stade ebimpe

Football/Eliminatoire du mondial 2022: La CAF refuse 20.000 spectateurs à la FIF à Ebimpé

Alors que la COVID-19 continue de décimer les populations mondiales avec des décès en cascade, la Côte d’Ivoire malgré 56.148 cas à ce jour et 445 décès, compte autoriser à 10.000 spectateurs, l’accès au stade d’Ebimpé pour assister à la 2è journée des éliminatoires du mondial 2022, le 06 septembre 2021 à partir de 19 heures entre la Côte et le Cameroun.

 Ce nombre de places a été accordé par la Confédération africaine de football (CAF) à la Fédération ivoirienne de football (FIF) après que les autorités ivoiriennes aient adressé un courrier à la CAF pour solliciter au moins 20 000 places.

Cette demande n’est pas entièrement acceptée par la plus haute instance du football africain, à cause des protocoles de match de la CAF et de la FIFA par rapport à la COVID-19 qui stipulent clairement que tous les matchs doivent se jouer à huis clos.

 C’est donc une autorisation exceptionnelle de 10 000 places, que la CAF a accordée à la Côte d’Ivoire après avoir analysé et évalué la demande du point de vue médical en conformité avec les exigences du stade, de la sécurité et de la sureté du site.

Recevoir 10 000 spectateurs dans ce stade ne sera-t-il pas un facteur de circulation du virus et de contamination des populations par la COVID-19? Les autorités ivoiriennes ont-elles pris des dispositions particulières pour éviter les contaminations de masse au cours de cette rencontre ?

Telles sont les interrogations qui trottent actuellement dans l’esprit de plusieurs ivoiriens et habitants du pays.

Bien avant de recevoir une réponse convaincante à ces questions, l’Etat doit songer à protéger coute que coute ses populations de cette pandémie.

Car les erreurs des années précédentes, à savoir : le non-respect des mesures barrières, les rassemblements de masse au vu et au su des autorités,…sont actuellement payées cash avec les nombreux décès. Et ces autorités le savent, elles qui n’ont pas encore pu imposer le respect de ces mesures barrières aux populations.

Nathanaël Yao

Verified by MonsterInsights