Voirie de Koumassi: Un retour en force de la dégradation… silence radio côté mairie

Voirie de Koumassi: Un retour en force de la dégradation… silence radio côté mairie

La commune de Koumassi continue de souffrir de la dégradation de certaines de ses voies principales. Et pourtant, l’élection de Cissé Ibrahim Bacongo avait suscité beaucoup d’espoir.

Le nouveau maire de la commune a fait de l’assainissement et du reprofilage des voies principales, son cheval de bataille. Il a par exemple réussi à vaincre les dégradations avancées au niveau de la voie qui part du commissariat du 36è arrondissement à la pharmacie du Gabon en passant par la pharmacie Saint François et celle qui part du quartier Inchallah à la pharmacie Kahira en passant par Baradji. La voie Marais-carrefour de l’hôpital de quartier Divo a également bénéficié de travaux qui ont à nouveau rendu la circulation possible sur cet axe principal. Les populations de la commune ont salué de vive voix ces travaux.

Car ces voies, dégradées par endroits ou totalement coupées, étaient devenues un calvaire pour les automobilistes et pour les populations.

En effet, les travailleurs des quartiers tels que 05 et Aklomiabla étaient obligés de se réveiller très tôt le matin pour faire une partie de leur chemin à pieds avant de pouvoir emprunter un taxi communal ou un taxi compteur vers le carrefour du quartier Campement, à Sopim ou à Prodomo. Lors de la saison pluvieuse, leur calvaire s’accentuait. Mais après les travaux ci-dessus évoqués, la quiétude est revenue. Certaines personnes n’ont pas tardé à vanter les mérites de Bacongo.

 Malheureusement, à pratiquement deux ans de mandat, les dégradations renaissent. La première voie à faire les frais depuis quelques semaines est le carrefour du marché de quartier Divo relié par les voies : Fanny-marché, Aklomiabla-Marais. Un ‘’lac’’ capable de noyer un véhicule de catégorie B, s’est créé, rendant la circulation très difficile. Plusieurs véhicules sont actuellement obligés de faire le grand tour pour rallier la pharmacie Marais ou le quartier Aklomiabla.

D’autres voies principales de la commune ont aussi renoué avec les nids de poule, à l’image de quelques endroits de la voie Cannetons-Saint Joseph artisan.

En outre, des artères principales grattées par une structure en vue de leur reprofilage connaissent un arrêt des travaux depuis début Octobre 2020. Cela crée des désagréments aux automobilistes dans plusieurs quartiers de la commune.

Approché, il y a quelques jours, le service technique de la mairie est jusque-là resté muet sur la situation. Le premier magistrat de la commune est alors interpellé par cette situation préoccupante qui est en passe de tirer Koumassi vers le bas. Nous y reviendrons.

Nathanaël Yao

Laisser un commentaire