Terrorisme en Côte d’Ivoire: Un piège évité dans le Nord, le pays en danger?

L’armée ivoirienne selon le confrère APA, vient de faire exploser un véhicule de type 4×4 piégé dans le nord du pays ; lequel véhicule avait été récupéré par les ravisseurs à la suite de “l’enlèvement” du personnel d’une entreprise chargée du reprofilage lourd des pistes situées dans le triangle Tchamé-Petit Nassian-Kafolo (Nord), a été retrouvé avec une charge explosive.

Notre source ajoute que l’engin “porté disparu a été retrouvé, piégé contre toute attente par un dispositif complexe d’IED”, qui indique que “la charge visible était des bonbonnes de gaz situées à l’arrière dudit véhicule”.

Au regard dudit dispositif complexe d’IED, l’engin ne pouvant être déminé, a été détruit sur place sur instructions de la hiérarchie”, précise la source, faisant observer que “bien que la charge ait été mise à l’arrière, c’est l’avant du véhicule, compartiment moteur, qui a explosé“. “La bonbonne à l’arrière était donc juste un leurre. Le vrai dispositif, non apparent, se trouvait à l’intérieur du moteur”, a-t-elle poursuivi.

Après les attaques terroristes dans la nuit du 28 au 29 mars 2021, visant deux positions de l’armée, à la frontière avec le Burkina-Faso, à Kafolo et Kolobougou, et celles des années précédentes, la zone semble être en perpétuel danger.

Nos gouvernants sont interpellés par cette situation qui perdure dans le Nord du pays. Des mesures urgentes doivent être prises pour enrayer le terrorisme du territoire ivoirien.

Lire aussi:  Parodie d’élection à l’Assemblée nationale : Face à cette forfaiture, le Groupe Parlementaire PDCI-RDA saisit l’organe régulateur du fonctionnement des pouvoirs publics

Car ses conséquences sont très néfastes pour les populations et pour l’économie nationale.

Nathanaël Yao

🔥1 Vues | Lectures

Laisser un commentaire