Pompes funèbres et monopole: Quel deal y’a-t-il entre Beugré Mambé (District d’Abidjan) et Sidy Diallo (IVOSEP) qui fait des misères aux familles en deuil ?

Pompes funèbres et monopole: Quel deal y’a-t-il entre Beugré Mambé (District d’Abidjan) et Sidy Diallo (IVOSEP) qui fait des misères aux familles en deuil ?

Les misères que fait subir IVOSEP aux familles éplorées-Dr Pulchérie Edith Gbalet, la présidente de l’ONG Alternance citoyenne ivoirienne (ACI), organise régulièrement des vidéos sur sa page facebook intitulées ‘’Les 10 minutes de Gbalet Pulchérie’’ pour dénoncer et faire des propositions aux différentes situations que vivent les populations ivoiriennes. Ce lundi 1er juin, elle s’est penchée sur les misères que fait subir IVOSEP aux familles éplorées.

LES 10 MINUTES DE GBALET PULCHERIE DU LUNDI 1er JUIN 2020

Pulchérie Gbalet

Chers compatriotes, vous êtes à la 39ème séance des 10 minutes de Pulchérie Gbalet.

Aujourd’hui nous allons vous présenter les misères que fait subir IVOSEP aux familles éplorées à travers trois (3) points : l’octroi du monopole à IVOSEP, les problèmes engendrés et nos recommandations.

  1. Octroi du monopole des pompes funèbres à IVOSEP

Depuis janvier 2017, le District Autonome d’Abidjan a décidé de donner le monopole des prestations des pompes funèbres à Ivoire Sépulture (IVOSEP). Cette décision a été prise contre 211 entreprises privées des pompes funèbres légalement constituées et à jour de leurs impôts. Dans un contexte d’économie libérale, c’est une injustice inqualifiable !

Après plusieurs recours infructueux, dont l’UEMOA, la SIPOFU située sur la route de Dabou, une de ces entreprises privées a gagné son procès contre le District d’Abidjan. La Cour suprême a annulé les décisions du District Autonome d’Abidjan pour excès de pouvoir car relevant d’une entente anticoncurrentielle contrairement aux textes en vigueur, par une grosse du 28 août 2018 dont nous avons la copie.

Lire aussi:  Fraternité Matin: Qui a détourné les 500 millions FCFA du plan social? Voici le rapport d’audit qui accable la gestion calamiteuse de Venance Konan

Normalement, cette décision devrait s’appliquer à toutes les entreprises, mais jusqu’à ce jour, IVOSEP continue d’exercer son monopole dans les hôpitaux publics au détriment de ces 211 entreprises et du peuple.

Robert Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan qui a octroyé….

Quels sont les abus dont sont victimes le peuple ?

  1. Les problèmes engendrés

Les conséquences de cette situation sont nombreuses tant pour les 211 entreprises et leurs familles, que pour le peuple en général :

  1. Les principes de l’économie libérale sont bafoués : Il n’y a plus de libre concurrence puisqu’on donne le monopole à une entreprise privée au détriment des autres ;
  2. 211 entreprises sont empêchées d’exercer, donc cela fait 211 chefs d’entreprises et 1500 employés au chômage, 5275 personnes à charge en difficulté ;
  3. Depuis que cette décision a été prise, le peuple est livré à IVOSEP qui est installé dans tous les hôpitaux publics. Combien ont les moyens de se soigner dans les cliniques ? Mais même les cliniques sont harcelées pour ne traiter qu’avec IVOSEP.
  4. Les 3 jours de conservation gratuits dont bénéficiaient les populations ont été supprimés. Désormais on paye dès le premier jour et au prix fort ! Figurez-vous que mêmes les musulmans qui n’ont pas besoin de cercueil (ou qui un seul cercueil pour tous) paye 200 000 F pour moins d’un seul jour à la morgue. Cela veut dire que lorsqu’un musulman décède le matin et qu’on transfère son corps à la morgue de l’hôpital, lorsqu’on vient chercher le corps pour l’enterrement l’après-midi, il faut payer 200 000 F avant d’enlever le corps.
  5. En ce qui concerne le reste du peuple habitué à de plus longue période de conservation, c’est le calvaire. Ainsi, le peuple n’a plus le droit d’enterrer ses morts selon ses moyens car non seulement IVOSEP qui est trois (3) fois plus chère que ces ex-concurrents impose un cercueil d’au moins 320 000 F aux familles, en plus des factures de conservation qui sont exorbitantes !
Lire aussi:  Sit in ce lundi 15 juillet devant la CEI/Pulchérie Gbalet (ACI): «Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas continuer à dormir. Fiers ivoiriens, le pays nous appelle!»

En effet, non seulement on vous oblige à prendre le cercueil avec IVOSEP, mais on vous dit qu’il n’y a pas de cercueil en dessous de 300 000 F. Si vous n’en avez pas les moyens, vous faites comment ?

…le monopole des pompes funèbres à IVOSEP de Sidy Diallo qui fait des misères aux familles en deuil.

En plus les autres frais sont énormes. Pour 4 jours, vous payez plus de 600 000 F, pour une semaine 1 000 000 F, pour 2 semaine près de 1 500 000 F et pour un mois 3 000 000 F. (Ndlr, il y a de quoi encourager les voleurs de corps pour les mettre dans une autre morgue privée moins chère).

Il y a des négociations possibles mais les réductions se font à la tête du client et c’est le calvaire pour des personnes déjà affectées par la douleur de la perte d’un être cher.

Certains par manque de moyens et par échec des négociations abandonnent les corps à la morgue. Quelle est cette autre souffrance imposée aux ivoiriens ? On souffre dans notre quotidien et même face à la mort, l’oppression continue.

  1. Recommandations
  2. Briser ce monopole au nom de l’économie libérale dans laquelle nous sommes censés être. Si on était dans un état de droit, on ne devrait pas lutter pour ce qui est évident ;
  3. Apporter un appui à ces entreprises lésées pour compenser le préjudice subi ;
  4. Laisser aux populations la liberté du choix de leur cercueil ;
  5. Ramener les 3 jours de gratuité pour aider les démunis et engager des discussions avec la société civile pour fixer un barème raisonnable pour les frais de conservation et les frais annexe.
Lire aussi:  Arrestation du président Henri Konan Bédié: Alassane Ouattara et le gouvernement y pensent en se rasant (conseil des ministre de ce mercredi 12 juin 2019)

Nous voulons vraiment interpeller les autorités ivoiriennes sur ce problème qui concerne TOUS LES IVOIRIENS et leur demander d’arrêter avec ce clientélisme avec IVOSEP. Vous êtes là pour soulager les ivoiriens et non les oppresser. Au lieu de créer des emplois comme promis, vous mettez 211 entreprises en difficulté depuis 3 ans. Certains ont dû fermer. Au lieu de veiller au bien-être du peuple, vous êtes complices de cette intolérable injustice. Ressaisissez-vous et réglez rapidement ce problème d’intérêt général SVP.

Chers compatriotes nous comptons sur vous pour dénoncer tout abus et injustice. Bonne fête de la pentecôte à vous et à demain 12h30 pour un autre sujet.

NB : Le titre et le chapeau sont de la rédaction de africanewsquick.net

Laisser un commentaire