Un ex-rebelle pro-Soro prévient Ouattara et fait des révélations: «Attention, n’ouvrons pas la boîte de Pandore… Ne nous poussez pas à bout»

Un ex-rebelle pro-Soro prévient Ouattara et fait des révélations: «Attention,  n’ouvrons pas la boîte de Pandore… Ne nous poussez pas à bout»

Ex-rebelle, aujourd’hui membre du parti politique ‘’Générations et peuples solidaires’’ (GPS) dirigé par Guillaume Soro dont il est très proche, El Hadj Mamadou Traoré ne mâche pas ses mots. Après la sortie du chef de l’Etat Alassane Ouattara dans le journal français JDD, il a décidé de faire des révélations. Voici ce qu’il a écrit ce jour sur sa page facebook.

Mamadou Traoré et son mentor Guillaume Soro

«UNE AUTRE RÉVÉLATION DE TAILLE DE GUILLAUME SORO SUR LE PRETENDU WARI FATCHAI…

Alassane Ouattara a été Premier Ministre de Côte d’Ivoire durant 3 ans. L’homme a fait croire à l’époque à tout bout de champ qu’il était un milliardaire! Ce qui est archifaux.

Certes,  l’homme vivait décemment de son salaire, mais il n’était pas le richard qu’il a voulu faire croire. En 2019, quand Christine Lagarde quittait ses fonctions de DG du FMI elle percevait un peu plus 380000€/an.

Or, Ouattara n’était pas DG, il était DGA. En réalité l’un des nombreux DGA du FMI à l’époque.

Soyons concrets : au moment où il exerçait au FMI, son patron Michel Camdessus avait pour salaire annuel 240000€/An, soit 157 millions de francs CFA par an, soit encore 13.132.000 (treize millions) par mois. Alors si son patron Michel Camdessus gagnait 13 millions de FCFA par mois combien peut se targuer d’avoir perçu Ado, un DGA par mois ? Ce n’est pas avec ce salaire qu’on devient milliardaire. Encore du fla-fla de Ouattara !

• Le Président Laurent Gbagbo découvrira aussi qu’il n’est pas plein aux as, lui qui avait noué l’alliance du Front Républicain avec lui. En 1995, lors du Boycott actif des élections, Laurent Gbagbo s’est rendu compte que Ouattara n’était pas le milliardaire qu’il prétendait être. Et c’est depuis lors que Laurent Gbagbo dit de lui : « n’écoutez pas son esbroufe. C’est un menteur… c’est ce qu’il est…».

Guillaume Kigbafori Soro, ses camarades des Forces Nouvelles et les ex Comzones affirment qu’ils ont financé Alassane Ouattara du temps de la rébellion. Guillaume Soro a poursuivi ce financement à la Primature. Les preuves sont surabondantes et les intermédiaires nombreux.

Guillaume Soro le dit avec certitude. Ce n’est pas le Premier Ministre Hamed Bakayoko, qui a été le premier émissaire pour venir solliciter financièrement Guillaume Soro à Bouaké pour le compte de Ouattara, qui dira le contraire.

On peut aussi demander aux autres personnalités par qui Guillaume Soro passait pour alimenter Ouattara:

– le ministre Dosso Moussa

– l’actuel gouverneur de la BCEAO Koné Tiemoko Meyliet

– L’actuel député Issiaka Fofana

– Le diplomate Soul To Soul, aujourd’hui en prison.

Pour les émissaires à l’étranger,  nous gardons pour le moment le secret.

Mais Guillaume Soro n’est pas le seul qui s’est dépouillé pour financer Ouattara, l’on peut citer facilement Dossongui Koné, Samba Coulibaly, Ibrahim Keïta, Koné Aboulaye d’Odienné… Sidi Kagnassi etc.

C’est pourquoi l’on a de la difficulté à comprendre l’arrogance de Ouattara ! Oui, aujourd’hui après le pillage de l’économie ivoirienne, il est devenu effectivement milliardaire.

Mais, attention,  n’ouvrons pas la boîte de Pandore. Ne nous poussez pas à bout».

Laisser un commentaire