AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Comment l’urbanisation et le changement climatique affectent les risques d’inondations en Mauritanie, selon la Banque mondiale

3 min read
comment lurbanisation et le changement climatique affectent les risques dinondations en mauritanie selon la banque mondiale
image 5
Comment l’urbanisation et le changement climatique affectent les risques d’inondations en Mauritanie, selon la Banque mondiale 9

NOUAKCHOTT, Mauritanie, 02 Août 2023-/African Media Agency(AMA)/-Selon la sixième édition du Rapport sur la situation économique en Mauritanie, de la Banque mondiale, le pays poursuit son redressement après les impacts économiques et sociaux de la pandémie de COVID-19 avec une croissance qui s’est accélérée de 2,4 % en 2021 à 5,2 % en 2022.

La Mauritanie se trouve cependant confrontée à de multiples défis tels, la vulnérabilité face aux chocs incluant des risques sécuritaires dans la région du Sahel, le conflit prolongé en Ukraine et les risques climatiques liés à la récurrence des épisodes de sécheresse et d’inondations, et qui pourraient entraîner un ralentissement de l’activité économique ainsi qu’une augmentation de la pauvreté et des inégalités.

Selon le rapport, la dépendance au secteur extractif pèse également sur l’atteinte des objectifs de croissance inclusive et de réduction de la pauvreté. En effet, la forte variation des prix des matières premières affecte la stabilité de la croissance tandis que la concentration élevée des activités économiques dans le secteur extractif impacte l’inclusion. Par ailleurs, les inondations, du fait de leur impact humain et infrastructurel important, ont coûté 3 % du PIB de l’économie mauritanienne lors de la dernière saison des pluies.

Dans ce contexte, cette sixième édition souligne l’importance d’identifier les principaux facteurs des inondations, suivie d’une présentation des multiples solutions envisagées et proposées. L’urbanisation associée à la croissance démographique et à l’exode rural, est l’une des causes les plus courantes de l’augmentation des surfaces imperméables et de la vulnérabilité socio-économique des zones urbaines aux inondations.

« Relever les nouveaux défis du changement climatique nécessite d’assurer la mise en place de mesures d’adaptation et d’élaborer le capital humain dans ce même contexte de résilience et d’inclusion. Ainsi, les défis actuels mauritaniens se présentent comme des opportunités fondamentales à saisir », affirme Cristina Isabel Panasco Santos, représentante résidente de la Banque mondiale en Mauritanie. 

Le rapport propose enfin des options de réforme prioritaires pour renforcer la stabilité macroéconomique et la résilience aux chocs climatiques pour ainsi atténuer leur impact économique et social.

La maîtrise de l’inflation et de son impact sur les plus vulnérables, un cadre de préparation et de réponse aux urgences ou encore la préservation de l’espace budgétaire nécessaire pour les investissements favorisant la croissance sont des solutions et réformes proposées dans le rapport.

Enfin, l’adoption d’une nouvelle loi sur l’urbanisme et la construction afin de permettre un développement urbain plus résilient est suggéré comme une des opportunités prioritaires.

Distribué par  African Media Agency (AMA) pour Banque mondiale.

Source : African Media Agency (AMA)

About The Author