Urgent/3e mandat de Ouattara/Gagnoa: Après avoir maîtrisé 2 microbes remis à la police, la population prévient… «Voici ce que nous ferons la prochaine fois, si…»

Urgent/3e mandat de Ouattara/Gagnoa: Après avoir maîtrisé 2 microbes remis à la police, la population prévient… «Voici ce que nous ferons la prochaine fois, si…»

La ville de Gagnoa, capitale du Gôh-Djiboua, n’a pas encore fini de panser ses plaies occasionnées lors des dernières marches, anti-troisième mandat d’Alassane Dramane Ouattara, du 13 août dernier qu’un autre incident vient de survenir dans la ville.

Ce lundi 17 août, tôt le matin, dans cette atmosphère délétère où les tensions sont vives, deux ”microbes”, ou jeunes en conflit avec la loi, qui ont été convoyés par les dirigeants du RHDP-Gagnoa et logés dans un petit hôtel au sous-quartier Saint Georges à Dioulabougou, ont choisi d’aller sévir au quartier ”Soleil” de ladite ville. Ils ont attaqué des habitants qui vaquaient tranquillement à leurs occupations, après de longues et chaudes journées des marches des 13 et 14 août derniers.

Dans situation de qui vive, les habitants de ce quartier ont mis sur eux toute leur colère. Car ces mêmes microbes avaient déjà fait des victimes dont un tué le 13 août au quartier Garahio.

Après les avoir appréhendés, les populations les ont bastionnés copieusement, avant de les ligoter et les ont remis à la police pour qu’ils répondent de leurs actes.

Pour ces populations, trop étant trop, c’est un avertissement à toutes les personnes du même acabit qui voudront en rajouter actuellement à la douleur des ivoiriens. «Nous revendiquons pacifiquement. Nous n’avons ni le droit de casser les biens d’autrui ni ôter la vie à un être humain. Si eux, au RHDP n’ont aucune considération pour la vie humaine, nous, nous en avons. Mais, cela ne saurait prospérer car, nous sommes désormais prêts. S’ils veulent nous obliger à tuer, nous ne le ferons pas. Nous allons les maitriser et les remettre aux autorités compétentes et c’est ce que nous avons fait ce lundi. Mais si on vient prochainement encore nous attaquer pour rien chez nous, dans nos villages, nous serons obligés à notre corps défendant de tuer, parce que ce sera en situation de légitime défense», nous a confié, au téléphone, un habitant du quartier Soleil.   

GRO avec A.A.

Laisser un commentaire