PDCI/Guikahué, depuis Treichville, à la jeunesse: «Sans les anciens, il n’y a pas de jeunes dynamiques»

Le lancement des séminaires éclatés de la région D (Treichville, Marcory, Koumassi et Port-Bouët) a été fait ce mercredi 2 juin 2021, au siège de la délégation communale de Treichville. Bouclant ainsi les 4 lancements abidjanais de façon exclusive présidés par le N°2 du parti.

Après donc le discours technique dévoilant le mode opératoire des séminaires éclatés de Seri Bi N’guessan Privat, Secrétaire exécutif chargé des sections, délégations départementales et communales, le secrétaire exécutif en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué, est revenu sur la naissance du Pdci-Rda à Treichville. Aux militants, il a rappelé l’intérêt de ces séminaires éclatés qui concourent selon la vision du président Bédié, à « la remobilisation de toutes les composantes du parti pour relever tous les défis qui attendent le Pdci ».

Pour Guikahué, il s’agit à la fois d’une remobilisation physique mais aussi intellectuelle. « Donc la remobilisation totale pour faire jouer une des aspirations du président, l’amélioration et le renforcement de la démocratie interne au parti » a-t-il dit. Aussi, a-t-il invité chacun à prendre au sérieux ces séminaires. «La direction vous pose 128 questions, il faut répondre aux 128 questions et vous exprimer donc à travers les 128 questions. La parole est libérée, elle est passée à la base, donc la base, ne boudez pas votre plaisir».

Lire aussi:  Détenue depuis le 03 novembre: «Valérie Yapo est dans une situation difficile à la MACA», selon Miss Amani

Depuis le séminaire de Bingerville, a poursuivi, le secrétaire exécutif en chef, «le Pdci-Rda est restructuré et bien restructuré. La question désormais, est : est-ce que le personnel politique est bien motivé et mobilisé?».

D’où la déclinaison des sous-thèmes des séminaires éclatés et les 128 questions à répondre. Selon Kakou Guikahué, « si ces séminaires sont réussis, il suffirait d’appliquer ce que tout le monde décide et le Pdci va rebondir ». Comme, il l’a déjà prédit sur une chaine de télévision, le soir même du lancement des festivités des 75 ans, « le Pdci-Rda va rebondir plutôt que prévu et les gens seront surpris ».

Revenant sur les dernières élections locales, le locataire du siège du Pdci sis à Cocody Sainte-Marie, a déclaré : «A Treichville, le Pdci a perdu une bataille. Vous êtes assis sur le même banc avec quelqu’un et cette personne se lève et vous tombez. Mais vous vous relevez et vous marchez. On était avec quelqu’un, à qui on a tout donné, il est parti, on est tombé.  Réveillez-vous et en 2023, on reprend les choses. Ce qui est arrivé à Koumassi, on appelle ça en politique : des accidents de parcours. Quand ta voiture fait un accident, que tu n’es pas mort, tu la répares et tu repars. Donc, on va réparer et on va redémarrer.

Lire aussi:  UDPCI-RHDP, ça dévient sérieux : Les Chefs traditionnels Dan entrent dans la danse et apportent leur soutien à "leur fils" Mabri Toikeusse pour sa candidature à la présidentielle de 2020

A Treichville et à Koumassi, nous, on a aucun problème. Les gens sont là, donc, il n’y a aucun problème. Vous êtes là, Treichville est là. Les femmes sont là. Merci Treichville, je suis venu sonner la révolte de Treichville pour dire que ce qui s’est passé, est passé. On laisse de côté, on reconstruit et on repart. Treichville est Pdci, Treichville a vu le Pdci naitre, nos ancêtres sont là. Ils sont en train de prier pour que prochainement, Treichville revienne  au Pdci-Rda.

C’est le message que je suis venu vous passer. On vous demande pour cela de reprendre et d’intensifier l’opération d’immatriculation qui a été malheureusement arrêté en plein vol par le Covid-19 en mars 2020… ».

Guikahué, après avoir rappelé qu’il y aura une cérémonie d’hommage au président Bédié bientôt, a lancé un appel à la jeunesse : « Je suis venu passer le dernier message du président. Le président a dit qu’il faut utiliser toutes les compétences.  Et surtout les jeunes dynamiques. Mais qui va dire que tu es dynamique ? Ce sont les anciens. Les jeunes, respectons les anciens. Si on respecte les anciens, on va aller très loin».  

GRO et DS

Photos : Victorine SOKO

Laisser un commentaire