AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire-Le kilo de bœuf à un niveau historique de 3000 FCFA: Quand Ouattara se plaignait des 1400 FCFA sous Gbagbo…voici le vrai programme social du Rdr-Rhdp

2 min read
Cérémonie de don de sucre du forum national du PDCI 3

Côte d’Ivoire-Le kilo de bœuf à un niveau historique de 3000 FCFA: Quand Ouattara se plaignait des 1400 FCFA sous Gbagbo…voici le vrai programme social du Rdr-Rhdp

3000 Fcfa, c’est l’argent qu’il faudra débourser, à Abidjan, capitale économique ivoirienne, pour s’offrir un kilogramme de viande de boeuf, “sans os”, contre 2500 FCFA, depuis quelques jours. Le kilogramme “avec os”, s’obtenant, lui, à 2400 FCFA, contre 2200 FCFA.
Cette hausse se justifie, par l’”augmentation du nouveau tarif lié à la modernisation de l’abattoir, qui est passé de 4000 Fcfa par bête, à environ 25.000 Fcfa”, soutiennent des bouchers du district autonome d’Abidjan.
Une tendance haussière “historique”, en Côte d’Ivoire, dénoncée par des associations de consommateurs, qui pourraient monter au créneau dans les jours à venir, si la situation ne trouve pas de solution rapide et durable.
Le marché reste, cependant, approvisionné, malgré les informations faisant état d’une relative pénurie, à l’origine de ces nouveaux prix du kilogramme de la viande de bœuf. Les autorités ivoiriennes, notamment le ministère des Ressources animales et halieutiques, avaient assuré les populations des “dispositions prises pour ravitailler les marchés d’Abidjan en viande saine et de qualité et approvisionner en bétail les abattoirs d’Abidjan.”
Les gouvernants avaient également estimé que les bouchers et chevillards du principal abattoir d’Abidjan, situé dans la commune de Port-Bouët, non loin de l’aéroport international Felix Houphouët-Boigny, récusent la modernisation de leur lieu de travail. Ceux-ci avaient, en effet, initié, pour quelques jours, depuis le 20 mai 2019, une suspension de leurs activités pour “protester contre la majoration des taxes d’abattage des bêtes”.
Rappelons qu’en octobre 2010, lors de la campagne en vue de la présidentielle, le candidat Alassane Ouattara et le RHDP qui le soutenait avaient fait de la cherté de la vie, leur principal axe de campagne. Sur les affiches visibles dans les principales villes du pays, on pouvait lire : le kilogramme de boeuf à 1400 FCFA, c’est la guerre ? Ivoirien, ne te laisse pas distraire”.
Et pourtant, cette année 2019 avait été décrétée ‘’année du social’’ par le gouvernement dirigé par Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Côte d’Ivoire. Est-ce vraiment là, le début du programme social de Ouattara?
Gilles Richard O. avec afriksoir.net

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading