée en 2016 à Univercells en réponse à un appel de grands défis pour de nouvelles interventions pour la fabrication de vaccins. La proposition d’Univercells était axée sur le développement de principes d’ingénierie modulaire qui faciliteraient une fabrication décentralisée et à faible empreinte de vaccins.

L’IPD prévoit de commencer à fabriquer des vaccins essentiels contre la rougeole et la rubéole en utilisant la technologie originale de fabrication de vaccins d’Univercells, augmentant ainsi la capacité de la région à mener des campagnes de vaccination systématique. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Fondation Bill & Melinda Gates.

À propos de Grand Challenges

La famille de programmes Grand Challenges découle d’une idée vieille d’un siècle selon laquelle les solutions de crowdsourcing à un ensemble défini de problèmes non résolus peuvent stimuler l’innovation et accélérer le progrès. La Fondation Bill & Melinda Gates et ses partenaires financiers Grand Challenges ont utilisé pour la première fois les Challenges – des appels ouverts à propositions pour subventions – en 2003 pour concentrer leur attention et leurs efforts sur les problèmes mondiaux urgents en matière de santé et de développement pour ceux qui en ont le plus besoin. Ensemble, les partenaires Grand Challenges ont attribués 1,6 milliard de dollars américains sous forme de 3 800 subventions à un groupe diversifié de personnes offrant des solutions dans 118 pays, et ce tout en favorisant un écosystème mondial d’innovation là où il aura le plus d’impact. La fondation et ses partenaires Grand Challenges continueront de lancer des appels à propositions pour aider les innovateurs du monde entier à relever les Grands Challenges les plus difficiles et les plus urgents. Pour en savoir plus, visitez le site grandchallenges.org.

À propos de Fondation Bill & Melinda Gates

Guidée par la conviction que chaque vie a la même valeur, la Fondation Bill & Melinda Gates s’efforce d’aider toutes les personnes à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle vise à améliorer la santé des populations et à leur donner la possibilité de ne plus souffrir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle vise à faire en sorte que toutes les personnes, en particulier celles qui ont le moins de ressources, aient accès aux opportunités dont elles ont besoin pour réussir à l’école et dans la vie. Basée à Seattle, Washington, la fondation est dirigée par son PDG Mark Suzman, sous la direction des coprésidents Bill Gates et Melinda French Gates et du Conseil d’administration.

Contact pour les médias :

media@gatesfoundation.org 

Source : African Media Agency (AMA)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading