Mystère et scandale à la mairie de Koumassi: Une femme célibataire fait une découverte cauchemardesque…

Mystère et scandale à la mairie de Koumassi: Une femme célibataire fait une découverte cauchemardesque…

FORFAITURE. Depuis un certain temps, la mairie de Koumassi vit au rythme d’un mystère. Il s’agit du service d’Etat civil avec pour chef Gallé Dago Guillaume, où s’est passée une sale affaire de faux mariage. Une de leur victime que nous nommerons Demoiselle A.Y.C paie cash, aujourd’hui, cette forfaiture qui secoue la mairie. Voici comment se sont déroulés les faits.

DECOUVERTE MYSTERIEUSE. A.Y.C voulait se faire établir des documents administratifs comme le font tous les bons citoyens, sans difficultés en principe. Mais dans notre cas, demoiselle A.Y.C  tombe sur une découverte cauchemardesque. Elle est déclarée mariée alors qu’elle ne l’est pas en réalité. Et son mari s’appellerait Cyriaque Tanoh Amoa qu’elle ne connaît pas, même en rêve. L’inquiétude s’empare d’elle. Alors elle décide de mener ses propres investigations afin de briser ce mystère. De bout en bout, sa source sûre est la mairie de Koumassi, où aurait eu lieu le fameux faux mariage dans lequel elle ne se reconnait pas.

UN TEMOIN DU MARIAGE. Les fouilles dans le registre des actes de mariages datés du 03 juillet 2020 à la mairie de Koumassi montrent bien  que le mariage a bel et bien été célébré légalement dans le fond et dans la forme. Chose bizarre, c’est que, ce même jour, les responsables de la mairie ont acté un faux mariage. Et lorsqu’on lit le document du mariage, l’on se rend compte que demoiselle A.Y.C aurait eu pour témoin de mariage un certain Gallé Dago Guillaume en fonction à l’Etat civil de la mairie de Koumassi. Aussitôt,  la victime ne se laisse pas faire et saisit les autorités municipales qui organisent une confrontation entre Gallé Guillaume et la demoiselle. Il ressort de ce face-à-face que les deux personnes ne se connaissent pas et ne se sont jamais vues également.

Lire aussi:  Accident: Un mort et 11 blessés parmi des étudiantes espagnoles sur l’autoroute du Nord, PK 139

LE MYSTERIEUX EPOUX. Cependant l’agent de l’Etat civil avoue connaitre le présumé marié qui, lui, est allé en  Europe. Et il a donné sa parole afin de trouver une solution idoine à cette affaire de faux mariage notamment en annulant le mariage. Mais après avoir pris ces engagements, il baisse les bras et ne donne plus de suite favorable. Entre-temps, il faut noter qu’à la faveur de l’avènement de Cissé Bacongo Ibrahim et son équipe à la tête de la mairie, Gallé Guillaume est nommé chef de service de l’Etat civil. Demoiselle A.Y.C a lancé donc un appel aux autorités judiciaires compétentes et au maire de Koumassi, le ministre Cissé Bacongo, afin que justice soit rendue de sorte qu’elle soit rétablie dans ses droits matrimoniaux. Car à cette allure, elle ne pourra plus jamais contracter un mariage.

POURSUITE JUDICIAIRE. Des prétendants ont dû l’abandonner pour ce faux mariage car ne pouvant démontrer le contraire de ce qui est mentionné sur ses documents. Ainsi A.Y.C  a demandé, le 03 juillet 2020, qu’on lui remette une copie intégrale de l’acte de mariage pour engager une poursuite judiciaire contre le nommé Gallé Guillaume. Car c’est lui qui a apporté volontairement sa caution à ce faux acte de mariage. Toujours dans la recherche de solutions, Mme Diby née Yapo Brigitte, secrétaire générale de la mairie, a reçu A.Y.C.

LE MAIRE CISSE BACONGO. Une rencontre qui a accouché d’une souris. Ainsi donc, elle n’a que pour seul salut le procureur de la République et le maire de Koumassi qui sont interpellés à jeter un regard vers Gallé Guillaume afin de vérifier si le délit de faux et usage de faux est avéré. Et puis restituer à la demoiselle son statut de célibataire car sans cela, elle se verra fermer beaucoup d’opportunités avec la mention « mariée » sur ses dossiers. Notons qu’un fiancé attend deja le règlement de cette affaire pour l’amener pour de vrai devant le maire. Le maire Cissé Bacongo doit prendre en main ce dossier qui secoue le service d’Etat civil s’il ne veut pas voir le sens de sa rigueur ternie.

Lire aussi:  Ramadan et Covid-19: Les conseils et le soutien du président Bédié aux musulmans

GALLE D. GUILLAUME, LE TEMOIN MIS EN CAUSE, REAGIT : « C’EST UNE AUTRE DAME QUI A UTILISE FRAUDULEUSEMENT L’ACTE DE MARIAGE DE LA VRAIE MARIEE »

Dans le cadre de l’affaire de faux mariage à la mairie de Koumassi, nous avons joint, hier, le mis en cause, Gallé Dago Guillaume. Ici, nous vous proposons sa réaction. « J’ai effectivement été témoin d’un mariage. Et pour être témoin, il suffit d’être majeur. J’ai été sollicité pour être témoin. Donc j’ai sorti ma carte d’identité et le mariage a été célébré. Vous pouvez vous rendre dans nos locaux au service mariage pour vous renseigner comment l’on désigne un témoin de mariage. Je ne comprends pas cet acharnement contre ma personne.

C’est une autre dame qui a utilisé frauduleusement l’acte de mariage de la vraie mariée. Et nous tous on se demande comment cela a bien pu se passer. Je ne connais pas la plaignante. Je ne sais pas en quoi cela me concerne. J’ai été convoqué plusieurs fois à la police et ma version des faits n’a pas changé. L’Etat civil est diffèrent de service mariage. Je me suis retrouvé au mauvais moment et au mauvais endroit car je suis un agent au service d’actes d’Etat civil à la mairie. J’insiste, c’est une autre dame qui a utilisé les papiers de l’autre.

La plaignante peut saisir le procureur qui va instruire le dossier au tribunal de première instance. Et je vais m’y rendre pour dire ma part de vérité. J’avoue que je ne comprends pas cette affaire. Cette dame, je ne la comprends pas. Je suis ouvert si éventuellement vous voulez d’autres informations » ; a-t-il affirmé.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire: Le procureur Adou Richard se rend complice d’appels aux meurtres des opposants au Rhdp… est-il vraiment le procureur de la République?

Avec FOUMSEKE COULIBALY

Laisser un commentaire