Législatives à Yopougon/ Euphrasie N’guessan (PDCI) révèle: «Les présidents Bédié et Gbagbo nous ont mis en mission»

A quelques heures de l’ouverture de la campagne pour les législatives du 6 mars, les candidats affûtent leurs armes. Au niveau de la circonscription de Yopougon, la candidate du Pdci-Rda (l’opposition) Docteur Euphrasie N’guessan se dit confiante quant aux atouts de l’opposition. Pour elle, cette commune demeure un bastion imprenable de l’opposition.

Nous sommes à quelques jours de l’ouverture officielle de la campagne pour les législatives du 6 mars prochain. Comment jugez-vous le terrain à Yopougon ? Est-ce que le terrain vous êtes favorable?

Je voudrais, d’entrée de propos, dire merci au président Henri Konan Bédié pour avoir porté son choix sur moi pour ces législatives à Yopougon. Yopougon est une commune cosmopolite où toutes les populations qui résident en Côte d’Ivoire ont un membre de leur famille. Yopougon, c’est la Côte d’Ivoire en miniature. Et être candidate dans une si grande commune, c’est un honneur, mieux un challenge. L’enjeu de ce scrutin est énorme, mais connaissant mon ardeur au travail et mon opiniâtreté, nous sommes convaincus que nous aurons la victoire. Je suis candidate de l’opposition et nos pères aimants, le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo  ont formé cette  liste Pdci-Eds, et sur laquelle il y a 6 candidats qui doivent compétir pour les six sièges de la circonscription de Yopougon. C’est vrai que la tâche ne sera pas facile, mais les six candidats de l’opposition que nous sommes sont armés moralement pour la bataille car nous connaissons l’adversaire, nous connaissons ses pratiques et ses manières de procéder en période électorale. Nous sommes armés politiquement et moralement à contrer toutes ses pratiques. La tâche est difficile mais la victoire est au bout.

Lire aussi:  APF: Amadou Soumahoro (président de l’Assemblée nationale) humilie la Côte d’Ivoire au Maroc avec un comportement de ‘’gnambro’’

Quels sont les atouts qui militent en faveur des candidats à Yopougon ?

La population est fatiguée des promesses non tenues. La population est fatiguée de la violence, du stress et de la peur qu’elle vit au quotidien, de la cherté de la vie et aujourd’hui la population dit non. Une situation que vivent les populations de Yopougon mais également sur l’étendue du territoire ivoirien. Et cela constitue un atout majeur pour l’opposition. Et nous allons déjà à ces élections avec un plus, car ceux qui sont là, leur bilan et leur pratique ont été étalées au grand jour. Les populations de Yopougon, qui ont souffert de cette crise depuis 2000 jusqu’aujourd’hui et particulièrement celle de 2011, sont restées apeurées pendant près de 10 ans. Mais aujourd’hui, avec l’opposition qui revient en force et surtout avec cette alliance entre le Pdci et le Fpi, avec les présidents Bédié et Gbagbo, deux personnalités qui prônent  la réconciliation, la paix et l’amour entre les Ivoiriens et qui ont présenté cette liste unique de l’opposition, les populations de Yopougon ont repris confiance et sont prêtes à aller voter. Nous  n’avons pas d’arme à feu, d’arme blanche, mais nos armes ce sont nos voix et nos bulletins de vote. Et le  jour du scrutin, nos voix vont parler, nos bulletins vont parler pour nous et pour que nous ayons la victoire.

Lire aussi:  Bouaflé : Les images émouvantes de l’arrivée de la dépouille mortelle de Charles Koffi Diby

Le slogan de cette liste de l’opposition, c’est ‘’Unir pour la réconciliation des Ivoiriens’’. Que doit-on  comprendre à travers ce slogan ?

Ce qui est important, c’est que le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo se sont unis et cette union favorise, aujourd’hui, la réconciliation entre les Ivoiriens. C’est-à-dire ces deux personnalités ont montré le chemin de l’union et de la réconciliation aux Ivoiriens. En retour, nous leurs enfants, nous devons être unis. Car sans union, il ne peut y avoir de réconciliation. C’est l’union entre ces deux personnalités qui a permis la formation de cette plateforme qui a fait naitre la liste de l’opposition à Yopougon. A l’instar de nos présidents, nous nous mettons ensemble pour réconcilier les Ivoiriens, car les Ivoiriens ont le cœur meurtri. Les présidents Bédié et Gbagbo nous mettent donc en mission pour mettre en œuvre leur politique de réconciliation et c’est ce que nous sommes en train de faire à Yopougon.

Est-ce que les Ivoiriens ont  raison de craindre les environnements électoraux en Côte d’Ivoire ?

C’est vrai que les Ivoiriens craignent l’environnement qui entoure toujours les élections en Côte d’Ivoire. Mais nous pensons que les élections législatives prochaines  vont bien se passer  parce que depuis un  moment, nous faisons une politique de paix, nous lançons des messages de réconciliation et de paix véritable parce que nous ne voulons plus qu’il y ait des violences à des élections en Côte d’Ivoire et nous pensons que les Ivoiriens ont compris cela.

Lire aussi:  PDCI-RDA : Le président Bédié nomme 13 nouveaux délégués

Que répondez-vous à ceux qui pensent que depuis 2011, l’opposition a perdu la commune de Yopougon ?

Il faut savoir que Yopougon a toujours été Yopougon de Gbagbo et Bédié et la commune de Yopougon n’a jamais été Yopougon du Rdr. Et Yopougon ne sera jamais le bastion du Rdr. Nous nous connaissons à Yopougon et l’on connaît la puissance de l’alliance Pdci-Fpi à Yopougon.  En misant sur ces deux partis, nos leaders ont voulu que notre victoire soit claire et ne souffre aucune contestation. Et nous savons que nous allons gagner ces élections.

Votre message à la veille de ce scrutin ?

Nous voulons remercier les populations de Yopougon qui ont accueilli la liste de l’opposition avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir. Les populations nous démontrent qu’elles sont  favorables à l’opposition. Le 31 octobre dernier, les populations ne sont pas allées voter pour manifester leur mécontentement. Aujourd’hui, nous les invitons à prendre part massivement à ces législatives pour manifester leur attachement à la liste de l’opposition. Nous pensons que les populations ont compris que le temps du changement a sonné. Que  c’est le vent de réconciliation qui souffle aujourd’hui. Et il est important qu’il entre dans cette ère et je suis sûre que les populations le feront pour le retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire.

Entretien réalisé par JEROME N’DRI

In le nouveau réveil / Mardi 23 février 2021 – N°5695 // www.lereveil.net

Laisser un commentaire