Législatives/Brou Mian, candidat à Bettié: «Nous engageons la bataille dans un esprit de conquérant, de vainqueur»

Brou Mian défend les couleurs de son parti, le PDCI-RDA, à Bettié et Diamarakro commune et sous-préfecture. Dans l’entretien qui suit, il marque son optimisme quant à l’issue du scrutin du 6 mars prochain.

Vous défendez les couleurs du PDCI-RDA à Bettié. Dans quelle dynamique engagez-vous la bataille de ces élections législatives ?

Nous engageons la bataille des élections dans un esprit de conquérant, de vainqueur. Nous abordons ces élections également avec beaucoup d’enthousiasme et de circonspection. Pour nous, ces joutes électorales représentent une occasion de proposer une nouvelle offre politique aux populations du département de Bettié afin de contribuer à son développement, mais aussi à celui de toute la Côte d’Ivoire entière par la proposition de lois fortes. Ces élections seront donc, pour nous, une occasion de battre une campagne civilisée, qui respecte les droits des uns et des autres, qui respecte les adversaires. Je profite de l’occasion pour inviter toutes les parties prenantes du processus électoral du département de Bettié, à ne pas dresser le lit à la violence, à prôner la paix. La politique, nous la faisons pour les Hommes. Pour cela, nous devons mettre l’Homme au centre de toutes nos actions, nous devons le valoriser.

Lire aussi:  Législatives/Pdci-Rda: «Dabou a l’obligation de gagner au soir du 06 mars 2021» (Véi Bernard)

Vous êtes au contact de la population depuis un certain temps. Comment se présente le terrain politique ?

Le terrain politique se présente serré. Nous sommes six candidats en lice (PDCI, EDS, RHDP, FPI et deux indépendants). Nous restons profondément confiant quant à l’issue de ces élections. Notre stratégie est en marche, le rouleau compresseur aussi. Nous menons des consultations régulières avec les populations pour leur “vendre” notre projet. Notre équipe, dynamique, a maillé le terrain pour mener à bien une campagne qui va nous permettre de décrocher le siège de Bettié au soir du 6 mars 2021.

Avec quels atouts allez-vous à cette bataille ?

Nous disposons du soutien de notre parti. Le PDCI-RDA nous accompagne dans ce processus électoral, nous avons son onction. En plus du parti, nous avons le soutien de plusieurs cadres du département de Bettié. Les populations aussi nous soutiennent. Elles nous ont toujours fait confiance. Et, je crois qu’une fois élu, nous ferons tout pour ne pas les décevoir.

Qu’est-ce qui, selon vous, va faire la différence avec les autres candidats ?

Notre connaissance du terrain va nous aider à faire la différence. Notre stratégie aussi. Le PDCI-RDA, le plus ancien et expérimenté parti du pays, a de profondes racines à Bettié. C’est donc un avantage comparatif. Cela dit, nous ne devons pas dormir sur nos lauriers. Nous devons continuer les consultations avec toutes les couches socio-politiques de Bettié, nous devons les mobiliser sans cesse.

Lire aussi:  PDCI-RDA/Candidatures de Bédié, Billon, Tanoh, Thiam, etc.: Un inspecteur du parti clôt le débat et lance une pique au RHDP et aux militants indisciplinés

Quel message avez-vous pour les populations de Bettié ?

Les populations du département de Bettié, je les invite à avoir confiance en nous. Je les invite à nous accorder leur suffrage au soir du 6 mars 2021. Lorsque viendra la période de la campagne, je leur dirai, ne vous trompez pas de combat, chères populations de Bettié. Vous êtes au bon endroit en étant avec nous. Nous avons tous un avenir commun, une mission commune : il s’agit de travailler ensemble, main dans la main pour le développement de Bettié et de la Côte d’Ivoire. Le débat à l’Assemblée nationale est d’un haut niveau, il faut donc confier l’avenir de notre cité et celui de notre pays à ceux qui s’y connaissent. Et, je pense que je suis la personne qu’il faut. Je suis le candidat idéal. Les questions environnementales, les questions liées au développement du numérique, à la jeunesse, à la transformation de nos matières premières agricoles, à la fiscalité, à la lutte contre la pauvreté, au financement des régions, au financement des infrastructures, à l’emploi des jeunes, à la sécurité, à la lutte contre le terrorisme, etc. sont toujours d’actualité. Et, c’est ce combat que nous voulons mener pour le bien des populations de Bettié et du pays, en somme, pour le bien de tous.

Lire aussi:  Ghana: Le pouvoir Ouattara propose 150.000Fcfa aux volontaires, 3600 réfugiés ivoiriens refusent de regagner la Côte d’Ivoire

Entretien réalisé par PAUL KOFFI

In le nouveau réveil / Vendredi 19 février 2021 – N°5692 // www.lereveil.net

Laisser un commentaire