Retard dans les travaux sur les autoroutes de Dabou et la ‘’Y4’’: Amedé Kouakou met la pression sur les entreprises prestataires

Le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amedé Koffi Kouakou qui veut des œuvres dans le temps et bien faites, s’est imprégné jeudi 24 juin de l’Etat d’avancement des travaux de dédoublement de la route de Dabou (Sortie Ouest) à Abidjan et les travaux d’aménagement de la voie de contournement ‘’ Y4’’ de la ville d’Abidjan.

A la tête d’une forte délégation constituée des membres de son cabinet, de l’Ageroute et du Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua), il a pu toucher du doigt, l’état d’avancement des travaux avant de laisser les consignes fermes aux entreprises en charges desdits travaux et aux différentes missions de contrôles. Celles “d’accélérer les travaux tout en respectant les cahiers de charge”. 

Au niveau des travaux de dédoublement de la route de Dabou (Sortie Ouest) à Abidjan, où il a entamé sa visite de terrain, Issa Ouattara, coordonnateur du Ptua, a expliqué au ministre que cet ouvrage qui part de l’autoroute du nord au carrefour de Jacqueville, sur la route de Dabou, s’étend sur 19 kilomètres. Les travaux sont prévus pour durer 17 mois. Actuellement, a-t-il fait savoir, le taux de réalisation des travaux est de 10% pour un délai consommé de 20%. L’entreprise en charge des travaux a donné les assurances de mettre l’ouvrage à disposition en mars 2022.

Après cet exposé, le ministre Amedé Kouakou a parcouru le chantier avec sa délégation.  A chaque escale, il a donné des consignes pour le respect du cahier de charges. Au terme de cette première étape, Amedé Koffi Kouakou a indiqué à la presse, que ce projet s’inscrit dans la volonté du Président de la République d’offrir aux ivoiriens de meilleure condition de vie. Cette voie, a-t-il déploré est constamment congestionné aux heures de pointes. En procédant donc à ces travaux, le gouvernement entend mettre fin au calvaire des usagers. Le projet bénéficie d’un financement de la Banque africaine de développement (Bad) et va coûter 66 milliards FCfa. Actuellement 500 personnes y travaillent.

Lire aussi:  Législatives 2021: Les délégations du PDCI-RDA en conclaves ce weekend pour décider

‘’ Nous sommes dans une zone fortement urbanisée. Ça sera donc une autoroute deux fois deux voies. On va faire des contre-allées pour pouvoir permettre aux riverains de passer et arriver chez eux. Comme c’est une autoroute, pour pouvoir traverser, on va avoir des passerelles’’, a-t-il annoncé. Et d’indiquer : ‘’ Actuellement le taux d’exécution est de 10%. Mais rassurez-vous nous ne sommes qu’au début du projet. Au début du projet, il y a l’installation, la mobilisation du personnel. Maintenant qu’on rentre dans la phase de croisière, on doit pouvoir aller très vite. Nous allons faire le suivi, parce que Monsieur le Premier ministre tient beaucoup aux délais d’exécution des chantiers. C’est pourquoi nous faisons ces visites’’.

Le Cap a été ensuite mis sur le chantier des travaux d’aménagement de la voie de contournement d’Abidjan ‘’ Y4’’.

Issa Ouattara du Ptua a, encore, affirmé que cet autre ouvrage s’étend sur une longueur de 26,5 Km. Il part depuis le grand rond-point du boulevard Mitterrand à Cocody jusqu’à Anyama. 12,3 km allant du carrefour d’Alepé à Anyama ont été confiés à l’entreprise Groupement et coopération internationale Henan Chine (Chico). Il s’agira de deux fois deux voies de largeur 7 m, avec la construction entre autres de 13 ouvrages d’art, dont 03 échangeurs, 06 passages supérieurs, 03 pasage véhiculaire, 01 passage inférieur sur la voie ferrée ; 42 ouvrages hydrauliques dont 14 dalots cadre, 03 voutes, 25 passages busés. Ils vont nécessiter la somme de 34.786.253.169FCfa Ht. Le délai de livraison est le 01 juillet 2022.

Lire aussi:  Rhdp, le temps des regrets: «Bédié, Soro Guillaume, Anaky, Gnamien Konan...Tous ont payé les frais de l’ingratitude de ceux qu’ils ont contribué à faire venir au pouvoir», avoue un proche de Soro

L’autre tronçon, d’une longueur de 14,2 km, part du carrefour Akouedo, sur le boulevard Mitterrand au carrefour d’Alepé. L’entreprise China Gezhouba group compagny Ltd (Cggc) a été désignée pour sa réalisation. Il s’agira ici également de deux fois deux voix.  Un viaduc, quatre passages inférieurs, trois passages supérieurs, un passage véhicule et dix-neuf ouvrages hydrauliques seront réalisés au cours de ce projet qui va coûter 47.085.888.235 FCfa TTC. Le délai de livraison est le 01 juillet 2022.

Après un parcours des deux chantiers, le ministre Amedé Koffi Kouakou a, encore, soutenu que ce projet s’inscrit dans la vision du Président Alassane Ouattara d’amélioration la condition de vie des Ivoiriens. Une fois terminée, la voie Y4 va permettre le décongestionnement de la circulation à Abidjan. Il bénéficie d’un financement de la Bad pour un coût total d’environ 97 milliards FCfa.

‘’ La Y4 est une voie qui va permettre de contourner Abidjan. Donc du carrefour d’Akouédo toute suite vous prenez cette voie, au bout de 14 km, vous êtes au carrefour d’Alepé (…) Pour l’entreprise qui fait la linéaire carrefour Akouedo- carrefour Alepé, nous avons consommé 36% du temps. Ils ne sont qu’à 6% de réalisation. Pour l’autre entreprise, c’est le même temps, ils sont environ à 8%. C’est vrai qu’il y a eu des contraintes de démarrage des chantiers, mais quand même, par rapport au temps consommé, le volume des travaux est très faible. L’objectif de cette visite est de demander à ces entreprises et aux missions de contrôle d’activer pour que les travaux puissent être livrés dans le temps. Normalement ces travaux sont prévus être terminés dans 20 mois, c’est-à-dire en juillet 2022, alors vous voyez qu’il a beaucoup de travail à faire’’, a-t-il constaté. Et de poursuivre : ‘’ C’est vrai que sur le lot qui passe par Anyama, il y a encore beaucoup de populations à déplacer. Mais du lot qui part du carrefour d’Akouédo sur le Mitterrand jusqu’à normalement au carrefour d’Alepé, il y a moins de problème (…) Nous partons satisfaits. Parce que de ce que nous constatons, les entreprises ont commencé à mobiliser énormément de matériels pour pouvoir respecter les délais. Le Premier ministre tient beaucoup à l’avancée des travaux de sorte que les bailleurs de fonds, qui nous ont fait confiance, puissent savoir ce pourquoi ils ont mis les ressources, ces travaux-là, sont réellement exécutés dans le temps. Nous repartons satisfaits. Nous allons continuer à faire un suivi quotidien pour rendre compte au Premier ministre’’.

Lire aussi:  Gabon-Côte d'Ivoire/Franc-maçonnerie : Pourquoi Maixent Accrombessi et Hamed Bakayoko n'étaient pas à la 35e Assemblée générale à Libreville

ANL

🔥3 Vues | Lectures

Laisser un commentaire