Incroyable/Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara viole nos lois, refuse de respecter la CADHP de l’UA et la CEDEAO l’y encourage…

Incroyable/Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara viole nos lois, refuse de respecter la CADHP de l’UA et la CEDEAO l’y encourage…

Non seulement Alassane Ouattara ne respecte pas les lois ivoiriennes, mais il s’en fout des règles internationales de la CEDEAO et de l’UA. Au lieu de l’interpeler, bien au contre, ces institutions semblent l’y encourager. Et regardent complices les Ivoiriens se faire tuer par ce régime dictatorial de Ouattara.

«Il était question de savoir l’état de préparation de la Côte d’Ivoire en vue de la tenue du scrutin. Il a été également question de préoccupations qui pour certaines ne pourront pas être satisfaites», a-t-elle déclaré.

«Nous sommes présents et nous voulons agir en tant que facilitateurs pour nous assurer qu’effectivement ce scrutin ait lieu. Nous avons pu rencontrer le Premier ministre et cette mission a été fructueuse» s’est félicitée Mme Botchway, également présidente du conseil des Ministres de la CEDEAO.



« Les élections vont avoir lieu. Le monde entier a les yeux rivés sur la Côte d’Ivoire et nous voudrions qu’elles (les élections, ndlr) se passent dans une atmosphère de paix car la violence n’est jamais une réponse au conflit», a-t-elle affirmé avant d’inviter les manifestants à ne pas poser des actes contraires aux lois lors des contestations.

«Les citoyens qui bloquent les rues et qui se saisissent du matériel électoral commettent des actes criminels et ces actes ne pourront jamais répondre aux préoccupations soulevées. Nous sommes dans une démocratie et si le peuple veut s’exprimer qu’il le fasse dans les urnes à travers son vote», a-t-elle recommandé.

Aucun mot contre le pouvoir d’Alassane Ouattara. Et pourtant, la crise préélectorale actuelle est bien à mettre au compte du pouvoir Ouattara-Rhdp qui veut un 3e mandat contre la volonté du peuple qui manifeste depuis le 13 août dernier avec des morts.

Comme quoi, «c’est Alassane Ouattara qui dirige la CEDEAO, les autres chefs d’Etat ne sont qu’à ses ordres», a écrit un internaute en commentaire de la déclaration publiée sur abidjan.net. Il revient donc aux Ivoiriens de régler leurs problèmes internes.

A.N. LYRANE

Laisser un commentaire