Régionales 2018 dans le Cavally : La compétition s’annonce âpre entre Gnonkonté, Sarr Bohé et Anne Ouloto

Régionales 2018 dans le Cavally : La compétition s’annonce âpre en Gnonkonté, Sarr Bohé et Anne Ouloto
La candidature du ministre Désiré GNONGONTE peut-elle déranger le candidat du PDCI-RDA dans le Cavally? La question mérite d’être posée, vu que l’ex-PCA de l‘Ageroute est non seulement dirigeant du Pdci, mais il a plus de 20 ans à la tête de la mairie de Taï.
Le ministre Désiré GNONGONTE est déterminé à aller aux élections du 13 octobre prochain et les gagner. Cette décision va contre la volonté du Président Bédié qui veut une union sacrée autour des candidats parrainés par son parti. Malgré les multiples rencontres de consensus qui ont abouti au choix de Sarr Bohé Marius, le coordonnateur du grand conseil régional du PDCI-RDA a décidé d’aller aux élections en se déclarant candidat indépendant. Rien ne semble arrêter l’ancien ministre. Loin de s’apitoyer sur son sort après la perte du poste de PCA, l’homme est au contraire plus motivé.

La guerre des Désirés
Désiré Gnonkonté contre Anne Désirée Ouloto. Sur le terrain des incidents sont déjà survenus. Récemment des jeunes originaires de Taï, traduisant leur solidarité à l’endroit de l’ex PCA, ont bloqué un convoi de chefs traditionnels qui se rendait à une cérémonie de Anne Désirée OULOTO à Toulepleu. Pour ces jeunes, la ministre de l’assainissement serait à l’origine de la débâcle de leur mentor. Cependant, nous pouvons nous demander si cette candidature indépendante peut inquiéter le candidat de PDCI-RDA dans la région. Sur ce point, on note que le Ministre GNONGONTE est la deuxième personnalité politique du Pdci dans la région après le Maire Dénis Kah Zion. Pendant plusieurs années le ministre Gnongonté a occupé de hautes fonctions. L’homme s’est enraciné particulièrement à Taï où il est maire depuis 1996 soit plus de 20ans. Il a dirigé plusieurs structures de gestion des routes de Côte d’Ivoire. À ce titre c’est un candidat à ne pas négliger. Toutefois, si l’on prend en compte les élections régionales de 2013, il ressort que le ministre était aux côtés de madame le ministre Anne Désirée OULOTO. Il a fait gagner la candidate du RDR chez lui à Taï. Aujourd’hui sa candidature peut donc inquiéter le RDR. C’est sans doute pour cela qu’il aurait été débarqué de son poste de Pdci de l’Ageroute.
En ce qui concerne le candidat du PDCI-RDA-RDA, qui est SARR BOHE Marius, on dira que le ministre tentera d’enrôler des militants et délégués du parti. Il revient donc au PDCI-RDA d’aider son candidat en envoyant sur les terrain des émissaires de la direction, comme l’a déjà fait Innocent Yao de la Jpdci rurale récemment. Le ministre tentera aussi d’arracher des militants à ses deux adversaires. SARR BOHE a souventefois indiqué qu’il n’a jamais compté et obtenu le soutien de son aîné. Selon lui, il dit été très tôt managé psychologiquement par son mentor feu Dagobert Banzio. “Il n’a jamais été avec nous. Alors nous devons travailler sur le terrain pour convaincre nos parents”, a-t-il soutenu.
À bien analyser la compétition électorale dans le Cavally, on constatera que la vigilance sera à son niveau le plus élevé. Aucun candidat n’acceptera la fraude. À trois, il sera difficile de tricher. De son côté, le jeune Sarr BOHE ne fait pas dans la dentelle. Il défend son bilan et celui de feu le ministre Dagobert BANZIO dont il a terminé le mandat, en misant sur de nouvelles approches. La lutte sera âpre dans le Cavally.
Robert Dagobert, à Guiglo

Lire aussi:  Yopougon (Abidjan)-Assainissement, déguerpissement et destruction des petits commerces-De Anne Ouloto à Kafana Koné: Voici pourquoi le ‘’mythe de Sisyphe’’ persiste inutilement

Laisser un commentaire