Hommage à Fologo: «L’original et non la photocopie, le Président Henri KONAN BEDIE te pleure» (Guikahué)

Mercredi 19 mai 2021, 16h, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) a rendu un vibrant hommage posthume à son ancien Secrétaire général Laurent Dona-Fologo. C’était à l’Auditorium du siège du parti à Cocody. L’oraison funèbre de son dernier Bureau politique a été lue par le chef du Secrétariat exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué. Oraison intégrale.

La mort a encore frappé au PDCI-RDA, dans la maison du Père Fondateur Félix HOUPHOUET- BOIGNY.

Laurent DONA FOLOGO, disciple de Félix HOUPHOUET-BOIGNY et compagnon de Henri KONAN BEDIE s’en est allé.

Laurent DONA FOLOGO, celui qui était partout où l’on parlait de HOUPHOUET ou de l’Houphouétisme n’est plus.

La forêt du PDCI-RDA se dépeuple de ses plus gros arbres. Le quatrième Secrétaire Général du PDCI- RDA est allé rejoindre le père fondateur et ses devanciers dans l’au-delà, à l’appel impérieux du père créateur, empruntant la route des pionniers du PDCI-RDA qui ont donné de la nation ivoirienne.

Mesdames et Messieurs les vice-présidents

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif

Honorables membres des Instances du PDCI-RDA

Chers parents, amis et connaissances de Laurent DONA FOLOGO

Chères Militantes, Chers Militants

Mesdames et Messieurs

Avant tout autre propos, permettez-moi de vous transmettre les salutations militantes et fraternelles de SE Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI- RDA, qui n’a pu être avec nous cet après- midi pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Le Président Henri KONAN BEDIE est cependant de cœur avec nous.

En effet, le Président Henri KONAN BEDIE a tenu qu’un hommage militant soit rendu à un collaborateur, à un compagnon du Parti avec qui il a cheminé de longues années.

Enfin, le Président Henri KONAN BEDIE présente ses condoléances les plus attristées à la famille, aux amis et connaissances.

Danielle, Muriel, Christelle, David, le Président Henri KONAN BEDIE vous demande de tenir bon, d’essuyer vos larmes. Vous pouvez être fiers de votre époux, de votre père qui a été un des artisans, aux côtés du père fondateur et de Henri KONAN BEDIE, de la grandeur de cette nation.

Lire aussi:  Des députés détenus depuis un an: Le Sénateur Jean-Baptiste Pany dénonce…

Quand la nouvelle de la disparition de Laurent DONA FOLOGO est tombée, la tristesse doublée d’une question angoissante, récurrente s’est emparée de nombreux militants du Parti qui se posaient la question de savoir si un hommage en l’honneur de FOLOGO pouvait être organisé au PDCI- RDA? Surtout que celui-ci s’était un peu éloigné de cette famille, il y a quelque temps.

Le Président Henri KONAN BEDIE, en vrai chef de famille, sans hésitation y a apporté une réponse et donné des instructions pour que cela se fasse et nous voici rassemblés dans cette mythique salle Félix HOUPHOUET- BOIGNY, pour la dernière réunion du Bureau Politique de Laurent DONA FOLOGO.

C’est pourquoi, malgré la douleur, mon cœur est léger et plein d’entrain pour m’essayer à ce devoir; responsabilité politique oblige, prononcer l’oraison funèbre de ce monument du PDCI-RDA.

Président Henri KONAN BEDIE, YAKO.

Militantes et Militants du PDCI-RDA, séchons nos larmes.

Né le 12 décembre 1939 à Sinematiali dans le Nord de la Côte d’Ivoire, Laurent DONA FOLOGO, nous quitte à l’âge de 82 ans.

L’illustre disparu a eu un parcours scolaire et universitaire qui l’a conduit successivement de la Mission catholique de Sinematiali, au Petit Séminaire de Bingerville, puis au Cours normal de Bouaké où il obtient le Brevet élémentaire et après au Cours Normal de Dabou, où il obtient le baccalauréat en 1960 ( année de l’Indépendance de notre pays).

Inscrit au Centre d’enseignement Supérieur d’Abidjan, en histoire, il obtient une bourse pour des études de journalisme.

C’est l’Ecole Supérieure de Journalisme de l’Université catholique de Lille qui l’accueille. Diplômé de cette prestigieuse École, de la 38èmepromotion, Laurent DONA FOLOGO rentre au pays. Il est nommé le premier rédacteur en chef du journal Fraternité Matin dont il deviendra par la suite Directeur.

Laurent DONA FOLOGO fut ministre puis ministre d’Etat dans plusieurs gouvernements de Félix HOUPHOUET-BOIGNY et de Henri KONAN BEDIE, et ce dans plusieurs départements ministériels (information, jeunesse, sports, culture, intégration nationale, solidarité nationale) pendant 22 ans. Il fut Président du Conseil Économique et Social de 2001 à 2011.

Lire aussi:  Région du Gbêkê: La MUDEP lutte contre les accidents de la route

En 2002, dans le cadre de la crise politico-militaire que traverse le pays, il participe aux négociations de Lomé sous l’égide de la CEDEAO.

Laurent DONA FOLOGO va avoir un parcours politique brillant au PDCI-RDA.

En 1970, il est admis au Bureau Politique du PDCI-RDA lors du 5ème Congrès ordinaire du Parti avant d’entrer au Comité de sages au 12èmeCongrès ordinaire.

Membre du bureau politique, il sera de 1980 à 1990, dans l’équipe du Comité Exécutif, né de la réforme du 7èmeCongrès d’octobre 1980.

Laurent DONA FOLOGO a été le 4ème Secrétaire Général du PDCI-RDA de 1991 à 2002, après Auguste DENISE, Jean Baptiste MOCKEY et Philippe Grégoire YACE.

Il eu la lourde responsabilité de porter, à deux reprises, le Parti, en qualité de Président-Secrétaire Général de décembre 1993 à avril 1994, lors du décès du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et de janvier 2000 à octobre 2001, après le coup d’Etat de 1999 et l’exil du Président Henri KONAN BEDIE. Il a été député à l’Assemblée Nationale de 1995 à 2000.

Laurent DONA FOLOGO, titulaire de plusieurs distinctions honorifiques, est grand officier dans l’ordre du Bélier.

Laurent DONA FOLOGO fut surtout l’homme de 1993; défenseur de la constitution pour un passage démocratique du témoin, selon nos textes, à la disparition du père fondateur le 7 décembre 1993, par l’application de l’article 11 de la loi fondamentale.

Ce beau et brillant parcours politique va être entaché par des incompréhensions, des malentendus regrettables et des réactions inhérentes à toute humanité.

Général, le 22 novembre 2014, quand je suis allé te porter, à ton domicile, l’invitation à venir à la messe du 7 décembre 2014, à Yamoussoukro, tu m’as honoré de ton amitié en me faisant savoir directement que tu avais beaucoup d’affection pour moi parce que j’étais le jeune frère dont tu admirais la franchise et la sincérité des rapports et tu m’as confié ce jour-là: cette histoire de RPP a tout gâté. Je n’ai jamais décidé de partir du PDCI-RDA, jamais. Vue la situation dans laquelle j’étais et pour montrer mon existence, j’ai créé un mouvement pour réfléchir à la pérennisation de l’Houphouétisme et ce mouvement a été malheureusement transformé en Parti politique par les jeunes gens qui étaient avec moi; dans tous les cas c’est ma faute.

Lire aussi:  Pr Koby Assa lance des piques à Ahoussou Jeannot et consorts: «Militer au PDCI RDA est un choix politique des plus raisonnables. Comparativement à ceux qui ont deux cordons ombilicaux»

Tu diras par la suite; j’aurais dû faire comme YACE pour sauver le PDCI-RDA. Quand YACE a eu ses problèmes avec HOUPHOUET- BOIGNY, il n’a pas parlé mais moi, j’ai trop parlé et mon attitude a du sûrement aggravé les problèmes que connaît le PDCI-RDA, aujourd’hui, je le regrette.

Tu l’as traduit en acte, en disant en janvier 2015, au sortir du déjeuner avec le Président Henri KONAN BEDIE, à Daoukro, « je reviens au PDCI-RDA sans conditions, la place que je veux c’est ma place dans le cœur de BEDIE ».

Comme le dit l’adage, Général, une faute avouée est à moitié pardonnée mais les militants et les dirigeants du Parti vont plus loin en pardonnant totalement ta faute avouée.

Général, celui dont tu disais tant de bien, qui t’avait porté au cours de ta carrière à Fraternité Matin, l’original et non la photocopie, le Président Henri KONAN BEDIE, te pleure.

Pars en paix Laurent DONA FOLOGO.

Vas rejoindre, le Père fondateur Félix HOUPHOUET- BOIGNY, tes devanciers et tes frères du Comité Exécutif. Dis-leur de prier pour le PDCI-RDA et de protéger le Président Henri KONAN BEDIE.

ADIEU GÉNÉRAL

ADIEU»

Propos retranscrits par Gilles Richard OMAEL

🔥5 Vues | Lectures

Laisser un commentaire