Grève de la plateforme dénommé coordi-santé: La Mise au point et les vérités du Directeur de Cabinet du MSHP…

Dès sa prise de fonction à la tête du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) le 12 juillet 2018, le Dr AKA AOUELE informé par ses collaborateurs d’une imminente grève le 16 juillet par la Coordisanté a reçu cette plateforme syndicale, 24 heures après la passation de charge, soit le 13 juillet 2018.
Le Dr AKA AOUELE, dès cet instant, a mis en place une plateforme pour continuer les discussions. 26 points de revendications étaient sur la table de discussion. Au titre de ces 26 points, certains points qui relevaient de la compétence du MSHP ont trouvé des solutions immédiates notamment la mutation qualifiée de sanction de certains agents de l’Institut de cardiologie d’Abidjan et la réintégration de certains responsables syndicaux dans les structures prestataires de service.
La grande partie des revendications sont d’ordre pécuniaire. Et pour cela, un atelier à été organisé à Jacqueville avec la présence de tous les syndicalistes y compris la Coordi santé pour trouver ensembles des solutions à ces revendications. En effet, tous les problèmes financiers, et administratifs relèvent de la compétence des ministères de la Fonction Publique, de l’Economie et des Finances, du Budget et du Portefeuille de l’Etat.
Le volet académique dans la mise en œuvre du système LMD (réforme de l’INFAS) relève de la compétence du Ministère de l’Enseignement Supérieur.
Ces aspects qui ne relèvent pas de la compétence directe du MSHP on fait l’objet d’un atelier avec tous les syndicats du système de santé à jacqueville du 17 au 19 octobre 2018.
Il convient de noter que le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr AKA AOUELE s’est fait le porte-parole de la coordisanté auprès du Gouvernement, montrant ainsi sa bonne foi en vue d’une sortie de crise.
Rappelons qu’une réunion s’est tenue le vendredi 02 au samedi 03 novembre 2018 de 18h à 01h30 du matin au cabinet du ministre de la santé, en présence du Ministre AKA AOUELE, de l’Inspecteur Général de la fonction publique et du Directeur du Service juridique. La proposition qui consistait de mettre en place une commission multisectorielle, regroupant tous les ministères techniques pour la résolution des différents points des revendications a été rejeté par les syndicalistes.
La primature s’est saisie du dossier et a instruit le Ministre de la fonction Publique à poursuivre les discussions. Une première rencontre a eu lieu le dimanche 4 novembre 2018, de 9 heures à 14 heures. Toutes les propositions ont été rejetées par la Coordisanté et la grève a été maintenue.
Nous déplorons donc cet acte, nous appelons les uns et les autres à la retenue et à privilégier l’intérêt supérieur des ivoiriens. Nous profitons de votre présence pour dire à l’opinion publique que le Ministère de la santé a donnée satisfaction a toutes les revendications de la coordisanté concernant son département. Le directeur de cabinet professeur Joseph ACKA appelle la coordisanté a levé le mot d’ordre de grève et à revenir à la table des négociations dont elle s’est retirée volontairement dans la mesure où le dialogue n’a jamais été rompu.

Lire aussi:  SANTE/AFFAIRE TIERS PAYANT-Accord parfait entre le Ministère de la Santé, les cliniques privées et les assureurs

Grève de la plateforme dénommé coordi-santé: La Mise au point et les vérités du Directeur de Cabinet du MSHP…

Sercom Mshp

Laisser un commentaire