Urgent/Côte d’Ivoire: L’élection présidentielle incertaine, en dépit de la campagne électorale de Ouattara

Urgent/Côte d’Ivoire: L’élection présidentielle incertaine, en dépit de la campagne électorale de Ouattara

L’opposition unie n’en veut pas dans ces conditions suicidaires. “En application du mot d’ordre de désobéissance civile’’ lancé par l’opposition ivoirienne, l’Union pour la démocratie et paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) d’Albert Mabri Toikeusse a appelé jeudi ses militants “à ne pas prendre part à l’opération de retrait des cartes d’électeurs’’ qui a démarré mercredi, à un peu moins de trois semaines de l’élection présidentielle du 31 octobre.

La direction du FPI “rappelle à tous les commissaires électoraux, aux militants et sympathisants (…) ils sont invités à ne pas prendre part à l’opération de distribution et de retrait des cartes d’électeurs’’, dans un communiqué, signé de son porte-parole Issiaka Sangaré.

La Direction de l’UDPCI “rappelle à tous ses militants et sympathisants (…) qu’en application du mot d’ordre de désobéissance civile lancé par la coalition de l’opposition Ivoirienne, ils sont invités à ne pas prendre part à l’opération de distribution et de retrait des cartes d’électeurs’’, dans un communiqué, signé de son secrétaire général Jean Blé Guirao.

A un peu moins de trois semaines de sa tenue, l’élection présidentielle semble incertaine, en dépit de la campagne électorale, qui a débuté ce jeudi. Si Kouadio Konan Bertin (KKB) entend toujours être candidat, les participations des présidents de Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié et du FPI, Pascal Affi N’guessan s’inscrivent en pointillé.

Comme le reste de l’opposition, les deux personnalités exigent toujours en préalable le retrait de la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat et la dissolution des institutions impliquées dans le processus électoral – la Commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil constitutionnel.

Lire aussi:  Incroyable! Côte d’Ivoire: Le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, très en colère contre Youssouf Kouyaté, le directeur général de la police nationale

Elles souhaitent un report du scrutin et la mise en place d’une transition le temps que le contentieux soit soldé.

Avec Alerte info/Connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire