AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

CEI-Les graves aveux de l’ex-maire RDR, Dr André Tia: «Des agents communaux ont profité de la crise de 2002 à 2011, pour enregistrer des non-nationaux sur la liste électorale ivoirienne»

4 min read
André Tia

CEI-Les graves aveux de l’ex-maire RDR, Dr André Tia : «Des agents communaux ont profité de la crise de 2002 à 2011, pour enregistrer des non-nationaux sur la liste électorale ivoirienne»

André Tia

Ce sont des accusations suffisamment graves. André Tia, ex-maire RDR de Man, qui a viré depuis peu au PDCI, a révélé, à Bouaflé, que certains agents communaux avaient profité de la crise militaro-politique de 2002 à 2011, pour enregistrer des non-nationaux et permettre à certains d’être inscrits sur la liste électorale ivoirienne. Afriksoir vous propose ces propos d’une extrême gravité.
La guéguerre aujourd’hui entre le président Henri Konan Bédié et le RHDP est vraiment inutile chers parents de Bouaflé. Quand je dis ça, je veux dire que celui qui a raison dans cette affaire de positionnement aujourd’hui en Côte d’ivoire, celui qui a raison de dire qu’aujourd’hui voici les nouvelles orientations de la Côte d’ivoir aujourd’hui, celui qui a la vision, celui qui a la clef de la paix aujourd’hui en Côte d’ivoire, s’appelle le président Henri Konan Bédié.
Je suis docteur Tia André, je suis député à l’Assemblée nationale. J’ai été maire de la ville de Man de 2013 à 2018. Le RHDP, c’est nous qui l’avons créé en 2005, et j’étais du côté du RDR. J’ai été secrétaire national du RDR, je sais ce que nous nous sommes dits dans le cadre du RHDP, ce que les présidents ont dit entre eux, le président Bédié, le président Alassane Ouattara, Mabri, Anaki et autres se sont dit.
Le président Bédié dit : voici que nous sommes dans un groupement politique, faisons en sorte qu’il y est une rotation en interne, tu es président pendant un certain temps, après il faut permettre à ce que d’autres partis puissent arriver à la présidence, comme ça on fait le tour afin que tout le monde puisse se connaitre. Voilà ce qui avait été dit initialement.
Mais comment se fait-il que chemin faisant le RDR ayant fini ces deux mandats, le président Bédié qui dit : “monsieur vous avez fini, conformément à notre accord, c’est notre tour”, et c’est à ce moment précis qu’on trouve quelque chose à dire : « non on a dit ça mais c’est le meilleur qu’on va choisir entre nous. » ? Non ce n’est pas ce qu’on a dit, le président Bédié a raison et je suis du côté de la vérité. C’est donc pour cette raison que quand ils ont commencé, je suis RDR, député RDR, mais pour la paix en Côte d’Ivoire, il faut suivre Bédié. C’est lui qui a raison.
Et en tant que grand visionnaire il sait que si on partait à ce panier à crabe là, en partie unifié c’était faux. Aujourd’hui, vous avez vu qu’ils ont tenté de faire le RHDP mais ça a donné quoi ? Ce n’est pas ce que Bédié a dit la qu’ils sont en train de faire ? Moi je suis à Man et là-bas, on dit qu’il y a un autre parti majoritaire UDPCI et c’est cet UDPCI qu’ils prennent pour faire leur allié principal. Moi je suis à Man et il faut allez dire à monsieur Ouattara que mes parents de Man ne sont pas dans le RHDP, et je sais que mon grand frère Mabri va les quitter.
« Le président Bédié n’est pas un homme qui parle au hasard, et il sait de quoi il parle. Il parle de problème d’étrangers en Côte d’Ivoire qui ont des papiers, etc. Les gens pensent que c’est pour des questions d’élections forcément qu’il est en train de parler maintenant. Ce sont de grands hommes. Quand ils sont assis, ce qu’ils voient, nous, on est debout mais on ne voit pas.

https://www.afriksoir.net/fraude-sur-la-nationalite-ivoirienne-les-graves-aveux-dun-ex-maire-rdr/amp/


Regardez, moi j’ai été maire à Man, et Man fait frontière avec deux pays, la Guinée et le Liberia. Au moment de la crise, Man était dans la zone occupée, Zone CNO (Centre – Nord – Ouest). Les gens sont venus de la Guinée et du Liberia en nombre, et malheur pour nous, en son temps, les mairies étaient ouvertes. Qu’est-ce que les gens ont fait ? Les agents de la mairie se promenaient de cours en cours des étrangers pour leur donner des extraits de naissance».
Tous ceux qui étaient venus de la Guinée et du Liberia ont eu des extraits de naissance. Résultat : ils sont sur notre liste électorale. Alors le président Bédié a vu, c’est pourquoi nous devons faire une réforme totale de la CEI, reprendre à zéro la liste électorale. Ils savent quand ils disent c’est bouclé c’est géré, c’est sur ça qu’ils comptent.
Moi j’ai vécu dans la rébellion avec eux, je sais de quoi je parle et Soro également, nous allons reprendre cette liste électorale. Nous allons demander à notre président, le président Henri Konan Bédié du PDCI à l’opposition de faire bloc pour qu’on puisse reprendre la liste électorale, si on ne le fait pas, ce n’est pas bon. C’est pourquoi je voulais féliciter le président Henri Konan Bédié pour sa clairvoyance.

Prince Beganssou, sur afriksoir.net

https://www.afriksoir.net/fraude-sur-la-nationalite-ivoirienne-les-graves-aveux-dun-ex-maire-rdr/amp/

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading