Meeting du 10 octobre au Félicia: Le peuple déterminé malgré l’intimidation du régime dans sa panique

Meeting du 10 octobre au Félicia: Le peuple déterminé malgré l’intimidation du régime dans sa panique

Le peuple ivoirien venant de toutes les contrées du pays, va investir le stade Félix Houphouët-Boigny le samedi 10 Octobre 2020 pour  un meeting d’Adieu à Alassane Ouattara. Il s’agit d’une rencontre de toute l’opposition ivoirienne, de tous les dignes fils du pays avec à leur tête, le Président Henri Konan Bédié. « Le retrait de la candidature d’Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, qui est au terme de son deuxième mandat, pour se conformer ainsi à la Constitution qui lui interdit de briguer un troisième mandat ; la dissolution du Conseil Constitutionnel actuel en vue de la mise en place d’une juridiction véritablement impartiale et qui s’attache à dire le droit, rien que le droit ; la dissolution de l’actuelle Commission Electorale Indépendante(CEI) en raison de son inféodation évidente au régime RHDP et la mise en place d’un organe électoral consensuel, véritablement indépendant et impartial, capable d’organiser des élections justes, transparentes et crédibles ; l’audit international de la liste électorale issue de l’enrôlement de juin-juillet 2020 ; la libération de tous les prisonniers politiques, civils et militaires ; le retour sécurisé de tous les exilés sur la terre de leurs ancêtres, conformément à l’article 22 de la Constitution avec à leur tête le Président Laurent Gbagbo, Soro Kigbafori Guillaume, Blé Goudé Charles et le Maire Akossi Bendjo Noël ; la création d’une Commission d’enquête internationale pour faire le point sur toutes les tueries et les exactions commises par le régime du RHDP », telles sont les exigences de toute l’opposition au président sortant qui, malgré les ballets diplomatiques de la communauté internationale pour lui faire entendre raison, nargue tout le monde. Il veut en effet, faire un passage en force pour un troisième mandat anticonstitutionnel.

Lire aussi:  Guikahué (Pdci) crache encore ses vérités au Rhdp: «La rentrée sera occupée par des actions d’envergures Pdci-Fpi… C’est Joël N’guessan qui est de mauvaise foi. Le Pdci ne veut plus de président de Cei»

L’opposition, pour sa part, compte le freiner dans son élan en organisant ce giga meeting pour prendre le monde entier à témoin. En fait, avant l’ouverture de la campagne présidentielle la semaine prochaine, les responsables de l’opposition entendent dire non à la forfaiture et manifester jusqu’à ce que les élections soient reportées au profit d’une transition  afin de réorganiser des élections inclusives.

Après des rumeurs non fondées selon lesquelles le stade Félix Houphouet-Boigny avait été refusé à l’opposition pour ce rassemblement historique, un twitter de l’enquêteur Chris Yapi a annoncé, il y a quelques heures, la présence de chars de la gendarmerie sur l’autoroute du nord.

Selon cette source, ils sont au nombre de 02 appartenant au GEB GN. Ce sont des chars de type BTR 60. Selon Soro Guillaume, « les chars de la République sont impolis ». Ils peuvent se retourner contre celui qui les a achetés. Se moquant d’Alassane Ouattara après le défilé du 07 Août 2019, il a affirmé ceci: «Les chars-là appartenaient à Houphouët. Houphouët est mort, les chars ne sont pas allés s’enterrer avec Houphouët. Après c’était pour Bédié les chars. Après c’était pour Guéï. Après c’était pour Gbagbo. C’est pour lui (Alassane Ouattara) aujourd’hui, on lui dit merci. Il n’a qu’à acheter beaucoup. Comme ça quand nous allons venir au pouvoir en 2020, on n’aura plus besoin d’investir dans l’armement parce qu’Alassane aura déjà acheté suffisamment… On n’est pas immortels, on n’est pas éternels non plus. Quand je regardais le défilé du 7 août 2019, j’ai dit, il faut que je dise merci à Alassane d’avoir acheté tout cet armement pour moi. Quand on arrivera au pouvoir en 2020, on n’aura plus besoin d’investir dans l’armement. Parce qu’Alassane Ouattara aura suffisamment investi dans des chars et on lui dira merci pour ça.»

Si la sortie de ces chars est vérifiée, alors c’est une intimidation qui sans doute n’empêche pas les différentes délégations du pays de préparer le meeting. En plus des partis politiques qui s’activent pour ce rendez-vous, des mouvements à l’instar du Forum national du PDCI-RDA de Koné Issa sont prêts pour l’événement. Koné Issa l’a récemment signifié sur PDCI TV en compagnie de plusieurs de ses responsables communaux.

Lire aussi:  PDCI-RDA: Voici les délégués à l’identification et aux élections qui seront formés ce samedi 28 décembre…

Comme quoi, «où il y a la peur, il n’y a pas de danger», selon David Caradine du téléfilm Kung-fu.

Nathanaël Yao

Laisser un commentaire