«Guillaume Soro n’a jamais perdu une bataille avec les Chefs d’état avec lesquels il a été en conflit direct en Côte d’Ivoire» (El Hadj Mamadou Traoré)

«Guillaume Soro n’a jamais perdu une bataille avec les Chefs d’état avec lesquels il a été en conflit direct en Côte d’Ivoire» (El Hadj Mamadou Traoré)

 

El Hadj Mamadou Traoré, fidèle parmi les fidèles de Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires (GPS), ex-Premier ministre et ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, exilé en France, a fait une contribution. Dans celle-ci publiée sur sa page facebook, il donne des conseils aux hommes de Soro en mettant en avant la sérénité de leur leader.

 

CONDAMNATION DE SORO A 20 ANS DE PRISON FERME

«Chers Soroistes, avez vous remarqué la sérénité et le calme avec lesquels notre mentor Guillaume Soro a accueilli la décision le condamnant à 20 ans de prison, à la négation de ses droits civils et politiques ainsi que la réquisition de sa résidence sans oublier les amendes de plus de 4 milliards à lui imposés?», a-t-il écrit en introduction à sa contribution. Et d’ajouter : «L’avez vous vu menacer le pouvoir après une telle décision contre sa personne ? L’avez vous vu exprimer une certaine colère face à cette décision ? Pourtant, il a fallut peu que ce qu’il vient de subir pour que certaines personnes dans ce pays menacent de tout gnagami, de rendre le pays ingouvernable et de faire tomber par les armes les pouvoirs qui ont pris de graves décisions contre eux. Quant à Guillaume Soro, au lieu de menacer, il n’a fait que, d’une manière sereine et calme, réaffirmer sa candidature et sa victoire malgré tout.»

Lire aussi:  Mali-Burkina Faso-Niger: Des factions djihadistes rivales s’affrontent, près de 20 terroristes tués

Puis il conseille : «Je voudrais que vous adoptiez une telle attitude face à tous ceux qui tenteront de vous saper le moral ou même qui tenteront de vous provoquer afin de vous mettre en colère. Sachez, chers Soroistes, que la colère est une mauvaise conseillère en politique. Elle vous pousse à poser des actes que vous pourriez regretter. Regardez comment Guillaume Soro a piégé le gourou du Restaurant en le mettant en colère.»

 

COMMENT GUILLAUME SORO MANIPULE ALASSANE OUATTARA

«En effet, sachant qu’il (Ndlr, ADO) est un homme colérique et qu’il a horreur de la contradiction, selon ses proches, Guillaume Soro l’a poussé à sortir de ses gongs et à prendre les plus mauvaises décisions de son mandat. Et pour le mettre en colère afin qu’il pose des actes qui vont le perdre, Bogota l’a provoqué en lui disant qu’il viendra lui arracher son fauteuil. Il l’a provoqué en faisant des révélations sur lui concernant son implication dans la rébellion. Il l’a provoqué en moquant son bilan et en traitant la croissance, dont il s’enorgueillit, de croissance appauvrissante.  Bref, il a traité  tous ses projets et ses promesses de fla fla. Enfin, il a démontré à tous qu’il est un homme qui ne tenait pas à ses engagements. Il a fallut toutes ces qualifications et ces révélations sur le gourou du Restaurant pour qu’il se mette en colère et qu’il pose des actes qui le mettent aujourd’hui à nu.» A écrit encore El Hadj Mamadou Traoré.

Lire aussi:  Pdci-Rda : Le président Bédié en danger? Voici la déclaration du gouvernement lue par Sidi Touré

 

GUILLAUME SORO N’A JAMAIS PERDU UNE BATAILLE…

«(…) Je rappelle que Guillaume Soro n’a jamais perdu une bataille avec les Chefs d’état avec lesquels il a été en conflit direct en Côte d’Ivoire.

En effet, pendant qu’il était Secrétaire Général de la Fesci, il a gagné la bataille de la réhabilitation de la Fesci face à Bedié qui a fini par calmer le jeu avec lui. Pendant qu’il était le Secrétaire Général des Forces Nouvelles, il a gagné la bataille des élections inclusives avec Laurent Gbagbo qui a fini par calmer le jeu avec lui à travers l’accord politique de Ouaga. Aujourd’hui, en sa qualité de Président de GPS, comme il n’y a jamais deux sans trois, il gagnera la bataille des élections présidentielles à venir face au gourou du Restaurant à travers son poulain (…) Ah Guillaume Soro ! Mieux vaut l’avoir avec soi que contre soi.»

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire