Jean-Yves ESSO ESSIS conseille Alassane Ouattara: «Votre unique souhait devrait être de voir une Côte d’Ivoire rassurée, sereine et apaisée»

Jean-Yves ESSO  ESSIS conseille  Alassane Ouattara: «Votre unique souhait devrait être de voir une Côte d’Ivoire rassurée, sereine et apaisée»

 

Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire.

Abidjan, le vendredi 13 mars 2020

18h00

Objet : Mise en place des audiences foraines

 

Excellence Monsieur le Président,

La Côte d’Ivoire va choisir son nouveau président le 31 octobre 2020. Ce choix doit être fait par toute la population ivoirienne sans discrimination et sans distinction de religion, d’ethnie ni de catégorie sociale.

Pour permettre cela, tout doit être mis en oeuvre afin que les quelques 11 millions d’électeurs puissent avoir leur sésame pour aller exprimer librement leur choix.

 

Excellence Monsieur le Président,

Pour cette année spéciale et particulière à plusieurs égards, nous devrions exceptionnellement autoriser le peuple à aller voter avec un document gratuit, simple et plus facile à établir que les CNI biométriques actuelles. Nous pourrions nous pencher plus tard sur l’établissement des CNI de façon moins précipitée, plus maîtrisée et plus professionnelle, tranquillement après les joutes électorales.

Ce document gratuit (carte d’électeur par exemple) pourrait être délivré automatiquement sur présentation d’un acte de naissance. Pour bénéficier rapidement de ces actes, la mise en place d’audiences foraines s’impose dans les 108 départements, 201 communes, 509 sous préfectures et 8000 villages, et dans les campements les plus importants que comptent notre pays.

Lire aussi:  Crises ivoiriennes: «La France n'est plus digne d'être appelée la patrie de la liberté, de l'égalité et de la fraternité» (Ange DAGARET-DASSAUD)

En effet, les audiences foraines permettraient à des milliers de personnes qui ne sont pas déclarées à l’état civil et qui n’ont donc pas d’actes de naissance d’en posséder un. Tous les actes délivrés lors de ces audiences foraines doivent être gratuits comme en 2007.

 

Excellence Monsieur le Président,

Il n’est pas trop tard pour rectifier le tir et bien faire.

Après votre brillante prestation lorsque vous avez annoncé à la nation et au monde entier votre renonciation à une candidature pour un troisième mandat présidentiel, il est temps de faire place maintenant au toilettage de votre image en montrant à tous les ivoiriens et au monde que vous êtes un réel démocrate. Votre unique souhait devrait être de voir une Côte d’Ivoire rassurée, sereine et apaisée à l’approche de cette consultation présidentielle nationale.

 

Excellence Monsieur le Président,

Dans chaque département, la détermination exacte des localités devant abriter les audiences foraines pourrait se faire en concertation entre les magistrats, les préfets et sous-préfets, les maires, les présidents des conseils généraux et les députés. La mobilité desdites équipes devra être assurée, pour rapprocher au maximum la justice des justiciables et espérer satisfaire le plus grand nombre possible de vos compatriotes.

Lire aussi:  Législatives à Béoumi: Maitre Blessy Chrysostome (candidat) rassure…

 

Excellence Monsieur le Président,

Le peuple de Côte d’Ivoire a besoin d’une telle décision forte de votre part pour inverser la tendance de la suspicion légitime ambiante quant à un éventuel report des élections d’octobre 2020 à l’allure où vont les enrôlements.

Voter c’est écrire l’Histoire de son pays. Les ivoiriens veulent tous être au rendez vous de leur histoire le 31 octobre 2020.

Convaincu que vous saurez prendre la bonne décision quant a ma présente requête,

Je vous prie d’agréer, Excellence Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments respectueux et profondément dévoués.

Jean Yves ESSO ESSIS

Citoyen Ivoirien

Laisser un commentaire