SANTE/68ème Session du Comité OMS-AFRO-Dr Aka Aouélé révolté par «614 décès/100 000 naissances vivantes en Côte d’Ivoire»

SANTE/68ème Session du Comité OMS-AFRO-Dr Aka Aouélé révolté par «614 décès/100 000 naissances vivantes en Côte d’Ivoire»
L’Organisation Mondiale de la Santé pour l’Afrique (OMS-AFRO) 2018 a débuté le lundi 27 aout 2018 dans la capitale sénégalaise, Dakar pour prendre fin le vendredi 31 aout 2018. Cette 68ème session de L’OMS-AFRO donne l’opportunité aux ministres de la santé du continent de se retrouver pour discuter des politiques régionales et approuver les budgets et programmes en matière de santé. Ainsi, la Côte d’Ivoire a été représentée à cette session par son Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr AKA AOUELE. Qui, Le mardi 28 aout 2018, a participé à une session avec l’alliance du vaccin (GAVI), l’UNICEF et le Bureau Régional de l’OMS autour du thème « Une vision différente pour parvenir à des résultats tangibles en matière de vaccination des enfants afin de progresser vers la couverture sanitaire universelle ». Cette rencontre a permis au Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Cote d’Ivoire de discuter des efforts déployés en vue de renforcer les services de vaccination de routine. Puis, il a ensuite pris à part à la discussion pour la mise en place d’un cadre régional pour la mise en œuvre de la stratégie renouvelée de l’OMS pour la lutte contre le choléra. A l’issue de ces discussions, les 47 Etats membres de la région africaine de l’OMS ont adopté ce projet. Au lendemain de cette rencontre, le mercredi 29 aout 2018, Dr AKA AOUELE Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de la République de Côte d’Ivoire a participé à la rencontre ministérielle de présentation sur le thème « Sauver des millions de vies grâce aux nouvelles techniques de surveillance de la mortalité ». Ce thème a marqué l’attention du représentant de la cote d’ivoire. « Selon une étude qui date de 2012, notre pays la Cote d’Ivoire enregistre 614 décès/100 000 naissances vivantes, c’est énorme. Plusieurs actions ont été menées, nous pensons que cela viendra revoir à la baisse ce taux. Toutefois, nous nous engageons dans le travail pour atteindre les normes OMS. » A dit Dr AKA AOUELE, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique. En outre, cette 68ème session de l’OMS-AFRO a revu la question de la couverture maladie universelle dans les pays africains. Selon Dr AKA AOUELE, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, cette rencontre était le lieu d’échange et de partage d’expérience sur les moyens de mise en œuvre de la CMU.

SOURCE : Sercom MSHP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *