Inédit/Les vieux mystiques sénoufo révèle: «Dieu exprime sa colère contre Amadou Gon Coulibaly…», selon un proche de Soro

Les vieux  mystiques sénoufo qui ont fait le rituel du Poro révèle: «Dieu exprime sa colère contre Amadou Gon Coulibaly…», selon un proche de Soro

MON ANALYSE DE LA DÉCISION DU REPORT DE L’ANNONCE DE LA CANDIDATURE DU GOUROU DU RESTAURANT… Une fois n’est pas coutume, je voudrais saluer, avec beaucoup de réserve, la décision du gourou du Restaurant de sursoir momentanément à son annonce de se porter candidat à la demande, non pas du peuple, mais de ses suiveurs.

Et cette décision est liée, selon lui, au respect du deuil qui le frappe suite au décès de son poulain, mon grand frère chéri. Il vient de donner là une belle leçon d’humanisme et de solidarité à l’endroit de mon grand frère chéri à ses ouailles qui, après les larmes de crocodile qu’ils ont versées pour inonder la ville d’Abidjan, de Korhogo et la toile, n’ont eu aucune gêne d’oublier en un temps record celui qu’ils adulaient il y a peu.

J’avais prévenu mon grand frère chéri lorsqu’il est arrivé au pays après son séjour médical à Paris. Je lui avais recommandé de se reposer car si par malheur pour lui, il venait à décéder suite aux pressions que lui feront subir ceux qui se réclament de lui, le monde ne s’arrêterait pas pour autant. Je lui avais dit qu’ils n’attendront pas que son corps refroidisse avant de penser à le remplacer. Et pour cela, comme toujours, j’ai été insulté par les mendiants du Restaurant. Et malheureusement, le temps a fini par me donner raison.

En effet, sans avoir attendu qu’il soit enterré, ils ont commencé à faire des pétitions, ensuite des marchés, pour réclamer la candidature de leur gourou. Pour trouver un remplaçant à mon grand frère chéri. Et sans aucune gêne, sans aucune moralité, c’est le père qu’ils ont trouvé pour hériter de son fils alors que ce dernier a des frères et sœurs, des enfants qui pouvaient hériter de lui.

Le gourou du Restaurant vient de donner une paire de gifle à l’endroit de ses ouailles, de ses suiveurs en différant sa décision. A quoi donc ont servi toutes ces marches des gens du Restaurant et audiences des têtes couronnées, sur le dos du contribuable ivoirien, si ce n’est pour venir assister à un report de décision ?

Au delà de son discours officiel, il est bon de noter que le gourou du Restaurant hésite encore à annoncer sa candidature  à ses ouailles vu les mauvais signaux qui lui parviennent de Dieu et de la communauté internationale. Il sait très bien que sa candidature donnera le mauvais exemple du troisième mandat en Afrique de l’Ouest.

Il sait également que sa candidature va embraser le pays et vu le sort qu’il a réservé à Laurent Gbagbo qui a passé dix ans de sa vie dans une prison à la Haye, il y a des risques qu’il n’ose  pas encore prendre s’il n’a pas de garanties suffisantes. Pour parler comme les ivoiriens, n’est pas fou pour prendre des risques sans aucune garantie.

Et, selon les informations qui nous parviennent qu’il faudrait vérifier du côté des mystiques sénoufo, son poulain ne serait pas content de la manière dont il a été vite oublié et récompensé par les gens du Restaurant pour qui il a bousillé sa santé. Et cela s’est manifesté par le sort du caveau familial où il repose éternellement tout juste une semaine après son enterrement. Un autre signe de Dieu qui est en train d’être montré au gourou du Restaurant.

Nos vieux  mystiques sénoufo ont déjà fait un parallèle entre la semaine que Dieu  a donnée à mon grand frère chéri avant qu’il ne s’effondre devant son gourou qu’il avait déifié et la semaine que Dieu lui a donnée, après son enterrement, pour qu’il exprime sa colère sur le caveau familial.

Nous qui avons fait le Poro et qui avons cherché à comprendre son langage mystique à travers certaines formations ésotériques, comprenons très bien ce langage de la Vieille. Et ce n’est pas un bon message qu’elle lance à l’endroit du Restaurant. J’attends que les gens du Restaurant qui disent avoir parlé avec lui depuis sa mort viennent nous expliquer le message qu’il leur a fait parvenir à travers le caveau familial.

Et pour tenter de cacher la honte qu’ils viennent de subir hier, je vois des gens du Restaurant, comme à leur habitude, magnifier l’acte de leur gourou alors qu’ils s’attendaient tous à ce qu’il leur annonce sa candidature. Ils sont vraiment déplorables nos gars du Restaurant. Ce sont de vrais suiveurs comme des moutons.

Une chose est sûre et certaine, la soirée d’hier a été très difficile pour nos gars du Restaurant qui sont retournés chez eux déboussolés et plein de doute et d’incertitude. Doute et incertitude qu’à évoqués Duncan lorsqu’il est parti du Restaurant.

Pour me résumer, le report de l’annonce de la candidature du gourou du Restaurant par lui ne devrait pas être perçu comme un acte historique ou honorable comme l’annoncent fièrement ses suiveurs. Selon les informations que nous avons, sa décision de se présenter comme candidat est déjà prise depuis longtemps. Il attend tout juste le soutien de ses homologues africains de la CEDEAO avec lesquels il a des relations difficiles, le soutien de la France qui lui a déjà donné son avis sur sa volonté de faire un troisième mandat et de certains de ses amis de la communauté internationale dont il recherche le soutien  pour annoncer la décision qu’il a prise.

Si demain, il venait à renoncer à sa candidature, que l’on sache que c’est parce qu’il n’a pas eu les soutiens qu’il attendait. Qu’on ne vienne pas nous embrouiller les oreilles en le comparant, comme ils l’ont déjà fait, à Nelson Mandela. Mais ne soyons pas surpris si demain, contre vents et marées, il décidait de se présenter comme candidat avec tous les risques que cela peut engendrer. S’il le fait, c’est que Jupiter est en train  d’agir.

Mais le connaissant comme un homme qui n’aime pas prendre de risques inutiles, aura t-il le courage de se porter candidat en défiant la communauté internationale ? Aura t-il le courage de défier les puissants de ce monde tout en sachant que le peuple, le vrai, de la Côte d’Ivoire n’est plus avec lui? Prendra-t-il le risque de perdre tous ses acquis pour une question d’orgueil et d’ambition démesurée?

Est-il conscient que tous ceux qui lui demandent de se porter candidat ne pensent qu’à eux seuls et que si demain, il tombait lamentablement, ces derniers n’hésiteraient pas rejoindre ses tombeurs ou à dire qu’ils lui ont donné des conseils qu’il n’a pas voulu écouter ?

Se souvient-il comment le général Guéi a été induit en erreur par ses partisans pour finir par se retrouver seul à Kabakouma lorsqu’il a été chassé par le peuple ?

Wait ans see.

El Hadj Mamadou Traoré, GPS

Laisser un commentaire