PDCI-RDA: Ange-Isaac AKA et CU-CAP 2020 font don de 5 millions FCFA à 3 délégations pour l’enrôlement des nouveaux majeurs

PDCI-RDA: Ange-Isaac AKA et CU-CAP 2020 font don de 5 millions FCFA à 3 délégations pour l’enrôlement des nouveaux majeurs

L’enrôlement des nouveaux majeurs sur la liste électorale qui a débuté mercredi 10 juin et ce jusqu’au 24 juin, bat son plein. Il faut avoir un jugement supplétif ou extrait d’acte de naissance (500FCFA) et un certificat de nationalité (500Fcfa) pour s’inscrire sur cette liste. Et nombreux sont les nouveaux majeurs qui n’en ont pas les moyens. C’est pour remédier à cette situation d’extrême pauvreté des populations que le groupe de soutien dénommé ‘’Cadres unis-Cap 2020’’ (en abrégé CU-CAP 2020) du PDCI-RDA a offert la somme de 5 millions FCFA pour aider à l’enrôlement des militants de Yopougon-Gesco, Vavoua Commune et la sous-préfecture de Gagnoa (circonscription électorale du député Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA). Une cérémonie symbolique de remise de dons à été organisée, ce vendredi 12 juin au siège du parti à Cocody.

Avant la remise, Ange-Isaac AKA, président de CU-CAP 2020, a tenu à situer le cadre de ce don. «Nous sommes ici, aujourd’hui, pour répondre à l’appel du Secrétaire exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, lancé à l’endroit de tous les cadres du parti, il y a quelques semaines, pour aider nos militants et nos sympathisants sur le terrain, à l’effet de leur permettre d’obtenir les pièces administratives, notamment les certificats de nationalité qui doivent leur permettre de s’inscrire sur les listes électorales. Chacun de nous, ici, sait combien l’enjeu est important pour la Côte d’Ivoire», a-t-il en présence du chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué.

Et de poursuivre : «Aujourd’hui, le PDCI-RDA représente l’espoir de tous les Ivoiriens qui veulent voir un changement, qui veulent voir l’alternance. C’est pourquoi, nos amis d’ici en Côte d’Ivoire et à l’étranger, se sont rapidement mobilisés pour réunir la modeste somme de 5 millions FCFA pour répondre à cet appel dont j’ai parlé tantôt. En tenant compte de la distribution géographique des nouveaux majeurs, suivant les projections de l’Institut national de la statistique (INS), après les derniers résultats du recensement général de la population de 2014, nous avons souhaité répartir cette somme-là en 3 enveloppes. Une première enveloppe de 1 million FCFA pour appuyer la délégation de Vavoua Commune ; une enveloppe de 2 millions FCFA pour appuyer la délégation de Yopougon-Gesco et une dernière enveloppe de 2 millions FCFA pour appuyer la circonscription électorale du député notre SE en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué».

Ange-Isaac AKA ne lâchera pas le micro sans avoir fait un clin d’œil d’admiration au président Henri Konan Bédié. «Je dois dire qu’au-delà de la mobilisation de ces 5 millions, tous nos membres ont été encouragés à poursuivre l’opération dans les délégations dont ils sont issus. Nous voulons aussi dire au ministre Guikahué de traduire notre admiration au président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, qui n’a jamais cessé de faire la promotion des jeunes. Aujourd’hui, nous pouvons lui dire qu’il peut compter sur nous, il peut compter sur les jeunes cadres, dans ce projet de reconquête du pouvoir d’Etat pour le bonheur de l’homme Ivoirien, parce que son projet passe par la réconciliation de toutes les filles et de tous les fils de notre pays. Je pense qu’il est engagé pour cela, donc nous sommes derrière lui», a soutenu le président de CU-CAP 2020, par ailleurs Secrétaire exécutif chargé des nouvelles adhésions et du recrutement des militants du PDCI-RDA.

Lire aussi:  Présidentielle 2020 en Côte d'Ivoire: Depuis Treichville, Jean Yves Esso et les ''Cadres dynamiques du Pdci'' s'activent pour la victoire du parti d'Henri Konan Bédié

Le dispatching des dons fait, c’est Me Suy Bi Emile, délégué Vavoua commune, qui a parlé au nom des bénéficiaires. «Avec la permission du ministre Guikahué, chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, je prends la parole au nom des bénéficiaires de cette action de Cadres unis Cap 2020 du PDCI-RDA pour traduire la reconnaissance de toutes les délégations qui ont bénéficié de cette action que vous venez de faire, vous dire infiniment merci. Merci parce que comme vous l’avez dit tout à l’heure, nous sommes dans une phase importante, dans une phase dont la gravité n’échappe à personne», a affirmé le Secrétaire exécutif chargé des affaires juridiques du PDCI-RDA et délégué de Vavoua Commune.

Il démontrera qu’«aujourd’hui, les Ivoiriens fondent beaucoup d’espoir dans le combat que nous sommes en train de mener pour le retour de la paix véritable en Côte d’Ivoire, et le PDCI-RDA est donc l’espoir de tous. Mais qui dit élection dit inscription sur la liste électorale. Nous savons également que, malgré tous les discours pompeux du gouvernement, la réalité, c’est que le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire est élevé. Donc s’inscrire simplement sur la liste électorale, se doter des pièces est devenu aujourd’hui, un combat, une difficulté pour les populations. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le PDCI-RDA a lutté longtemps pour que la délivrance de la carte d’identité soit gratuite. Malheureusement, le gouvernement ne nous a pas suivis».

