Postes de contrôles juxtaposés dans l’espace Uemoa: un espoir financier des Etats ?

Dans le but de réduire la pauvreté, améliorer les services de transports régionaux, réduire les coûts de transport et de transaction, promouvoir le commerce interrégional et intra-régional, faciliter le mouvement des personnes, des biens et des services ainsi que la promotion de l’intégration ouest-africaine,

des travaux de réalisation de postes de contrôles juxtaposées ont lieux aux frontières Nord de la Côte d’Ivoire.

Selon une de nos sources sur le terrain, ces travaux avancent lentement, mais sûrement selon la délégation de l’Union Économique Monétaire Ouest Africain (UEMOA) dans les zones frontalières de la Côte d’Ivoire où s’exécutent ces travaux ; notamment dans les frontières Nord, précisément à Zegoua, localité située à une dizaine de kilomètres après Pogo et Laleraba, dernière localité ivoirienne avant la frontière avec le Burkina Faso.

Les émissaires de l’UEMOA ont été rassurés par les autorités régionales de l’avancement effectif des travaux.

 A l’étape d’Ouangolodougou, Yoro Gouali Emmanuel, chef de la mission de l’UEMOA a fait la déclaration suivante: «  Nous nous sentons confortés au niveau de l’UEMOA. Des rapports théoriques que nous avons reçus, indiquent l’état d’avancement du projet des postes de contrôles juxtaposés. Ici nous faisons le constat de visu que les choses avancent. Nous voyons que la clôture est faite, le site délimité, les bâtiments s’élèvent, les travaux d’assainissement ont commencé avec un échéancier qui nous convient jusqu’à ce jour ».

 Avant de relever les moyens mis en œuvre : « La mission de la commission de l’UEMOA est l’intégration régionale et le soutien à la croissance économique des Etats… Pour l’effectivité du projet des postes de contrôle juxtaposés, la commission de l’UEMOA a mis les moyens en œuvre, mobilisé les ressources et les partenaires compétents pour que les infrastructures-là soient réalisées dans de bonnes conditions. Cette infrastructure étant le nœud à la frontière de deux états, nous tenons de régler les goulots d’étranglement, les pertes de temps et les déperditions financières qui sont générées par ce fait. Nous espérons que cette fluidité apportera plus de croissance économique. Nous espérons  beaucoup plus que les Etats, les pays vont être intégrés ».

Ce sont 11 postes de contrôles juxtaposés qui seront réalisées dans les frontières des huit Etats membres de l’UEMOA.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire/La leçon du président de l’APF à Alassane Ouattara et aux députés RHDP: “Le rôle d’un parlementaire, c’est de protéger les intérêts de sa population”

L’entreprise Scanning Systèmes chargé de la réalisation de ce projet intégrateur, a rassuré que les engagements seront tenus.

Nathanaël Yao

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire