Dago Zate

Didoko (Divo): Dago Zaté Olivier, nouveau délégué, décline ses priorités pour la victoire du PDCI (Entretien)

Maitre Dago Zaté Olivier,  fils et cadre de la région du Lôh-Djiboua, a été récemment nommé délégué de  Didoko, dans la sous préfecture de Divo. Dans cet entretien, il nous livre ses sentiments après cette nomination, mais aussi le travail à faire dans la délégation de Didoko. Garantir la victoire de son parti en 2023 et 2025 est sa priorité. Entretien.

Vous venez d’être nommé délégué de Didoko dans la sous préfecture de Divo par le président Henri Konan Bédi é, que ressentez-vous après  cette nomination ?

C’est d’abord un sentiment de fierté, un sentiment de joie et ensuite comme une lourde responsabilité qui s’abat sur nos épaules. Avec l’aide de nos différents secrétaires de sections, nous aurons l’occasion de supporter cette responsabilité  et mener à bien les missions qui nous ont été confiées par le président Henri konan Bédié et l l’ensemble du parti.

Quel sera votre premier chantier en vue de redynamiser cette délégation ?

Devant les difficultés organisationnelles et structurelles au sein de cette localité, le président Bédié a bien voulu nous faire confiance et compter sur nos capacités, nos compétences pour pouvoir restructurer cette délégation afin de la mettre à la disposition de la direction du parti pour les échéances futures. Dans ce sens, nous ferons d’abord un état des lieux puis ensemble dans une cohésion avec les militants sur le terrain les secrétaires de sections, la Jpdci et l’Ufpdci ensemble, nous définirons les nouvelles priorités.

En parlant de difficulté, quel constat avez-vous fait sur le terrain ?

Le premier constat, c’est que nous nous sommes rendu compte que nos parents sur le terrain manquent de documents administratifs. Nous avons un vivier de militants, ces derniers ont besoin simplement d’êtres structurés organisés afin d’êtres guidés dans le combat que mène le parti.

Dans cet élan, que comptez-vous faire dans cette opération de révision de la liste électorale ?

Dans un premier temps, nous allons sensibiliser nos militants, en dehors d’eux, tous nos parents, discuter avec eux afin de leur montrer le bien fondé de cette opération d’enrôlement et d’identification. Vous savez bien que ce sont les électeurs qui élisent et si cette base, malgré sa sympathie ou son militantisme n’a pas de documents pour exprimer son choix, tout ce militantisme et cette sympathie seront vains. A cet effet nous nous engagerons résolument dans cette opération.

Comment réagissent les militants  de Didoko au cours de ce processus d’enrôlement ?

Ils sont très enthousiastes à l’idée de le faire maintenant il leur faut un accompagnement a cet effet ils sont très impatients de nous revoir sur le terrain pour continuer le travail de nos prédécesseur.

Vous avez récemment fait un don de 5 motos à votre délégation comptez vous le faire d’avantage pour la vitalité du parti à Didoko ?

Bien entendu nous ferons davantage. 5 motos, c’est peu, cela peut être lourd pour nos finances,  mais compte tenu des besoins de nos militants sur le terrain cela reste très peu. Donc nous entendons réellement  faire tout ce que nous pouvons, à savoir mobiliser davantage de fonds afin de rendre nos structures totalement autonomes sur le terrain en termes de mobilité et d’expression. Retenez que cette première action n’est que le début d’un engagement fort  que nous espérons mettre à la disposition du PDCI RDA.

Votre message à l’endroit des militants ?

C’est de dire aux militants de rester tous mobilisés derrière le président Bédié, de lui faire confiance et aussi de faire confiance aux responsables que nous sommes. A  partir de là, nous vous garantissons la victoire du PDCI RDA tant en 2023 qu’en 2025.

Entretien réalisé à Divo  par JAG

Verified by MonsterInsights