Prévoyance sociale dans le Hambol: Un nouveau régime présenté aux travailleurs indépendants

Dans l’objectif de rapprocher la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) de ses partenaires sociaux que sont les employeurs et salariés, l’agence de Bouaké a organisé la Journée de la prévoyance sociale à la salle de conférence de la préfecture de Katiola, le 15 Juillet 2021.

Dans la conférence inaugurale, Essis Félix Agnero, adjoint au chef d’agence a instruit les participants sur les droits et devoirs des employeurs, des travailleurs du privé ainsi que des travailleurs indépendants.

 Boni De Caubloh, paneliste, a quant à lui, présenté le Régime social des travailleurs indépendants (RSTI) aux autorités préfectorales, directeurs et chefs de services de la région du Hambol. Il a défini la notion de Régime social des travailleurs indépendants comme étant la couverture sociale obligatoire pour tous les travailleurs indépendants de Côte d’Ivoire. Selon lui, la RSTI protège le travailleur en cas de maladie, d’accident, de maternité et de vieillesse en lui servant des prestations sociales. Il a précisé qu’un travailleur indépendant est celui qui travaille à son propre compte tel que l’agriculteur, l’artisan, le commerçant, le transporteur, le sportif, l’artiste, l’exploitant minier ou le dirigeant non-salarié d’entreprise…

Les prestations sociales offertes par la RSTI sont de deux ordres, notamment des indemnités journalières et une pension de retraite.

Pour bénéficier de ces prestations sociales, il faut payer régulièrement ses cotisations sociales à la CNPS et aussi remplir pour chaque prestation sociale, les conditions prévues par la loi.

Lire aussi:  Incroyable/CEI Gagnoa-Contentieux: Plus de 150 dossiers ont été réceptionnés en 3 jours, les regrets du président de la CEL

Une visite des stands dressés à la mairie de Katiola pour recevoir les travailleurs indépendants et salariés a eu lieu avec la présence de la SG1 de la préfecture de Katiola, Poholé épouse Tia Éliane. 

Nathanael Yao avec B.W

🔥3 Vues | Lectures

Laisser un commentaire