Jean Blé Guirao (Udpci) en colère, depuis le siège du Pdci: “L’heure est grave, il faut libérer la Côte d’Ivoire…”

Jean Blé Guirao (Udpci) en colère, depuis le siège du Pdci: “L’heure est grave, il faut libérer la Côte d’Ivoire…”

Jean Blé Guirao, Secrétaire général de l’Union pour la democratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) et une délégation de son parti étaient, ce mercredi 16 septembre, au siège du Pdci-Rda. Après un entretien, d’environ 30 minutes, avec le chef du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué et ses collaborateurs, le ”Dougroudou national” s’est adressé à la presse présente.

“La délégation de l’Udpci est venue, d’abord saluer le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA qui nous a reçus avec ses collaborateurs. Leur rappeler que depuis le 2 août, lors de notre dernier Bureau politique, l’Udpci a quitté officiellement le Rhdp. Donc étant dans l’opposition, et après les visites au président Bédié que le président Mabri a eu à faire, il était normal que le secrétariat général de l’Udpci, avec les vice-présidents venions saluer le secrétariat exécutif du PDCI-RDA, pour voir comment, dans les heures, les jours qui arrivent, on peut avoir une convergence de vue avec tous les autres partis politiques de l’opposition. Parce que l’heure est grave, avec les dernières décisions du Conseil Constitutionnel”, a-t-il dit.
Et d’ajouter: “En même temps, nous sommes venus leur dire que le peuple de Côte d’Ivoire souffre. Il faut rapidement nous mettre au travail pour véritablement on libère ce peuple là, par des actions concrètes, des actions très importantes.”


Pour l’ex-Sg de la Fesci, “l’élimination de notre candidat, c’est de la forfaiture, de l’injustice et du faux. C’est des choses inqualifiables que nous a présenté le Conseil Constitutionnel. Nous avons toutes les preuves, on l’a démontré hier (mardi 15 septembre) au cours d’une conférence de presse. Le président Mabri ne peut pas ne pas avoir le parrainage dans 17 régions au moment où des gens inconnus ont des parrainages un peu plus élevés. Les gens savent qu’ils ont fait du faux. Mais nous ne pouvons pas accepter ce faux. C’est pour cela que nous avons demandé à tous nos militants de se mettre en ordre de bataille. C’est encore pour cela que vous nous voyez au siège du PDCI-RDA. Et vous nous verrez demain aux sièges des autres partis politiques de l’opposition”.
Il a conclu son intervention par ceci: “Parce que l’heure est grave, il faut libérer la Côte d’Ivoire du joug du mensonge, de la duplicité et de la forfaiture.”
DIRCOM PDCI-RDA

Lire aussi:  Région du Gbèkè: Jean KOUASSI ABONOUAN investit 430 millions Fcfa pour la santé des populations

Laisser un commentaire