Séminaires éclatés du Pdci/Denis Kah Zion (PPA): «Nous aurons de bons résultats à la base»

Le secrétariat exécutif a tenu, mardi 1er juin 2021, sa 175ème session ordinaire. Au terme des travaux, Dénis Kah Zion, Secrétaire exécutif chargé de l’information et de l’économie numérique, Porte-parole adjoint (PPA) a fait le point avec les médias. Il était assisté de Mme N’guessan Euphrasie, secrétaire exécutif chargée de la famille et de la promotion du genre, également Porte-parole adjoint.  

Monsieur le Secrétaire Exécutif chargé de l’information et de l’Economie numérique, vous sortez d’une réunion, que peut-on retenir de cette rencontre?

Je suis avec ma collègue N’Guessan Euphrasie, pour faire la synthèse des débats qui ont eu lieu au cours de la 175è session du Secrétariat exécutif. Nous avons parlé essentiellement de l’organisation des séminaires éclatés qui ont déjà commencé, comme le savez à Abidjan la zone A, B et C. Demain mercredi (aujourd’hui) ça sera la zone D, c’est-à-dire Treichville.

Nous avons écouté le Secrétaire exécutif en chef qui a fait un point au Secrétariat exécutif du déroulement de ces cérémonies auxquelles nous-mêmes assistons. Nous avons pu sentir un certain engouement. Et pour cela d’ailleurs nous saluons tous les militants, les délégués et les secrétaires de section, en tout cas pour l’accueil assez militant dont bénéficie la délégation du parti.

Après avoir longuement échangé là-dessus, parce que c’est un point assez important puisqu’il fait partie d’une activité essentielle. Le secrétariat a jugé utile de proposer une revue des dates de sorte que chaque délégation de chaque zone puisse vraiment s’organiser pour que tout se passe bien. Nous ne serions pas vous avancer ce qui a été proposé. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il y aura un changement c’est-à-dire un décalage au niveau de la période de la tenue de ces séminaires. Le tout pour donner le temps aux délégations, aux secrétaires de section de mieux s’organiser pour que tout se passe bien.

Au-delà de cela, par anticipation, il a été demandé au secrétariat exécutif de réfléchir sur les différents points qui seront débattus au cours de ces séminaires. Il a été mis en place aussi quatre groupes de réflexions composés des responsables du secrétariat exécutif, de sorte que ces groupes puissent réfléchir et début juillet nous devons aussi nous trouver à un séminaire au cours duquel nous allons restituer le fruit de nos réflexions. Tout ceci pour dire que la réflexion suit son cours au Pdci. L’activité principale quand il n’y a pas d’élection, il faut réfléchir et enrichir le parti et mettre tout le monde au travail. Le secrétariat est satisfait de cette période où pour l’instant tout se passe bien.

Lire aussi:  Comité de Candidatures et Choix du candidat du PDCI-RDA/Gaston Ouassénan Koné rassure: «La loi sera respectée et les choses seront bien faites»

Concrètement au niveau des délégations, comment vont se passer les séminaires éclatés?

Il y a 128 questions qui ont été soumises aux délégations et chaque délégation doit répondre à toutes ces questions. Dans un département, il peut y avoir deux ou trois délégations. Quand vous avez fini vous faites la synthèse de vos réflexions. La synthèse de ces réflexions sera restituée dans la zone un peu plus tard. Mais c’est délégation par délégation.

Monsieur le secrétaire exécutif, le processus a commencé depuis un certain moment; quel retour avez-vous des délégations de l’intérieur du pays de ces séminaires éclatés?

Je pense qu’à l’intérieur, ça a commencé un peu timidement, mais le top départ c’est à Abidjan. Ce sont les zones A, B et C et mercredi la zone D. Quand vous voyez l’engouement autour de tout ce qui se passe, il fallait bien qu’il y ait un top départ! Il faut qu’on sache comment ça se passe. Chacun est informé et on sait à peu près le schéma. A l’intérieur du pays les délégations s’organisent à commencer les leur. Je pense que nous aurons aussi de bons résultats.

A quelle période les activités à l’intérieur vont-elles démarrer?

L’intérieur, c’est très bientôt. Tout à l’heure j’ai parlé d’un changement de date. Normalement il avait été dit que c’était jusqu’au 24 juin. Mais il est fort possible que le président propose une autre date de sorte à donner le temps à tous ceux qui sont à l’intérieur du pays. Surtout qu’à Abidjan c’est maintenant que ça démarre. Et c’est parce que ça démarre qu’il faut maintenant pousser un peu la date pour qu’au niveau de l’intérieur les gens puissent s’organiser.

Lire aussi:  Exclusif/Jean-Baptiste Pany (Sénateur élu) dénonce le ‘’parrainage monnayé’’ et appelle: «Ayons le courage de dénoncer aussi ce code électoral anticonstitutionnel et non consensuel»

Ces séminaires vont-ils se faire en plusieurs jours ou en une seule journée?

Je pense que si vous voyez un peu ce qui se passe à Abidjan, c’est vrai vous avez une centaine de questions auxquelles il faut répondre. Vous pouvez penser que c’est trop. Mais un séminaire ça se prépare par des petits groupes de réflexions; donc quand vous arrivez dans la salle au cours de la cérémonie, vous avez des questions auxquelles vous devez répondre. Mais politiquement, vous êtes organisés à trouver toutes les réponses à la fin de la journée. La plupart des délégués ne siègent pas dans leurs zones. Il sera difficile de dire de faire le séminaire sur une période de deux ou trois jours. Dans le schéma que nous avons arrêté, ces séminaires vont passer en une journée. Vous rentrez à 8h vous sortez à 18 ou 22h. L’essentiel est que lorsque vous avez fini, vous avez terminé de sorte que les secrétaires généraux de sections puissent retourner à leurs bases ainsi que les délégués. Je pense que nous n’allons pas étendre cela sur des jours. Ce serait fastidieux mais c’est réalisable.

Tout ce séminaire vise à mettre en place des stratégies pour la reconquête du pouvoir en 2025. Vous croyez que le Pdci peut revenir au pouvoir?

L’existence d’un parti politique c’est la conquête et la reconquête du pouvoir d’Etat. Et au Pdci nous y croyons fermement avec le président Bédié.

Avez-vous abordé la question du retour de Laurent Gbagbo qui est fixé au 17 juin 2021 ?

Nous n’avions pas ce point à l’ordre du jour. Mais vous savez que le Pdci-Rda fait partie du comité d’organisation. Le président Bédié est attentif à tout ce qui se passe et je pense qu’au moment opportun vous aurez l’information au niveau du parti, comment le Pdci-Rda compte contribuer à ce retour du président Gbagbo. Nous prenons déjà notre part. Vous savez que dans le comité d’organisation il y a au moins 13 personnalités du Pdci-Rda. Donc, nous y sommes, nous travaillons et le président Bédié pourra au moment opportun donner un message sur comment notre parti doit s’organiser pour être là où le président Gbagbo arrivera.

Lire aussi:  Axe Man-Kouibly: Fin du calvaire des populations, leurre ou réalité?

Avez-vous un appel aux délégués, secrétaires de sections?

Les séminaires  ont commencé. Ce sont des séminaires locaux. Des séminaires de réflexions. Il faut que chacun se mobilise. Pour une fois, le Pdci donne la parole à la base, pour une fois, on demande à la base de s’exprimer, de dire ce qu’elle ressent et quel schéma nous pouvons tous tracer pour le retour du Pdci au pouvoir. Ce qui n’est pas impossible. Alors, il faut saisir l’occasion de ces séminaires pour s’exprimer, pour dire ce qu’il y a. ça commencé à Abidjan, ce sont des sujets sans tabou et c’est l’occasion que le secrétariat exécutif donne à tout le monde de s’exprimer. Au nom du secrétaire exécutif en chef, que tous se mobilisent là où ils seront convoqués. On aurait pu dire que les gens viennent à Abidjan pour s’exprimer, mais là il est question que vous soyez chez vous, dans votre délégation, devant vos secrétaires généraux de section, devant les présidents de comité de base, dire ce que vous pensez du Pdci-Rda et de la politique nationale. C’est une occasion à saisir et je pense que les militants, tel que nous vivons déjà l’engouement au niveau d’Abidjan la mayonnaise pourra prendre au niveau de l’intérieur du pays. Mais au-delà, ce que nous attendons ce sont les résultats des réflexions qui vont nous emmener au colloque et c’est le colloque qui va nous orienter vers 2025 et je pourrai dire sur les 100 ans du Pdci-Rda.

 Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL et D.S

Photo : Victorine SOKO

🔥1 Vues | Lectures

Laisser un commentaire