Il a conclu ses propos en disant aux membres de CU-CAP 2020 que  «l’acte que vous posez aujourd’hui est d’une importance et d’une utilité avérées pour les militants du PDCI-RDA. Merci beaucoup. En tant que bénéficiaire de cet acte de solidarité, nous nous engageons à faire en sorte que ces moyens là soient utilisés effectivement sur le terrain pour qu’ils puissent contribuer à la victoire du PDCI-RDA, au soir du 31 octobre 2020».

Lire aussi:  Exclusif/FPI: Gbagbo, Katinan Koné et Issa Malick Coulibaly se préparent à rentrer au pays

Pour Dr Juvenal Kouakou, délégué Yopougon-Gesco, un des 3 bénéficiaires: «C’est avec grande surprise que nous avons assisté à cette cérémonie de don. Je voudrais avant tout dire merci au Secrétaire exécutif en chef qui a lancé un appel aux cadres pour aider les délégations les plus démunies. Effectivement, notre délégation de Yopougon-Gesco est une délégation démunie. Quand vous regardez les quartiers Zone industrielle, PK17 en passant par ‘’Pays Bas’’, c’est des zones difficiles d’accès, mais c’est une zone PDCI. La plus part de la population est PDCI et elles n’ont pas de moyen. Donc c’est un Ouf de soulagement. Aujourd’hui, nos militants sont très heureux. Nous allons utiliser ces moyens mis à notre disposition à bon escient pour que le PDCI-RDA soit vainqueur. Je dis donc au nom des militants de ma délégation et au nom de mes collègues délégués de Yopougon, dire grand merci. Nous sommes très heureux. Nous attendons aussi que le geste dont nous bénéficions aujourd’hui soit élargi aux autres délégations, puisque nous travaillons en synergie».

Le professeur Maurice Kakou Guikahué, chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, président de cette sobre cérémonie s’est adressé également aux membres donateurs de CU-CAP 2020. Il dira, en substance ceci au président Ange-Isaac AKA: «Chers membres de Cadres unis Cap 2020, je voudrais vous remercier et dire ma satisfaction pour plusieurs raisons. La première, c’est l’acte que vous venez de poser, car cet acte pourra déjà aider plus de 5000 personnes, donc c’est plus de 5000 nouveaux majeurs que vous venez d’aider à figurer sur la liste électorale à raison de 1000FCFA (soit 500FCFA pour un jugement et 500FCFA pour un certificat de nationalité) le timbre d’un nouveau majeur (…) la deuxième raison, c’est le discours que vous avez tenu à l’endroit du président Henri Konan Bédié, concernant la promotion des jeunes. Je voudrais donc profiter de l’occasion devant vos amis pour vous saluer et vous remercier».

Le député de Gagnoa sous-préfecture rappellera des souvenir qu’il a de ce groupe de soutien au PDCI-RDA. «Je voudrais aussi faire un rappel. Après l’élection de 2015, vous êtes venus me voir pour dire, nous venons vers vous parce que nous voulons travailler pour soutenir le PDCI-RDA. Notre premier critère pour être membre de notre groupe, il faut être autonome, nous voulons faire un groupe de soutien qui va vraiment soutenir le PDCI. Vous l’avez prouvé à plusieurs reprises, d’abord lors de votre installation dans un grand hôtel de la place et votre premier atelier à Paris dans le 16e. Nous avons découvert en vous qu’il y avait beaucoup de cadres de tous les domaines et de tous les niveaux de responsabilité dans l’administration publique comme privée. Mais vous avez décidé de militer à visage découvert au PDCI-RDA. A Paris, le thème de votre atelier était : «Carrière professionnelle et engagement politique». Je vous ai entretenu sur votre thème dans une conférence. Je peux dire que vous êtes vraiment un modèle et je suis heureux que vous fassiez ce premier geste pour dire aux autres cadres que vous agissez sans crier, sans fanfaronner comme le président Bédié qui agit sans trop parler. Vous êtes une action concrète d’intégration, de réussite d’un jeune cadre qui veut faire de la politique. Vous êtes courageux. Malgré vos responsabilités dans l’administration, vous avez décidé de militer à visage découvert. Je vous salue pour cela (…)»

Lire aussi:  Désobéissance civile: Folle journée à Gagnoa et à Yamoussoukro en images

S’adressant aux autres cadres de son parti, le numéro deux de l’aîné des partis politiques de Côte d’Ivoire dira que «je voudrais dire aux autres militants que c’est bien beau d’être au Bureau politique, d’être à Abidjan, mais investissez le terrain chez vous. C’est chez vous qu’on doit vous connaitre. Donc chacun d’entre vous doit aller se faire connaitre chez lui pour être la relève. Parce que la relève est nationale, mais doit d’abord être locale. Donc je suis très heureux que vous vous investissiez au niveau national, mais n’oubliez pas vos origines. C’est très important parce que le politicien doit être sur un terrain».

Le S.E en chef conclura ses propos en disant: «Merci encore pour avoir ouvert la remise des dons de timbres pour aider nos militants, il reste encore deux semaines pour finir l’enrôlement, mais en deux semaines on peut encore faire beaucoup de choses. Le tout n’est pas de bavarder, il faut agir et vous avez agi. Vous avez votre place. Je ferai un compte rendu fidèle au président Bédié. Je pense aussi qu’après vous d’autres cadres viendront faire des dons de timbres, car les besoins sont immenses».

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire