PDCI, législatives et dialogue politique: «Son ombre, en plus de planer, surplombe les débats, “Général” Guikahué, tes troupes te demandent!» (Koné Kobali)

Depuis le mardi 03 novembre 2020, la planète très agitée de la politique ivoirienne assiste, éberluée, tétanisée et aphone, à l’absence prolongée, trop prolongée du plus grand chef de chantier que le monde ait donné au PDCI-RDA ! Le plus grand des fidèles du Président Bédié a été arraché à l’affection partisane des militants du parti qu’il sert avec une rare ENVIE, pour une partie de prison non désirée et non consensuelle !

Maurice Kakou Guikahué, le plus proche et apprécié collaborateur du Président Bédié, a tellement réussi la séduction de sa fonction, que son libellé est à la hauteur de son respectable attributaire. Il est et demeure ce Secrétaire Général Exécutif en Chef, que nul autre ne peut remplacer à part lui-même. Si son parti était une forteresse, il en est la structure secondaire. Si son parti, le PDCI-RDA, était un corps humain, il en est le ventricule gauche et le bras droit attitré de son chef.

Pour le PDCI-RDA et son chef, il est tantôt le soleil et tantôt la lune. Dans la sauce, il est le sel et les épices.  Dans la vie politique nationale, il est une armoire à mémoire (vive) compartimentée par autant de battants qu’il y a de partis politiques. Il sait tout. Il voit tout. Il arrange tout. Il décide de beaucoup. Il est l’oracle des bons conseils. C’est lui le second « visage » du Président Bédié.

Lire aussi:  Interview – Dr André Tia (député Rdr de Man) vire au Pdci et assène: ‘’Au Rdr, ce n’est pas de la démocratie mais une dictature organisée»

A cause de ses yeux, de ses oreilles, de son nez et enfin, à cause de sa bouche. On ne vous le dira pas puisque cela doit se constater par soi-même, Maurice manque aux débats actuels. Son ombre, en plus de planer, surplombe les débats. C’est cet homme-là dont la silhouette a été taillée, pour rendre selon une tradition acquise à l’exclusivité, de grands services à la Nation, qui est en prison même s’il passe ces derniers jours entre les mains expertes d’un collègue médecin, quelque part en France !

Cet homme, à force de côtoyer son Président dans la loyauté, la fidélité et la dévotion, a fini, grâce à sa légendaire rectitude, à prendre en respectant toutes les proportions, la place de l’ombre de son Président. Il n’y a que la beauté de leur complicité pour donner à voir une telle chose répertoriée nulle part ailleurs dans le monde !

Cet homme rompu aux missions les plus délicates, peu importe les domaines, manque au service de la Nation. Les gens comme lui ne doivent pas être privées de leur liberté d’actions. De leur liberté de servir.

Or cet homme ne sait que servir. Il a une culture du service que ses adversaires qui se muent parfois en ennemis, lui envient. C’est cet homme, au moment où son parti se prépare à aller aux législatives, qui a été la cheville ouvrière des conventions éclatées dans le mois de juillet 2020, et de la cérémonie d’investiture du Président Bédié pour la présidentielle à Yamoussoukro, le 12 septembre de la même année, qui est privé d’actions.

Lire aussi:  Covid-19/Le Député Yah Touré propose : «Pour vous protéger et protéger les autres, testez, testez, testez»

Politiques. Kakou est l’un des rares ivoiriens pour qui les défis ont un profond et inégalé respect. Par conséquent, il est le seul (exécutant) ivoirien qui sait comment imposer la volonté de son patron aux défis.

Guikahué est aux défis ce que le lion est à la biche ! Je voulais prendre l’exemple du chat et de la souris, mais ça ne marche plus ! Il semble que la proie (souris) est devenue le prédateur (chat)? Attention, je n’ai pas dit que les souris mangent les chats, mais elles leur mènent la vie dure. Les choses ne sont plus comme avant !

Guikahué, libre, est plus utile à sa Nation qu’en prison. C’est en cela que l’Afrique est drôle, elle fout en prison ses meilleures filles et ses meilleurs fils. Là où il aurait fallu leur confier de grandes missions pour tenir la concurrence entre Etats. Si on était au foot, Guikahué serait condamné à rater trois matchs vu qu’il a écopé d’un carton rouge discutable.

A moins d’une catastrophe, il devra prendre part au match suivant. Si sa santé le lui permet, il prendra part, en possession de toutes ses facultés et de tous ses titres, au quatrième match après sa suspension.

Visiblement, quelqu’un veut priver le président Bédié de son meilleur coéquipier ! Mais Maurice y avait déjà répondu : « Monsieur le Président Bédié, même assis, vous voyez plus loin que nous qui sommes débout » !

Lire aussi:  Guikahué, S.E en chef du Pdci-Rda, à propos de sa candidature à la présidentielle de 2020, fait des précisions: «Ma carrière politique est entre les mains du président Bédié… voici mon rôle»

Comme on peut le voir, la modestie de cet homme se mesure à la hauteur de sa taille ! Rien, absolument rien ne pourra séparer ces deux hommes que Dieu a faits l’un pour l’autre ! Prions afin qu’il recouvre, dans la gloire de Dieu, sa précieuse santé et son élégant dynamisme !

KONE KOBALI

Libre auteur, créateur

Laisser un commentaire