Le FICAD et le COVID-19/Le député Olivier Akoto sensibilise les populations et affirme : «Nous ferons un “Pâquinou décalé” comme cela a été le cas en 2016»

Le FICAD et le COVID-19/Le député Olivier Akoto sensibilise les populations et affirme : «Nous ferons un “Pâquinou décalé” comme cela a été le cas en 2016»

 

Dimanche 22 mars 2020, en sa résidence d’Abidjan, l’honorable Olivier Akoto, député de Daoukro, a donné son avis sur la situation sanitaire qui prévaut en Côte d’Ivoire et a tenu à adresser un message particulier aux populations de sa localité à partir de la web radio de Daoukro, Daoukro24. Il répond, ici, à deux (2) questions essentielles.

 

Honorable, quel est votre point de vue sur l’actualité de ces derniers jours, notamment la pandémie du Covid 19 qui sévit dans le monde ?

Merci de me donner l’occasion d’intervenir sur ce fléau qui fait des ravages partout dans le monde et qui a franchi nos portes depuis quelques jours. Tout d’abord, je tiens à exprimer toute ma compassion aux malades et aux parents des victimes du Coronavirus. L’épreuve qu’ils traversent est certes difficile mais ils ne doivent pas perdre espoir.

Aussi, voudrais-je féliciter les efforts de nos agents de santé, de tous les responsables de l’appareil sanitaire de Côte d’Ivoire avec à sa tête le ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Dr Aka Aouélé.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire/Droits de l’homme: «L'OIDH interpelle les autorités ivoiriennes… sur les restrictions récurrentes et l'exercice sélectif des libertés»

Les recommandations que je voudrais adresser à mes populations de Daoukro et N’gattakro, suite aux consignes du Conseil national de sécurité, je leur demande de respecter scrupuleusement les mesures prises à savoir limiter au maximum tout contact physique, se laver fréquemment les mains à l’eau (qui coule) et au savon. Enfin, rester chez soi autant que se peut.

Alors la nouvelle situation sanitaire du pays va certainement avoir une incidence sur le Festival international de la culture et des Arts de Daoukro (FICAD) dont vous êtes le commissaire général. Quelles sont les dispositions que vous avez prises en ce sens ?

En effet, les festivités du FICAD 2020 étaient prévues se tenir du 04 au 12 avril 2020 et je puis vous assurer que 90% des préparatifs étaient déjà bouclés. Malheureusement, le Coronavirus s’est mêlée à la “fête”. Il est donc de notre devoir civique de repousser la date de cet événement culturel qui vous le savez, attire énormément de monde. « La 16ème édition du FICAD est donc reportée à une date ultérieure que vous prendrons le soin de vous communiquer au moment opportun. » Ce qui va s’en dire que nous ferons un “pâquinou décalé” comme cela a été le cas en 2016. Ça ne va rien gâcher à la fête, bien au contraire les choses seront encore plus intéressantes.

Lire aussi:  Comité des Sages du PDCI/Décédé le 27 avril: Voici le programme des obsèques de René Amichia, ancien DG de Crédit Côte d’Ivoire et ancien maire de Tiassalé

Pour l’heure, nous devons unir nos forces pour juguler cette maladie qui est à la fois invisible et faucheuse. Je réitère donc mes propos à la Côte d’Ivoire et particulièrement aux populations de Daoukro ; restons disciplinés en suivant les recommandations du gouvernement :

– éviter tout contact et regroupement

– se laver fréquemment les mains

– tousser ou éternuer dans le coude ou utiliser des papiers mouchoirs

– rester à la maison

– et signaler les cas avérés de contamination.

Que Dieu protège la Côte d’Ivoire et tous les populations qui y vivent.

GRO avec Daoukro24

Laisser un commentaire