3b807f0d 8585 4d2f 8982 0af1083df5cd

CAMES/21ème concours d’agrégation en science de la santé: Discours intégral du ministre Adama Diawara

Le premier ministre Patrick Achi a présidé, ce lundi 07 novembre 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire, la cérémonie d’ouverture du 21ème concours d’agrégation en science de la santé du Conseil africain et malgache pour l’Enseignement supérieur (CAMES). Discours intégral du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof. Adama Diawara.

«(…) Permettez-moi d’abord en cet instant solennel, d’adresser mes cordiales salutations à toute l’assemblée et de souhaiter la bienvenue aux illustres invités de la cérémonie d’ouverture du 21eme Concours d’Agrégation de Médecine Humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine Vétérinaire et Productions Animales du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), que la Côte d’Ivoire a l’honneur d’abriter.

Je voudrais me réjouir de la présence effective de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ivoirien, SEM Patrick ACHI, présence qui rehausse l’éclat de cette cérémonie et donne un cachet particulier à notre rencontre. Excellence Monsieur le Premier Ministre, pour l’organisation de ce concours d’agrégation, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a bénéficié du soutien du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et du Gouvernement, notamment vous-même, le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministre de l’Economie et des Finances. En témoigne, le financement de l’important coût d’organisation par le budget de l’Etat. Veuillez transmettre mes vifs remerciements au Président de la République et à l’ensemble du Gouvernement.

Aujourd’hui, vous nous faites l’honneur de présider en personne cette cérémonie d’ouverture, donnant ainsi la preuve de l’intérêt que vous portez à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique. Permettez-moi à cet effet, de vous exprimer la profonde gratitude de mon département ministériel et de l’ensemble de la communauté scientifique de l’espace CAMES. Vous méritez amplement la décoration que l’OIPA/CAMES vous décernera tout à l’heure.

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Conscient du fait que le système éducatif, notamment sa composante Enseignement supérieur-Recherche scientifique, constitue le socle du développement socio-économique de toute nation, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA a assigné à ce sous-secteur la mission de former des ressources humaines de qualité, capables de contribuer efficacement au développement du pays, et de développer une recherche scientifique pertinente, capable d’apporter des réponses aux problèmes de développement qui se posent à la Nation.

Pour permettre à notre sous-secteur de remplir efficacement cette mission vitale, le Gouvernement ivoirien y investit énormément, depuis l’accession du Président OUATTARA au pouvoir d’Etat, en 2011. Pour illustrer mes propos, je me contenterai de citer la réhabilitation et le rééquipement des 3 universités publiques existantes en 2011 et la construction de 6 nouvelles universités publiques, en attendant les 5 autres programmées. Et pour faire de ces nombreuses universités des creusets de formation de qualité, le Gouvernement y améliore continuellement le taux d’encadrement des étudiants, par des recrutements annuels d’Assistants, Assistants Chefs de Clinique et Chercheurs, dont le niveau quantitatif est sans conteste le plus élevé de l’espace CAMES, voire de l’Afrique. En vue d’élever substantiellement le niveau qualitatif de ces enseignants-chercheurs et chercheurs, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a élaboré et commencé à mettre en application plusieurs réformes, dont celle relative à l’organisation du concours de recrutement des Assistants.

Le concours d’agrégation en sciences de la santé, l’un des 9 Programmes statutaires du CAMES, contribue indubitablement à l’élévation du niveau qualitatif de nos enseignants-chercheurs en sciences de la santé.

En effet, grâce à ce concours, nous avons des Maîtres de Conférences agrégés qui, à leur tour, forment efficacement les médecins qui constituent les cadres supérieurs de la santé.

Le savoir-faire des agrégés est reconnu unanimement. Je remercie, à cet égard, le Secrétariat général du CAMES pour la qualité de la mise en œuvre de ce programme dont l’importance est capitale.

A ce stade de mon propos, qu’il me soit permis de saluer les Présidents, Recteurs et DG d’université ici présents, ainsi que les Présidents coordonnateurs des jurys et les Membres des jurys. Je sais pouvoir compter sur leur rigueur pour que la présente session du Concours d’Agrégation en Sciences de la Santé soit un succès.

Quant aux candidates et candidats, après des années de dur labeur, l’occasion leur est donnée d’entrer dans le cercle des Maîtres de Conférences agrégés. Tous nos vœux de succès les accompagnent.

Chers candidates et candidats ivoiriens,

La Côte d’Ivoire vous regarde. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et le Gouvernement, avec à sa tête le Premier Ministre, SEM Patrick ACHI, vous font confiance. Soyez dignes de cette confiance.

Par ailleurs, sachez que votre succès constitue l’un des facteurs de réussite de la stratégie de développement de la formation en sciences de la santé, en cours d’élaboration par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à savoir : (1) l’augmentation du nombre d’étudiants admis en Licence 2 de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie ; (2) l’ouverture de deux nouvelles Unités de Formation et de Recherche (UFR) de Sciences Médicales au sein de l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, sur le site de Kassirimé, et de l’Université de San Pedro, ainsi que la création d’un Institut de Médecine Vétérinaire au sein de la future université d’Odienné ; (3) l’ouverture de la formation des médecins aux universités privées, bien sûr sous certaines conditions très strictes. Le projet de décret relatif à cette réforme majeure, est en cours d’élaboration au niveau du Ministère en charge de l’enseignement supérieur et celui en charge de la santé.

Avant de clore mon allocution, je voudrais réitérer mes vifs remerciements à son Excellence Monsieur le Premier Ministre et réaffirmer toute l’attention que nous portons à la parfaite organisation de ce concours ainsi qu’au séjour de l’ensemble de nos invités venant de l’extérieur. Je vous remercie.»

Propos retranscrits par Gilles Richard OMAEL

Verified by MonsterInsights