Mali: Le soutien en matériel de pointe de l’Armée française aux terroristes du GSIM

Mali: Le soutien en matériel de pointe de l’Armée française aux terroristes du GSIM

Les français soutiennent-ils les forces terroristes du GSIM à Kidal ? On pourrait répondre à cette question par l’affirmative. Parce qu’on ne laisse pas trainer ce type de matériel militaire. Ce n’est ni à l’issue d’une attaque, ni après un combat. Mais sans doute délibérément laissé pour que les terroristes le récupèrent pour s’en servir.

En effet, dans une vidéo récemment diffusée sur les réseaux sociaux, l’agence «Thabat» qui diffuse la propagande des terroristes du «Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans» (GSIM) a dévoilé des équipements militaires retrouvés près de la localité de Talhandak, relevant de la commune de Tessalit, région de Kidal, vers la frontière algérienne.

Ces équipements de haute qualité sont notamment des dispositifs de surveillance avec des caméras haute définition appartenant aux militaires français de Barkhane. Ils ont été retrouvés à l’intérieur d’une grotte.

Les images ont été diffusées à travers l’agence de propagande des terroristes du GSIM «Thabat Agency» les présentant comme un butin de guerre. On ignore comment ce matériel est arrivé sur place et surtout quel sort lui sera réservé par les terroristes.

Il convient de préciser que ce n’est pas la première fois qu’une telle découverte est faite par les terroristes. En novembre 2018 un équipement similaire a été découvert par les terroristes du GSIM dans la vallée d’Achamor, située entre Boughessa et Tin-Zaouatene, dans l’extrême nord de la région de Kidal.

Ce qui pourrait supposer que les terroristes s’en servent pour lancer des opérations. A moins que les militaires français aient les moyens de localiser ces dispositifs de surveillance au cas où ils seraient activés.

Lire aussi:  Mali: Les militaires putschistes et la CEDEAO d'accord pour tourner la page IBK… 4 soldats tués, 3 ans de régime militaire?

En tout cas, pour l’heure l’inquiétude demeure dans la mesure où les terroristes possèdent un certain nombre d’équipements militaires dont la plupart proviennent, cette fois, de nos forces lors des attaques.

GRO avec abamako.com

Laisser un commentaire