KKB

Pour réussir sa mission: KKB veut s’appuyer sur la presse

Violemment critiqué par la presse nationale pour ses volte-face spectaculaires sur le plan politique ; notamment après son opposition à Bédié et sa participation aux élections présidentielles de 2020, Kouadio Konan Bertin (KKB), ministre de la Réconciliation nationale a reçu le lundi 15 Février 2021, les patrons de presse à la salle de conférence dudit ministère, pour leur partager sa vision au sein du gouvernement.
En présence d’une trentaine de Rédacteurs en chef, Directeurs de publication et Représentants de médias internationaux, KKB a indiqué que sa « seule priorité » est de « préserver la paix » en Côte d’Ivoire.
« Je n’envisage rien en dehors du dialogue», a-t-il précisé.

En outre, KKB dit pouvoir réussir sa mission avec l’aide des médias, 4ème pouvoir qu’il souhaite voir comme son 1er partenaire pour l’accompagner dans cette crise ivoirienne qui « a assez duré ».

Pour lui, il y a un temps pour la belligérance et un temps pour faire la paix ; c’est pourquoi il ne souhaite pas « revivre le cauchemar vécu les années passées» pendant les législatives qui s’annoncent pour le 6 mars 2021.
Au titre de sa mission, KKB a annoncé une prochaine visite à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, les ex-détenus de La Haye acquittés après leur procès. Il entend également rencontrer les exilés politiques refugiés au Ghana voisin, afin de favoriser leur retour au pays. Pour KKB, la réconciliation nationale ne saurait se faire sans la justice.
« La réconciliation ne signifie pas négation de la justice, la Côte d’ivoire doit demeurer un État de droit », a-t-il précisé.
Après analyse des propos du ministre de la Réconciliation nationale, le constat fait est qu’il a conscience de ses dérapages et veut s’appuyer sur la presse en générale pour rehausser son image, afin de réussir sa mission qui s’annonce très difficile, à cause des nombreuses pertes en vie humaine en 2020 dès l’annonce du troisième mandat qu’il a soutenu.

Après avoir été récemment éconduit par Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA à qui il est allé demander pardon pour l’avoir trahi, KKB veut explorer la voie d’une visite à l’ex-président, Laurent Gbagbo dont le retour est imminent et désormais une affaire nationale, pour booster sa mission.

KKB a de grandes ambitions. Il peut réussir cette mission à condition que Alassane Ouattara et lui soient sincères avec les Ivoiriens meurtris, blessés ou endeuillés, après les sanglantes répressions des forces de l’ordre. Nathanaël Yao

Verified by MonsterInsights