Insécurité à Diégonéfla (Oumé): Le maire Bagrou Goli annonce l’ouverture du premier commissariat de police

D’un coût de 36 millions FCFA, le commissariat de Diégonéfla est un bâtiment de plus de 15 pièces, bâti sur l’ancien site du marché de la ville et financé sur fonds propres de la commune, a confirmé le maire de la ville, Bagrou Goli Jean-Simon, dimanche 03 janvier 2020, dans un entretien avec  l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).

La commune de Diégonéfla (dans la région du Gôh, à 18 km d’Oumé et 40km de Gagnoa) se prépare donc à ouvrir son tout premier commissariat de police.

«D’ici la fin du premier trimestre 2021, le commissariat sera disponible », a fait savoir le maire, assurant qu’à cette date, la ville sera prête à recevoir ces premiers fonctionnaires de police au sein de cet édifice dont la construction avait commencé début 2020 et qui aurait été achevé plutôt, n’eut été la crise de la Covid 19.

Selon l’AIP, «l’opportunité de la construction de cet édifice, se justifie par le niveau élevé d’insécurité dans la ville, ne permettant pas à la seule brigade de gendarmerie de la ville d’être réellement efficace», a soutenu le premier magistrat de la ville.

Pour rassurer les autorités quant aux éventuelles difficultés de logements, M. Bagrou a indiqué avoir déjà approché un opérateur économique, afin de réserver des logements pour les futures agents de police, dans un immeuble de trois étages en construction à l’entrée de la ville.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire: l’empoissonnement présumé de Gaston Ouassénan Koné alimente la psychose, Kablan Duncan se ‘’sécurise’’... (JA)

Erigé en commune de plein exercice en 1995, Diégonéfla est peuplée d’environ 54 000 habitants et dispose d’un budget de 150 millions FCFA.

GRO

Laisser un commentaire