Coulibaly Kuibiert CEI bilan presidentielle 0024

Elections locales du 2 septembre 2023 : La CEI revient sur sa décision, retour sur la cartographie de 2018

9 / 100

D’Aboisso à Gagnoa, en passant par Bouaflé et plusieurs autres circonscriptions électorales, des candidats s’étaient étonnés des nouveaux ressorts territoriaux. Des villages à plus de 20 km avaient intégré des communes quand d’autres en sortaient. Et ce soir, nous avons reçu un communiqué rétablissant le découpage de 2018.

«Ce 26 juin 2023, la Commission Electorale Indépendante a été saisie par Monsieur le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité qui lui a fait part des interrogations et inquiétudes qui ont germé dans l’opinion publique, et, singulièrement, dans les états-majors des Partis politiques et des potentiels candidats, relativement aux ressorts territoriaux des Communes. Ceux-ci craignent de voir adopter un nouveau découpage administratif pour les prochaines élections municipales du 02 septembre 2023, alors même que depuis de longs mois, ils se préparent à participer auxdites élections sur la base des ressorts territoriaux ayant servi pour les élections locales de 2018», explique la CEI dans un communiqué, édité ce lundi 26 juin 2023, dont africanewsquick.net a reçu copie.

Et d’ajouter qu’«en raison de ces interrogations et inquiétudes, le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, dont relève la détermination des ressorts territoriaux, a demandé à la Commission Electorale Indépendante de bien vouloir reconduire le découpage territorial qui a prévalu en

2018. »

Par conséquent, a conclu ledit communiqué signé par le porte-parole de la CEI, Emille EBROTTIE, «la Commission Electorale Indépendante engage, instamment, l’ensemble de ses Commissaires centraux et locaux, ainsi que ses Services techniques, à procéder comme le demande le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.»

GRO