Reprise des législatives à Guéyo: Guikahué dévoile les consignes fermes de Bédié aux électeurs

La Commission électorale indépendante (CEI) organise des élections législatives partielles dans plusieurs départements dont celui de Guéyo, dans la région de la Nawa. Selon un candidat indépendant, Ballo Bafétégué (dit Baba), il y a eu injustice contre le candidat du PDCI-RDA, Blé Sailly Félix qui a gagné le 6 mars dernier, mais ‘’on ne sait par quelle alchimie le Conseil constitutionnel a ordonné la reprise’’, s’indigne-t-il. Blé Sailly est arrivé en tête du classement avec une différence de 90 voix face à la candidate du RHDP (2e position) et des 3 candidats indépendants. C’est donc pour rétablir la justice des urnes que le Président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA et chef de file de l’opposition ivoirienne, a envoyé son numéro 2, Pr Maurice Kakou Guikahué, chef du Secrétariat exécutif du PDCI, à Guéyo, du samedi 5 au lundi 7 juin 2021.

C’est le samedi 5 juin que l’émissaire du président Bédié dans le département de Guéyo entame son ratissage pour le candidat Blé Sailly avec le meeting de lancement de la campagne qui a eu lieu à la Place Laurent Gbagbo de Guéyo (Voir compte rendu : https://www.africanewsquick.net/reprise-des-elections-legislatives-a-gueyo-4-contre-1-guikahue-annonce-3-operations-pour-la-victoire-de-ble-sailly/)

Après la place Laurent Gbagbo, cap a été mis sur les villages de la commune. Niorouhio et Brétihio ont accueilli la délégation de l’envoyé de Bédié, dans l’après midi et en début de soirée de ce samedi 5 juin.

A Niorouhio, c’est le maire N’dri Yao de Méadji, venu soutenir son frère Blé Sailly, qui s’adresse aux populations. «Vous remerciant de votre accueil chaleureux, je voudrais vous dire que personne ne viendra d’ailleurs pour changer quelque chose ici, c’est nous-mêmes qui devrons opérer tous les changements pour notre avenir et celui de nos enfants», a dit N’dri Yao avant d’ajouter ceci : «Si Blé Sailly tombe, nous tombons tous avec lui. Donc ne restez pas à la maison pour dire que Blé a déjà gagné. Non ! Il faut se lever pour aller voter massivement pour confirmer la victoire de Blé Sailly.»

Lire aussi:  Urgent/Côte d’Ivoire: «Le PDCI décide de ne pas participer aux élections des bureaux des Commissions électorales locales» (Guikahué)

Pour le candidat Blé Sailly, il n’y a pas de match à Niorouhio, parce qu’il avait largement battu ses adversaires dans ce village. «A Niorouhio, on gagne ou on gagne», a-t-il lancé sans discours.

Avant de s’adresser à la population, le Secrétaire exécutif du PDCI a demandé une minute de silence en mémoire de feu Badi Gilbert, premier secrétaire général de section PDCI de Guéyo et fils de Niorouhio.

«Le président Bédié m’envoie vous dire ‘’Yako’’ avec tout ce que vous avez pu vivre depuis des années, vous dire ‘’yako’’ pour ce que vous vivez actuellement sous ce régime. Ne regardons pas derrière, le président Bédié dit que nous sommes en période de réconciliation vraie, le président Laurent Gbagbo arrive, réconcilions nous et regardons devant pour l’avenir de nos enfants», a débuté Guikahué.

Et de poursuivre: «Le président Bédié m’envoie aussi vous dire grand merci pour tout le soutien et la compassion à son endroit lors des événements de sa résidence à Abidjan. Il m’envoie enfin vous dire merci d’avoir soutenu son candidat, le candidat de l’opposition, le candidat du PDCI-RDA, Blé Sailly Félix, lors des législatives du 6 mars. Il a gagné avec 90 voix de différence, mais on dit qu’il n’a pas gagné, il faut reprendre. C’est pourquoi le président Bédié me charge de vous dire, et je cite : «Nous avons gagné, on dit qu’on n’a pas gagné. C’est parce que les 90 voix de différence n’est pas beaucoup, l’écart n’était grand. Donc, le 12 juin, que tout le monde sorte massivement pour aller confirmer notre victoire avec plus de 1000 voix de différence.»

Lire aussi:  Covid-19 en Côte d’Ivoire: La maladie avance, le taux de positivité en hausse de 6%, les populations relâchent dans les mesures barrières… impuissantes, le cri du cœur des autorités sanitaires et policières

A Brétihio, le même message de Bédié a été passé dans une ambiance de fête. «Quand j’ai vu l’ambiance, je suis convaincu que vous êtes avec Blé  Sailly. On vous a lancé un défi, il faut sortir pour relever ce défi avec l’opération ‘’confirmation de la victoire de Blé Sailly’’. Il nous faut cette fois-ci, une différence de plus de 2000 voix pour accomplir l’opération «tais-toi !». Et puis, ils ne vont plus parler. Tout le monde doit sortir dans une ‘’opération vigilance’’ pour ne pas permettre la tricherie», a conseillé Guikahué aux populations de Brétihio.

Mais avant, le candidat Blé Sailly n’a pas manqué de donner l’importance de ce village en matière d’élections. «Brétihio, c’est 100% PDCI. C’est le village phare du département. Ici, quand ils sont avec toi, tu gagnes toujours. Quand tu as Brétihio avec toi, indépendant ou pas, tu gagnes toujours», a-t-il révélé.

C’est sur ces notes que la journée du samedi a pris fin.

Le lendemain, dimanche 6 juin, la délégation de l’émissaire du président Bédié a mis le cap sur des campements et d’autres villages.

A Salifoukro, c’est Kangah Amani Serge dit Akaffou, candidat indépendant rallié à Blé Sailly, qui a entretenu les populations Baoulé de la localité. Il a tenu à faire une précision de taille: «Vous êtes ici depuis plus de 40 ans. Ils sont au pouvoir depuis plus de 10 ans. Et c’est aujourd’hui que le RHDP sait qu’il n’y a pas de route ici ? Et puis, pourquoi réunir seulement les Baoulé pour leur dire qu’on vous envoie la route ? Ces routes sont-elles exclusivement réservées aux Baoulé ? Que les gens du RHDP arrêtent de vous mentir. Ce n’est pas parce qu’il y a élections qu’on va venir vous dire des mensonges», a-t-il précisé dans un tonnerre d’applaudissements. Puis de conclure que «le 12 juin prochain, quelque soit la situation, il faut aller voter pour confirmer la victoire de Blé Sailly.»

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-Guillaume Soro: «La CRDP et l’URD appellent toute l'opposition et le peuple de Côte d'Ivoire à soutenir cette ordonnance de la CADHP»

Après Salifoukro, la délégation est allée à Tagbahio 1, 1er village du département de Guéyo en venant de Soubré. Puis Deniskro où Guikahué a dit aux populations qui attendaient aller accueillir Laurent Gbagbo : «Avant d’acheter mouton pour faire cadeau à Gbagbo, donnez lui d’abord la victoire de son candidat Blé Sailly». Ce que les habitants de Deniskro ont longuement applaudi.

Après Deniskro, il y a eu Martinkro et le bouquet final avec Konankro.

Toutefois, la tournée n’était pas programmée comme une horloge. Des villages et campements non programmés ont usé presque de ‘’force’’, barrant les voies pour faire arrêter le cortège de Guikahué, juste pour le voir et échanger brièvement avec lui. Et ce dernier n’a pas boudé son plaisir. A chaque arrêt, il a passé le message de paix, de réconciliation et de vote du président Bédié pour la victoire du candidat du PDCI-RDA soutenu par EDS et les 3 candidats indépendants (Kangah Amani Serge, Ballo Bafétégué et Gbogbo Kouassi David) qui se sont ralliés à la cause de l’opposition et qui participent à la campagne de Blé Sailly.

Gilles Richard OMAEL, à Guéyo

Laisser un commentaire