OUME/Législatives 2021: Un garde du corps de Touré Aya Virginie (RHDP) agresse un journaliste de ‘’Le Nouveau Réveil’’

Dans le cadre de la couverture de la journée électorale du 6 mars, le journaliste Ange Joël Guédé, correspondant du quotidien Le Nouveau Réveil dans la région du Gôh, a été agressé par le Garde du Corps de la candidate du RHDP, Touré Aya Virginie, la députée sortante. Le journaliste a produit une déclaration dont africanewsquick.net a eu une copie et vous la propose en intégralité.

 «Dans le cadre de la journée électorale et de la couverture des mouvements des candidats du PDCI RDA dans la région du Gôh pour les élections législatives du 6 mars, j’étais ce samedi matin à Oumé pour suivre le candidat Lagui Kouassi Joachim, candidat du PDCI RDA, afin d’accomplir son devoir civique dans le lieu de vote de L’Epp Saint Exupéry. C’est donc dans le cadre de cette couverture que je fus agressé par le garde du corps de la candidate du RHDP, Touré Aya Virginie, la candidate sortante. Ce dernier m’a assené un violent coup de tête à l’arcade sourcilière puis a déchiré la chemise que je portais.

Les faits :

Ce samedi matin 06 mars 2021 jour de vote je me rendis à Oumé pour suivre les opérations de vote dans les différents bureaux  de cette commune mais aussi et surtout suivre les mouvements du candidat du PDCI RDA en cette journée électorale.

Dès 8h, je me suis rendu dans le premier lieu de vote du collège privé Diderot qui regroupe en son Sein 03 Bureaux de vote. Par la suite, j’ai parcouru les autres lieux de vote tels que Epp KôKô, Epp Gotabaoulé, Epp Krakou.

Lire aussi:  La mafia des ‘’gnambro’’ d’Abobo défie le GAM et attaque Cocody: Un syndicaliste tué à la Riviera Palmeraie dans un affrontement

Arrivé à l’Epp Saint Exupéry, aux alentours de 10H 30, je remarque la présence de la candidate du RHDP qui était venue prendre part au vote. Apres avoir accompli son devoir civique, cette dernière entrepris de faire le tour des différents bureaux de vote de ce lieu.

C’est ainsi, pendant qu’elle le faisait, le candidat du PDCI RDA est arrivé à son tour dans le même lieu de vote pour pouvoir accomplir son devoir civique. Le candidat du PDCI RDA voulant vérifier ses noms et prénoms sur la liste électorale de son bureau de vote, il a mandaté un membre de son cabinet auprès des assesseurs CEI avec en main sa pièce nationale d’identité.

Ce dernier revenu de sa mission fait remarquer à son patron que le bureau de vote dans lequel il l’avait envoyé se trouvait la candidate du RHDP qui séance tenante faisait pression sur les assesseurs de la CEI pour que certains des électeurs présents dans le bureau de vote puissent prendre part au vote sans documents administratifs dans le cadre du processus électoral.

Alerté donc, le candidat du PDCI RDA Lagui Kouassi Joachim décide de se rendre dans ledit bureau de vote numéro 3 où les faits se déroulaient. C’est ainsi que, arrivé sur les lieux, il interpelle les assesseurs de la CEI en ces termes: «Bonjour messieurs s’il vous plait, est-il normal qu’une candidate après avoir voté puisse faire le tour des bureaux de vote et de surcroit s’adresser à vous pour que certains électeurs puissent voter sans pièce ? »

 A cette question la candidate du RHDP qui était à quelques centimètres de là,répliqua sur ce ton : « c’est de moi que vous parlez » et le candidat Lagui Kouassi de répondre par la suite « bien entendu c’est de vous que je parle vous avez fini de voter que faites-vous dans cette salle ?» S’en est donc suivi des échanges houleux entre les partisans des deux candidats.

Lire aussi:  Golfe de Guinée: Comment les 6.000 Kg de cocaïne ont été saisis

Ceux de la candidate du RHDP demandaient à ce que ceux du PDCI RDA et leur candidat sortent du bureau de vote. Ces derniers, à leur tour, exigent aussi que la candidate du RHDP et son staff en fasse autant.

C’est dans cette atmosphère tendue et cela au nez et à la barbe des forces l’ordre que  je me suis adressé aux gardes du corps de la candidate du RHDP en ces termes «est-ce vous qui êtes habilités à mettre de l’ordre dans une salle pendant que les agents de police et de gendarmerie qui sont commis sur les lieux sont habilités à le faire ? »

Cette question malheureusement n’a pas eue de réponse. Et donc les agents de police et de gendarmerie en nombre insuffisant ont dû faire appel au commissaire principal Kouassi Germain et son adjoint Aka Dadié Brahima et des renforts.

Ces derniers ont pu imposer le calme et demander aux différents candidats de se retirer. C’est ainsi qu’après le retour de l’accalmie  et sortant de la salle pour suivre la délégation du candidat du PDCI, je suis accosté par le nommer Kafala, garde du corps principal de la candidate du RHDP, et de surcroit étant un civil. Il m’interpelle en ces termes: «C’est toi qui parlait beaucoup toute à l’heure dans la salle là non ? Tu vas voir ce qui va t’arriver…. »

Lire aussi:  Innocent Yao (pdt Jpdci rurale) prévient t répond à Adjoumani: «Il n’y a qu’un seul Pdci-Rda. Bientôt, nous allons réduire la capacité de nuisance de ceux qui veulent diviser le Pdci»

En me saisissant au collet, il m’a assené un violent coup de tête à l’arcade sourcilière. Surpris par son acte, je lui réponds que j’irai porter plainte contre lui pour violence et voie de fait. Et cela en présence des autorités policières de la ville et certains de leurs éléments.

Le commissaire adjoint M. Akadadié Brahima et le  lieutenant m’ont par la suite approché me demandant de me calmer et de quitter les lieux. En quittant les lieux je me suis automatiquement dirigé vers le commissariat de police de la ville pour une plainte en bonne et due forme et par la suite je me rendis à l’hôpital général pour des soins. Heureusement que la plaie à mon arcade n’est pas profonde et j’ai pu bénéficier de soins appropriés

Voici relatés les faits tels que je les ai vécus ce samedi matin 06 mars 2021.

NB : le nommé Kaffala, garde de corps de Touré Aya virginie, selon plusieurs témoignages serait l’instigateur des évènements douloureux de l’élection présidentielle du 31  octobre dernier occasionnant la mort du jeune élève Kouassi Dieudonné dans le quartier de Gotabaoulé il serait d’origine guinéenne et règne en maitre absolue sur la ville d’Oumé par la violence.

Fait à Oumé le 06 mars 2021

Ange – Joël Guédé

Correspondant régional de Le Nouveau Réveil

Région du Gôh.»

Laisser un commentaire