AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire-Doumbia Major très clair: ‘’Gestion de la solidarité, Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara agissent comme le voleur de votre montre qui vous donne l’heure et attend que vous lui dites merci’’

2 min read
discours5

Côte d’Ivoire-Doumbia Major très clair: ‘’Gestion de la solidarité, Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara agissent comme le voleur de votre montre qui vous donne l’heure et attend que vous lui dites merci’’

Sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et publié le 21 juin dernier dans le groupe ‘’Trop c’est trop’’, Doumbia Major crache ses vérités à Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara, quant à la gestion des fonds public de l’Etat avec Children of Africa et Fafci.
«En Côte d’Ivoire, quand on vote le président de la République, on ne vote pas un couple présidentiel. Donc la Première dame n’a pas de fonction reconnue par notre Constitution. Elle doit rester à la maison, assister son mari de temps en temps, recevoir les gens qui viennent à la maison et non s’immiscer dans la gestion de l’Etat.
Voyez vous, le comportement de cette dame, que je respecte par ailleurs, ce sont des comportements que j’appelle des comportements folkloriques. Et elle n’est pas différente de son mari qui se comporte de la même façon.
Aujourd’hui, nous demandons la mise en place d’un système de solidarité rationnelle. Qui prenne son point de départ par l’identification de qui est riche, qui est pauvre. Parce qu’on ne fait les dons comme ça, à l’aveuglette.
Et que ce système soit confié aux assistantes sociales, ce système soit confié au ministère de la santé, ce système soit confié au ministère des Affaires sociales. C’est cela la gestion rationnelle de la solidarité.

D’où provient l’argent de Dominique Ouattara ?
Mais, ce n’est pas son argent. Son mari a déclaré son association d’utilité publique. C’est-à-dire que c’est notre argent qui est remis à cette dame qui fait semblant d’être généreuse avec l’argent public. C’est comme le voleur qui t’arrache ta montre et qui, de temps en temps te donne l’heure et attend que tu lui dises merci. Moi, je ne dis pas merci. Je dis voleur redonne ma montre. C’est la même chose pour le fonds Fafci avec lequel elle fait semblant de financer les femmes. C’est un fonds qui a été mis en place, c’est l’argent du peuple. Et c’est de l’escroquerie intellectuelle.»
Propos retranscrits par Gilles Richard OMAEL

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading