Région du Gôh: Bientôt un Salon du Palmier à huile et du Caoutchouc à Gagnoa

Trois jours, courant mars 2022, seront nécessaires pour tenir le premier Salon Ivoirien du Palmier à huile et du Caoutchouc Africain (SIPCA) à Gagnoa. L’objectif est de présenter et promouvoir toutes les opportunités dans les filières hévéa-palmier à huile, a annoncé l’initiateur du projet, Paulin Koré Mahi, lui-même planteur. Il l’a expliqué lors d’une conférence de presse, tenue à la salle de délibérations de la mairie de Gagnoa, le vendredi 02 juillet dernier. 

M. Koré a indiqué que les ambitions de son projet vont au-delà de la promotion. Il s’agit, a-t-il dit, d’aider à la réduction du taux de chômage par l’entrepreneuriat agricole, créer une plateforme d’échange entre les acteurs de la filière hévéa-palmier ainsi que promouvoir la réconciliation et le développement durable de la Côte d’Ivoire autour de l’agriculture. Plus de 100 000 visiteurs, dont 500 personnalités sont attendus durant ces trois jours du salon,  dont le lancement est prévu courant novembre 2021.

Notons que ce premier SIPCA réunira 18 régions productrices d’hévéa et du palmier à huile de Côte d’Ivoire. Atelier de formation, panels, rencontre B to B ainsi qu’un dîner de gala, seront organisés au cours dudit salon.

Ce projet devrait permettre aux populations, de savoir qu’il n’est pas nécessaire d’être propriétaire de terre, pour faire fortune dans l’hévéaculture, vu que les métiers de pépiniériste, de saigneur d’arbre, d’acheteur de fonds de tasse, sont autant d’activités porteuses de revenus.

Lire aussi:  Législatives 2021-Oumé: Lagui roule au super, démonstration de force de l’opposition

 «Croyez-moi, c’est plus que possible », a affirmé le promoteur du SIPCA, qui a justifié le choix de Gagnoa pour la facilité d’accès de la ville, depuis les grandes  zones de production de palmier et hévéa, dont Soubré, Grand-Béréby, Sikensi. Plus de 300 000 personnes, dont 200 000 planteurs et 60 000 saigneurs et récolteurs officiellement répertoriés, exercent dans le milieu de l’hévéaculture en Côte d’Ivoire.

Paul-Henry Kouman

Correspondant régional

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire