Grognes contre les coupures intempestives d’électricité: L’Etat prend des mesures vigoureuses

La Côte d’Ivoire est secouée par un délestage électrique qui cause beaucoup de désagréments dans les ménages et des pertes dans plus d’une centaine d’entreprises.

Face à la grogne des populations, l’Etat décide enfin de prendre des mesures pour atténuer leurs souffrances.

Il a en effet, décidé de réduire sa fourniture d’électricité dans la sous-région ouest africaine, passant ainsi de 200 MW à 60 MW.

L’annonce a été récemment faite par le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara.

La Côte d’Ivoire exportait, avant les incidents, environ 11% de la production nationale brute d’électricité vers six pays de la sous-région à savoir : le Ghana, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Libéria.

Pour Thomas Camara, cette situation de déficit d’électricité est due à une insuffisance d’eau dans les barrages hydroélectriques causée par la sécheresse. Il a précisé que le pays accuse actuellement un déficit de près de 200 MW.

En plus, il a relevé que des incidents ont eu lieu les 12, 20 et 30 Avril 2021 sur les outils de production et les lignes hautes tension.

Ce qui a provoqué une explosion de transformateurs à deux reprises et des vibrations dans une turbine à gaz, amenant les techniciens à faire fonctionner au maximum les centrales thermiques.

Lire aussi:  PDCI-RDA/Elections législatives de 2021 : Circulaire et décisions du Président Henri Konan Bédié

Le ministre de tutelle a également précisé qu’il s’agit d’une situation de rationnement et non d’un délestage, rassurant que tout reviendra à la normale dans le mois de Juillet 2021.

Nathanaël Yao

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire