Présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire: Reine Pélagie choisit Henri Konan Bédié pour «remettre les pendules à l’heure»

Présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire: Reine Pélagie choisit Henri Konan Bédié pour «remettre les pendules à l’heure»

Reine Pélagie, la chanteuse ivoirienne qui a débuté sa carrière vers la fion des années 1970, dans la même période que Aïcha Koné, a choisit désormais de militer au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). Et ce, parce que le président Henri Konan Bédié a décidé de se porter candidat et reprendre le pouvoir perdu par un coup d’Etat en 1999. Elle donne les raisons de son choix.

«Papa Henri Konan Bédié moh, moh, moh. Papa Henri Konan Bédié moh, moh, moh. Papa Henri Konan Bédié, Akwaba dans ta Côte d’Ivoire. Houphouët t’a laissé la Côte d’Ivoire, mais les ennemis de la Côte d’Ivoire n’ont pas voulu. Nanan, nous avons connu ‘’l’enfer jet’’. Aujourd’hui tu reviens en Côte d’Ivoire pour réparer les dégâts», a-t-elle chanté, dans une vidéo, ce dimanche 28 juin, sur facebook.

Et de poursuivre : «Ato, tu reviens pour remettre les pendules à l’heure. C’est pour cela que moi Reine Pélagie, je n’ai jamais fait partie d’un parti quelconque, j’ai choisi le PDCI aujourd’hui à cause de toi. J’ai choisi Henri Konan Bédié, et maman Henriette, j’ai choisi le PDCI. Aujourd’hui nous allons tous voter Henri Konan Bédié pour que ma Côte d’Ivoire reconnaisse et retrouve sa sérénité, sa quiétude, sa paix et sa cohésion sociale».

Lire aussi:  Alerte/Côte d’Ivoire : Après 7 morts, Divo craint de nouvelles violences…
Reine Pélagie, dans les années 1970, début de carrière

Elle finit sa vidéo par des souvenirs qu’elle a eus avec la gouvernance du PDCI-RDA. «Je suis la fille du PDCI de Nanan Houphouët-Boigny et toi-même grand-frère et papa Henri Konan Bédié, tu as toujours été mon frère. Quand j’étais en Angleterre, c’est toi qui m’as fait revenir en Côte d’Ivoire avec 28 femmes dont maman Alexise Gogoua, Dic Jeannette et tout ce monde. Je vous remercie et je remercierai toujours.», s’est-elle souvenu avant de montrer sa gratitude en ces termes : «Je serai toujours reconnaissante envers le PDCI qui m’a toujours tendu la main par Houphouët-Boigny et aussi avec toi aussi papa Henri Konan Bédié. Que la Côte d’Ivoire retrouve son lustre d’antan.»

Propos retranscrits par GRO

Laisser un commentaire