La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) reçoit un financement du Fonds de l’Initiative ELSIE pour soutenir l’inclusivité de ses opérations

image1170x530cropped 8
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) reçoit un financement du Fonds de l’Initiative ELSIE pour soutenir l’inclusivité de ses opérations 3

New York, USA, le 22 Décembre 2022 -/ Le Fonds de l’Initiative Elsie pour les femmes en uniforme dans les opérations de paix a annoncé aujourd’hui que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) recevra 1,49 million de dollars pour créer un environnement favorable et adapté aux besoins des policières déployées dans cette opération de paix.

Ce projet intervient alors que trois pays contributeurs en personnel de police —le Nigeria, le Sénégal et le Togo — se sont engagés à augmenter et à maintenir le déploiement de femmes dans les unités de police constituées (UPC). En particulier, le Sénégal va augmenter le déploiement des femmes de 18% actuellement à 26% en 2025 et le Togo a pour objectif de doubler le pourcentage de femmes déployées de 11% actuellement à 25% en 2025. Le Nigeria vise à maintenir son déploiement de femmes à environ 24%.

Soucieuse d’améliorer de manière significative les conditions de travail et de vie des femmes chargées du maintien de la paix, la MINUSMA utilisera les financements du Fonds pour construire 7 unités de logement, 19 installations sanitaires, 4 unités de buanderie et un espace de détente.

Les femmes devraient avoir les mêmes opportunités de déploiement dans les opérations de maintien de la paix que les hommes. Leur contribution au succès opérationnel des missions de paix est cruciale. Les UPC mixtes améliorent l’engagement auprès des communautés qu’elles servent et renforcent la capacité de la Mission à accomplir les tâches qui lui sont confiées, notamment le maintien de l’ordre public et les patrouilles à haute visibilité. « Pour tirer parti des avantages découlant d’équipes plus diversifiées dans les opérations de paix, nous devons créer un environnement favorable à même de contribuer à la participation active des femmes », a déclaré Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix. « Cette aide du Fonds favorise des opérations de paix tenant compte du genre, permettant d’aider plus efficacement à la consolidation et à la préservation de la paix et la sécurité dans le monde », a-t-il ajouté.

Le Sénégal, plus grand contributeur en personnel de police aux opérations de paix des Nations Unies, cherche à augmenter le déploiement de femmes dans les UPC de la MINUSMA. En 2021, lors d’une cérémonie sur l’intégration des femmes, les autorités de la Police nationale du Sénégal ont souligné que l’existence de logements adaptés aux besoins des femmes était une condition préalable à toute opération de paix inclusive. L’Inspecteur général de la police sénégalaise, Seydou Bocar Yague, a salué ce projet, qu’il considère comme une étape importante permettant d’augmenter durablement le déploiement de femmes au sein de la MINUSMA. Grâce à un projet parallèle également financé par le Fonds, le Sénégal vise à éliminer les obstacles structurels à la participation active des femmes dans la police nationale à travers le déploiement d’unités de police paritaires dans les opérations de paix de l’ONU, la création d’une liste de réserve de femmes formées pour le déploiement, l’adoption d’une politique de genre et le recrutement d’un plus grand nombre de femmes dans la police nationale.

Soulignant l’importance de ce projet, le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade Damehame Yark, a déclaré que « l’efficacité opérationnelle et le professionnalisme du personnel féminin des forces de sécurité ne sont plus à démontrer. J’exprime donc tout mon appui à ce projet, qui nous permettra de concrétiser notre vision, en augmentant la participation des femmes au sein des UPC ». Le Togo, 6e plus grand pays contributeur en personnel de police au maintien de la paix de l’ONU, a également reçu un soutien financier du Fonds pour conduire une étude d’évaluation des obstacles, des opportunités et des défis auxquels sont confrontées les policières togolaises afin d’accroître leur participation active aux opérations de paix de l’ONU.

Le Nigéria, 15e pays contributeur en personnel de police sur les opérations de paix de l’ONU, déploie aujourd’hui 24 % de femmes dans son UPC à la MINUSMA. « Le Nigéria a toujours fourni des unités mixtes à la MINUSMA. Nous remercions le Fonds de l’Initiative Elsie, dont le soutien aura d’importantes répercussions sur l’amélioration des conditions de vie et de travail de notre personnel de maintien de la paix. » a déclaré l’Inspecteur Général de la Police du Nigeria, Alkali Baba Usman.

La MINUSMA est la première opération de paix de l’ONU à avoir deux femmes à la tête de sa composante de police — en tant que Cheffe et Cheffe adjointe de police. Depuis dix ans, la MINUSMA a fait de la promotion d’une participation active des femmes une priorité et a intégré la perspective de genre dans ses missions, à Bamako et dans les régions.

Après la FINUL, la MINUSMA est la deuxième mission de l’ONU à bénéficier du soutien du Fonds pour créer un environnement plus inclusif afin de favoriser et de maintenir la participation active des femmes en uniforme. Les deux missions ont intégré les directives et recommandations du projet d’amélioration des camps et des infrastructures des missions de paix en tenant compte du genre, porté par le Département de l’appui opérationnel (lien). Ces projets pilotes sont des exemples concrets de la manière dont les missions de l’ONU peuvent mettre en œuvre un projet qui soutient substantiellement la participation accrue des femmes en uniforme au maintien de la paix, en partenariat avec un pays contributeur en contingent et/ou personnel de police, ouvrant ainsi la voie pour que d’autres missions suivent le mouvement.

***

Le Fonds de l’Initiative Elsie

Créé par les Nations Unies, le Canada et des États membres en 2019, le Fonds de l’Initiative Elsie est un fonds innovant et mutlilatéral qui se donne pour objectif d’accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de genre des Nations Unies, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et à la Stratégie 2018-2028 pour la parité des sexes applicable au personnel en uniforme (UGPS). Ce fonds d’affectation spéciale de l’ONU est hébergé par ONU Femmes et financé grâce aux contributions de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, des Pays-Bas, de la République de Corée et du Royaume-Uni.

Le Fonds de l’Initiative Elsie cherche à favoriser le déploiement durable et la participation active des femmes en uniforme chargées du maintien de la paix à travers une assistance et des incitations financières. Pour plus d’informations, consultez notre site internet https://elsiefund.org/ et suivez @FondsElsie sur Twitter.

Relations médias :

Fonds de l’Initiative Elsie

Shuyu Luo

E-mail : shuyu.luo@unwomen.org(link sends e-mail)

MINUSMA

Mamani Samassekou

E-mail : samassekoum@un.org(link sends e-mail)

Département des opérations de paix de l’ONU

Sophie Boudre

E-mail : boudre@un.org

Distribué par  African Media Agency pour Minusma.

Source : African Media Agency (AMA)

Verified by MonsterInsights